Jésus était-il un Zélote?


Jésus et les groupes concurrents juifs : les Zélotes

Le terme Zélote peut revêtir deux significations.

  1. Dans le sens où l’historien juif Josèphe l’utilise, il désigne un groupe organisé et armé de rebelles en révolte contre le gouvernement romain en Palestine. Un tel groupe n’est apparu que lors de la première révolte juive (66-70), plus précisément pendant l’hiver 67-68 à Jérusalem.

  2. Dans un sens ancien et plus large, il désigne tout juif qui se montre zélé dans la pratique de la Loi et qui insiste pour que ses compatriote en fasse de même pour se séparer des Gentils idolâtres et immoraux; dans certains cas on utilisait la violence et on allait jusqu’au meurtre pour forcer les compatriotes à une observance stricte de la Loi.
De manière évidente, si on considère le premier sens du mot, on ne peut donner à Jésus le titre de Zélote ou lui attribuer une sympathie envers les Zélotes : ce serait commettre un anachronisme, puisque ces Zélotes sont apparus bien après sa mort. Si on utilise le deuxième sens du mot, dans ce cas on note qu'un des membres des Douze était un Zélote, Simon le Zélote. Mais il faut s’empresser d’ajouter que, même si Simon a pu poser des gens violents avant de devenir disciple, il lui a fallu changer de comportement pour accompagner Jésus qui mangeait et buvait avec les pécheurs et les percepteurs d’impôt, et pour se joindre à un groupe qui incluait Lévi, un percepteur d’impôt.

 

Meier v.3, chap 30, pp 565-567 (version anglaise).


Question suivante: Quelle est cette Loi à laquelle se soumettait Jésus tout en discutant sur elle?

Retour à John P. Meier, A Marginal Jew - Rethinking the Historical Jesus, Doubleday (The Anchor Bible Reference Library), New York, 1991-2009, 4 v.