entête

Daniel grec

Qu'est-ce que le livre de Daniel grec?

On parle du livre de Daniel grec parce qu'il y un livre de Daniel hébreu, et les deux ne sont pas identiques. Pour être plus précis, il y a dans le Daniel grec, qui est une traduction du texte hébreu, des ajouts absents du Daniel hébreu : la prière d'Azarias et des trois jeunes au milieu des flammes (3, 24 – 90), le récit sur Suzanne (13, 1-64), le récit de Bel et du Dragon (14, 1-42).

De plus, dans la bible hébraïque qui se divise en trois parties, i.e. la Loi, les Prophétes, les Écrits, le livre de Daniel a été placé dans la section des Écrits, après le livre d'Esther et avant le livre d'Esdras; cela s'explique un peu par le fait qu'il a été ajouté tardivement au canon hébraïque. Par contre, dans la version grecque, le livre de Daniel a été placé dans les textes prophétiques, après Échéziel, ce qui a créé la tradition du prophète Daniel; mais quand on considère le contenu du livre de Daniel où ce dernier est présenté comme celui qui interprète les rêves ou a des visions, il est difficile de justifier une telle classification parmi les prophètes, i.e. quelqu'un qui prononce la parole de Dieu pour dénoncer des situations injustes ou annoncer au peuple l'intervention salvifique de Dieu.

Disons enfin que le judaïsme nous a laissé deux versions du texte grec : celui de la Septante (2e siècle avant notre ère) et celui de Théodotion (vers 180 de notre ère). Les deux versions contiennent les mêmes ajouts, même si le détail du texte grec diverge.

Composition

Considérons d'abord la structure du livre. À noter que les ajouts au texte hébreu sont en italique.

Partie A : Daniel et ses compagnons face à un monde païen

  1. Présentation de quatre déportés juifs, dont Daniel (1, 1-21)
    1. Prise de Jérusalem par Nabuchodonosor et des trésors du temple, et déportation de l'élite (1, 1-3)
    2. Formation de ces déportés pour être à la cour (1, 4-5)
    3. Présentation de quatre Juifs, dont Daniel, qui reçoivent un nom babylonien (1, 6-7)
    4. Les quatre Juifs sont présentés comme des modèles qui préservent leurs coutumes alimentaires en terre étrangère (1, 8-16)
    5. Nabuchodonosor les considère supérieurs à ses devins et mage en sagesse et science (1, 17-20)
    6. Détail sur Daniel : il vécut jusqu'au début du règne de Cyrus (1, 21)

  2. Le songe de Nabuchodonosor sur la statue hybride (2, 1-49)
    1. Songe de Nabuchodonosor et ordre à ses devins de raconter et interpréter le rêve (2, 1-13)
      1. Nabuchodonosor est troublé par un rêve (2, 1)
      2. Il ordonne à ses devins de raconter et expliquer le rêve (2, 2-3)
      3. Les Chaldéens lui demande de raconter le rêve (2, 4)
      4. Le roi réitère son ordre en offrant soit des cadeaux, soit la peine de mort (2, 5-6)
      5. Les Chaldéens présentent la même réponse (2, 7)
      6. Le roi réitère encore une fois son ordre avec les mêmes conditions (2, 8-9)
      7. Les Chaldéens signifient au roi que son ordre relève de l'impossible (2, 10-11)
      8. Le roi ordonne la mise à mort de ses devins (2, 12-13)
    2. Intervention de Daniel (2, 14-49)
      1. Apprenant du chef cuisinier, Aroch, la situation, Daniel demande une entrevue royale (2, 15-16)
      2. Entre-temps, Daniel, ses conpagnons et ses amis prient Dieu de les préserver de la mort (2, 17-18)
      3. Après avoir eu une vision nocture où tout lui fut révélé, Daniel fait une prière d'action de grâce à Dieu (2, 19-23)
      4. Rencontre de Daniel avec le roi (2, 24-49)
        1. Introduction : Daniel demande à Aroch de suspendre les exécutions et de l'introduire au roi (2, 24)
        2. Daniel signale d'abord au roi que Dieu seul peut répondre à ce qu'il demande et c'est Lui qui est la source de son songe (2, 25-30)
        3. Description du rêve par Daniel : statue hybride qui est écrasée (2, 31-35)
        4. Interprétation du rêve par Daniel : succession des royaumes et arrivée du royaume de Dieu (2, 36-45)
        5. Conclusion : Nabuchodonosor reconnaît la force de Dieu et donne autorité à Daniel et ses compagnons (2, 46-49)

  3. La statue d'or (3, 1-33)
    1. Érection de la status d'or et protocol pour la dédicace (3, 1-6)
    2. Événements de la dédicace (3, 7-12)
      1. Les peuples suivent le protocol (3, 7)
      2. Les Chaldéens dénoncent les trois Juifs au roi pour ne pas s'y être soumis 3, 8-12)
    3. Convocation des trois Juifs devant Nabuchodonosor (3, 13-23)
      1. Interrogatoire du roi et demande d'adorer la statue (3, 13-15)
      2. Refus des trois Juifs (3, 16-18)
      3. Condamnation des trois Juifs à la fournaise de feu (3, 19-20)
      4. Ils sont enchaînés et jetés tout habillés dans le feu (21-23)
    4. Les trois Juifs dans la fournaise de feu (3, 24-90)
      1. Les trois Juifs marchent au milieu des flammes en bénissant Dieu (3, 24)
      2. Prière d'Azarias (3, 25-45)
        1. Éloge de la justice de Dieu qui punit les Juifs en raison de leurs péchés (3, 25-33)
        2. Appel maintenant à sa miséricorde (3, 34-45)
      3. Les serviteurs du roi attisent le feu au maximum (3, 46-48)
      4. Intervention de l'ange de Dieu pour repousser les flammes (3, 49-50)
      5. Chant de bénédiction des trois Juifs (3, 51-90)
    5. Réaction de Nabuchodonosor (3, 24-33)
      1. Les voyant chanter et sans blessures, le roi exprime sa stupéfaction à ses conseillers (3, 24-25)
      2. Le roi demande aux trois Juifs de sortir de la fournaise (3, 26-27)
      3. Le roi bénit le Dieu qui a sauvé ceux qui se sont confiés en lui (3, 28)
      4. Le roi émet un décret interdisant de blasphémer le Dieu des Juifs (3, 29)
      5. Le roi proclame à tous les peuples les hauts faits du Dieu très-haut et son royaume éternel (3, 30-33)

  4. Le songe de Nabuchodonosor d'un grand arbre abattu (4, 1-34)
    1. Le récit du songe (4, 1-15)
      1. Songe du roi et incapacité des devins à l'interpréter (4, 1-4)
      2. Récit du songe à Daniel (4, 5-15)
    2. L'interprétation du songe par Daniel (4, 16-24)
    3. La réalisation du songe (4, 25-30)
    4. La suite des événements (4, 31-34)
      1. Nabuchodonsor reconnaît la seigneurie de Dieu sur l'univers : (4, 31-32)
      2. Il est rétabli sur son royaume et loue le Dieu du ciel (4, 33-34)

  5. Le festin du roi Baltasar (5, 1-30)
    1. Récit où on boit du vin dans des vases volés du temple de Jérusalem, louant les dieux (5, 1-4)
    2. Événement de la main qui écrit au mur (5, 5)
    3. Les suites de l'événement (5, 6-16)
      1. Réaction du roi : affolé, il demande une interprétation par ses devins avec promesse de récompense (5, 6-7)
      2. Incapacité des devins d'offrir une interprétation (5, 8-9)
      3. Intervention de la reine-mère qui propose Daniel (5, 10-12)
      4. Introduction de Daniel auprès du roi (5, 13-16)
    4. Intervention de Daniel (5, 17-28)
      1. Préliminaires : reproches au roi d'avoir été aussi orgueilleux que son père (5, 17-24)
      2. Interprétation de l'événement : (5, 25-28)
    5. Conclusion : Daniel devient 3e chef du royaume et le roi est tué (5, 29-30)

  6. Daniel dans la fosse aux lions (6, 1-29)
    1. Introduction : organisation du royaume où Daniel joue un rôle important, suscitant l'envie des autres (6, 1-4)
    2. Les satrapes amènent le roi à émettre un édit interdisant toute prière, sinon celle adressée au roi (6, 5-10)
    3. L'ayant épié, les satrapes surprennent Daniel priant Dieu et le dénonce auprès du roi, qui le fait jeter dans la fosse aux lions (6, 11-19)
    4. Au petit matin, le roi découvre un Daniel toujours vivant, l'ange de Dieu ayant fermé la gueule des lions, et ordonne immédiatement sa libération (6, 20-24)
    5. Conclusion : le roi condamne à mort les accusateurs de Daniel, puis envoie une lettre à toutes les principautés de son royaume reconnaissant la force du Dieu de Daniel, le seul Dieu vivant, qui l'a sauvé (6, 25-29)

Partie B : les songes et les visions de Daniel

  1. Le songe de Daniel des quatre bêtes (7, 1-28)
    1. Songe de Daniel (7, 1-15)
    2. Interprétation du songe par un ange (7, 16-27)
    3. Conclusion (7, 28)

  2. Le songe de Daniel du bélier et du bouc (8, 1-27)
    1. Songe de Daniel (8, 1-14)
    2. Interprétation du songe par l'ange Gabriel (8, 15-26)
    3. Conclusion (8, 27)

  3. La vision de Daniel sur le temps de la désolation de Jérusalem et la suite (9, 1-27)
    1. Daniel comprend à travers Jérémie la suite des événements (9, 1-2)
    2. Daniel adresse une prière à Dieu, reconnaissant le péché du peuple, il en appelle à Sa miséricorde (9, 3-19)
    3. Interprétation de la vision de Daniel par l'ange Gabriel (9, 20-27)

  4. La vision de Daniel sur l'histoire politique et la fin des jours (10, 1 – 12, 13)
    1. Révélation d'une parole à David (10, 1-9)
    2. Intervention d'un ange qui l'invite à se relever et à ne pas avoir peur (10, 10-15)
    3. Vision d'un fils d'homme qui l'invite à ne pas avoir peur (10, 16-21)
    4. Révélation d'une suite d'événements politiques (11, 1-45)
    5. Révélation des tribulations de la fin des temps (12, 1-13)

  5. Récit de Suzanne (13, 1-64)
    1. Introduction : le riche Joakim et sa femme Suzanne (13, 1-4)
    2. Contexte : deux Juifs âgés sont nommés juges et, fréquentant les jardins de Joakim, se mettent à désirer secrètement Suzanne (13, 5-14)
    3. Action : un jour ils surprennent Suzanne seule, lui demandent de coucher avec eux sous peine de l'accuser faussement d'adultère avec un jeune homme (13, 15-21)
    4. Accusation : devant le refus de Suzanne, ils procèdent avec la fausse accusation (13, 22-27)
    5. Procès de Suzanne : les deux anciens racontent leur fausse histoire, et lorsqu'on condamne Suzanne à mort, celle-ci crie son innocence vers Dieu (13, 28-44)
    6. Intervention de Daniel : il reproche au tribunal de condamner quelqu'un sans enquête et demande de recommencer le procès (13, 45-49)
    7. Deuxième procès (13, 50-62) :
      1. Daniel demande d'interroger séparément les deux anciens (13, 50-51)
      2. Interrogatoire du premier : il a vu les coupables sous un lentisque (13, 52-55)
      3. Interrogatoire du second : il a vu les coupables sous un chêne vert (13, 56-59)
      4. Sentence : l'assemblée condamne les deux anciens à la peine de mort (13, 60-62)
    8. Conclusion (13, 63-64) : Action de grâce des parents et du mari de Suzanne, et Daniel se fait une réputation

  6. Récit de Bel et du Dragon (14, 1-42)
    1. Récit autour du dieu Bel (14, 1-22)
      1. Introduction : Daniel est une personne importante à la cour du roi et les Babyloniens vénéraient le dieu Bel qu'ils nourrissaient (14, 1-3)
      2. Mis au défi par Daniel qui refuse de croire que Bel mange bel et bien la nourriture qu'on lui donne, le roi menace les prêtres de mort si Daniel a raison, sinon c'est ce dernier qui mourra (14, 4-9)
      3. Préparatifs : les prêtres de Bel se retirent du sanctuaire, le roi apporte la nourriture, et avant de sceller la porte, Daniel fait répandre de la cendre (14, 10-14)
      4. Action de nuit : les prêtres entrent avec leur famille par une porte dérobée pour bouffer la nourriture (14, 15)
      5. Constat : au matin, la porte est toujours scellée, mais en ouvrant la porte, Daniel fait remarquer au roi les traces de pas au sol (14, 16-20)
      6. Conclusion : le roi condamne à mort les prêtres et leur famille (14, 21-22) et Daniel fait détruire le temple de Bel
    2. Récit autour du Dragon (14, 23-42)
      1. Introduction : les Babyloniens vénèrent un grand Dragon (14, 23)
      2. Avec la permission du roi qui le considère comme un dieu vivant, Daniel lui offre une nourriture qui le tue (14, 24-27)
      3. Furieux, la population accuse le roi d'être devenu Juif et lui demandent la tête de Daniel, ce qu'il fait (14, 28-30)
      4. Daniel dans la fosse aux lions (14, 31-42)
        1. Il demeure pendant six jours dans la fosse (14, 31-32)
        2. Le prophète Habaquq se fait transporter dans les airs par un ange de Judée jusqu'à la fosse pour nourrir Daniel (14, 33-37)
        3. Daniel mange en rendant grâce (14, 38-39)
        4. Le septième jour, découvrant Daniel toujours vivant, le roi célèbre la grandeur de Dieu
      5. Conclusion : ceux qui ont réclamé la tête de Daniel sont jetés dans la fosse aux lions

Comme on a pu l'observer en examinant cette structure, le livre de Daniel est un ramassis de récits différents. Même si on oublie un instant les ajouts (en italique) de la version grecque, on note deux parties assez différentes.

  1. Partie A
    • Les compagnons de Daniel, Ananias, Azarias et Misaël, jouent un rôle presque aussi important que lui : au ch. 1 ils sont indissociables de Daniel et ont le même comportement, et au ch. 3 ils sont les seuls acteurs, alors que Daniel est totalement absent.

    • De plus, Daniel se signale par le don d'interpréter les rêves, et c'est ainsi qu'il interprète trois songes de Nabuchodonosor (les ch. 2, 3 et 4), et l'événement mystérieux de la main qui écrit lors du festin de Baltasar (ch. 5)

    • Cette partie a une portée didactique : Daniel et ses compagnons sont présentés comme des modèles à suivre, qui préfèrent mourir plutôt que de compromettre leurs convictions religieuses, gardant leurs coutumes alimentaires, considérant toute statue comme des idoles faites de main d'homme et refusant tout culte, sauf au Dieu vivant; elle vise à édifier des Juifs de la diaspora aux prises avec le monde païen ambiant

    • On pourrait ajouter que cette partie a également une note apologétique, montrant la supériorité du Dieu vivant de Daniel par rapport à toutes les idoles impuissantes, proclamant que Dieu est le Seigneur de l'univers entier. Tout cela conduit à un certain prosélytisme, car même le roi païen est amené à proclamer les hauts faits et la Seigneurie du Dieu de Daniel

  2. Partie B
    • Daniel n'est plus celui qui a le don d'interpréter les rêves; au contraire, il a besoin d'un ange

    • C'est lui qui a des visions ou des songes

    • Daniel n'est plus présenté comme un modèle en milieu païen, prêt à mourir pour ses convictions

    • Toute l'atmosphère est apocalyptique : tout est centré sur la révélation du sens de l'histoire, en particulier des castrophes et des moments difficiles, incluant le temps des derniers jours

Le seul fil conducteur de tous ces récits différents est la personne de Daniel. Mais qui est donc ce Daniel? La mention la plus ancienne du nom de Daniel serait reliée à un roi phénicien du 14e s. avant l'ère moderne (NRSV, p. 1754) qui apparait dans un texte d'Ougarit (vers -1360) et faisait connaître sa volonté par des rêves et des visions. Il y apparaît comme un juste et un sage, et c'est à titre de juste qu'il réapparaît chez Ézéchiel (14, 14) aux côtés de Noé et Job comme modèle d'étranger qui a été sauvé en raison de sa justice, et non pas parce qu'il était membre du peuple juif; Ézéchiel le présente comme le modèle par excellence du sage (28, 3). Or, c'est sous les traits du sage que sont présentés Daniel et ses compagnons (1, 4.17; 20; 2, 14; etc.) et par lesquels ils sont supérieurs à tous les sages de Babylone; et c'est ainsi que Daniel est nommé chef de tous les sages de Babylone (2, 48). Et c'est en raison de cette sagesse que Daniel peut interpréter les rêves, comme on le voit dans sa prière d'action de grâce : « Je te loue, parce que tu m'as donné la force et la sagesse, que tu m'as fait connaître ce que nous t'avons demandé, et que tu m'as révélé la vision du roi » (2, 23). Si Daniel et sagesse sont deux réalités rattachées depuis le 14e s. avant notre ère, notre Daniel du livre de Daniel est-il vraiment un personnage historique? Ne pourrait-il pas être un nom commode pour quelqu'un qu'on veut présenter comme le sage par excellence dans un milieu païen?

Tout d'abord, malgré l'effort de l'auteur du livre de Daniel pour nous présenter une suite chronologie des événements, nous nous retrouvons avec des données fantaisistes. Daniel aurait fait partie du groupe d'adolescents amenés à Babylone lors de la première prise de Jérusalem en l'an -606 : admettons qu'à ce moment Daniel avait 12 ans, il aurait vécu au moins jusqu'au début du règne du roi perse Cyrus en -539, selon l'auteur; Daniel aurait donc vécu jusqu'à 80 ans, ce qui n'est pas impossible. Mais c'est par la suite que les choses se gâtent, en particulier avec le roi Baltasar que l'auteur nous présente de manière erronée comme fils de Nabuchodonosor, alors qu'il était en fait le fils de Nabonide (règne de -556 à -539), le 3e successeur de Nabuchodonosor, et ne fut jamais roi, mais simplement un prince. De même, il nous parle de Darius le Mède comme dernier roi de Babylone, un personnage totalement inconnu des historiens. Mais là où les choses ne vont plus du tout, c'est dans la deuxième partie du livre (ch. 7 à 12) où Daniel a des visions qui couvrent de manière très précise l'époque qui va de l'empire babylonien jusqu'à l'empire des Séleucides, en passant par l'empire perse; les données sont si précises qu'on peut identifier ce qui s'est passé de -167 à -164, i.e. la profanation du temple par Antiochus IV Épiphane, la révolte des Maccabées et la purification du temple en -164. Bref, on couvre 500 ans d'histoire. À moins d'avoir une approche fondamentaliste de la Bible et prêter à Daniel des dons magiques, il faut convenir que Daniel le sage est un nom commode pour rattacher ensemble des récits épars qui n'ont de commun que d'avoir lieu dans la diaspora juive de la Babylonie. Rien ne permet de penser que Daniel, tel que présenté dans le livre du même nom, est un personnage historique.

Tout cela pose la question du genre littéraire du livre de Daniel. Avec ce qu'on vient de dire sur le caractère peu fiable des données historiques, on ne peut le ranger parmi les écrits historiques. La Septante le place avec les écrits prophétiques, après le prophète Ézéchiel, ce que fait également la Bible de Jérusalem, si bien que certains parlent du prophète Daniel. Mais si on définit un prophète comme quelqu'un qui parle au nom de Dieu pour dénoncer certaines situations sociales ou pour convaincre un peuple de revenir à son Dieu ou pour annoncer la bonne nouvelle d'un salut imminent, alors le livre de Daniel n'est pas un livre prophétique. Alors qu'est-il donc? Surtout pour la partie A, nous sommes devant des contes populaires qui avaient pour pour but d'édifier l'auditeur, et donc avait une visée didactique : comme tout conte populaire, on peut se permettre des scènes fantastiques, comme marcher impunément au milieu d'une fournaise de feu, sortir vivant d'une fosse aux lions, ou encore être emporté par les cheveux de Jérusalem à Babylone par un ange (ajout du récit du Dragon); l'important est d'insister que si on reste fidèle à la foi de ses pères, Dieu saura assurer notre vie. Mais dans la partie B, c'est le genre apocalyptique qui domine, où Daniel comme visionnaire, révèle le sens profond des événements de l'histoire et ce qui adviendra à la fin. En cela, Daniel est hors du temps, dans le monde de Dieu, pour révéler ce que Dieu a préparé pour l'humanité. C'est probablement en raison de sa valeur didactique et apocalyptique que le livre de Daniel a été retenu pour faire partie du canon des Écritures.

Qui a donc rassemblé ces récits épars pour donner une forme d'unité au texte bilingue, hébreu et araméen, qui a servi de base à la traduction grecque. Il pourrait s'agir d'un juif assidéen de Jérusalem (TOB, p. 1673), i.e. un homme pieux et conservateur défendant la foi et les pratiques juives, mais comptant avant tout sur une intervention directe de Dieu, et minimisant la portée de la révolte militaire des Maccabées (qui est mentionné brièvement en 11, 34). Il a connu la persécution d'Antiochus IV Épiphane en -167, et se permet d'en préciser la durée, ce qui nous place vers l'an -164 avec la restauration du culte au temple. Mais le matériel dont il se sert, i.e. ces contes populaires, proviendrait de la diaspora juive de Babylone, probablement de l'époque perse (-539 à -333), car l'environnement de Babylone est décrit avec des mots perses (BJ p. 1084) et la place importante des anges est tout à fait perse. Cela pourrait en partie expliquer l'utilisation de l'araméen de 2, 4b à 7, 28 : l'araméen, le langage des Chaldéens de Babylonie, était devenu la lingua franca du Proche-Orient pour les échanges et le commerce, et était la langue courante de Judée pendant le ministère de Jésus. Il est possible que l'auteur assidéen ait écrit en hébreu l'introduction du chapitre 1 où on nous présente Daniel et ses compagnons, en faisant d'eux des modèles des Juifs de la dispersion. Sa main se fait surtout sentir dans la partie apocalyptique qui convient à une période de persécution, où on sent l'influence du prophète Ézéchiel et de ses visions. Son message est clair : qui demeure fidèle à la foi de ses pères et se fie en Dieu ne sera pas déçu, Dieu seul est vrai et les idoles ne sont rien, Dieu est le maître de l'histoire, le Dieu vivant saura redonner vie à quiconque meurt martyr; les Pharisiens reprendront cette doctrine.

Qu'en est-il de la version grecque où, comme nous l'avons mentionné, on trouve trois ajouts importants? Le premier est appelé « Prière d'Azarias », mais en fait il s'agit de deux prières, celle d'Azarias qui reconnaît le péché du peuple et fait appel à la miséricorde de Dieu (3, 25-45), et le chant de bénédiction des trois compagnons (3, 51-90). Nous avons ici un procédé qu'on retrouve ailleurs : donner un contenu à la prière simplement mentionné dans le texte originel. C'est le cas de la Prière de Manassé, qui reprend 2 Ch 33, 13 (« Manassé pria Yahvé et Lui se laissa fléchir »), puis donne une expansion au texte pour nous révéler le contenu de cette prière. La prière d'Azarias obéit à la structure typique de la prière juive avec une reconnaissance de son péché et un aveu de sa honte, suivi d'un appel à la miséricorde de Dieu au nom même de sa fidélité à sa promesse; quant au champ de louange, elle est un écho à la doxologie qu'on trouve dans la prière synagoguale ainsi qu'aux psaumes 136 et 148. Tout comme la prière de Manassé, elle semble avoir été composée en hébreu, même si nous n'avons plus l'original, mais seulement cette traduction grecque.

L'autre ajout est celui du récit de Suzanne, qui se passe à Babylone au milieu des Juifs de la diaspora, et aurait été composé à l'époque perse (-539 à -333) et appartient au même genre que les récits des ch. 2 à 6 du livre de Daniel. Il n'est pas surprenant qu'il ait été intégré dans son ouvrage. Par contre, ce qui surprend, c'est la figure de Daniel qui apparaît soudainement : ce n'est plus le personnage important à la cour de Nabuchodonosor, mais un tout jeune homme sans titre. Mais comme le nom de Daniel signifie « Dieu mon Juge », il est possible qu'il était la figure toute désignée pour jouer ce rôle dans le récit; et c'est un peu un nom passe-partout pour désigner un être sage et perspicace. Enfin, une question a été débattue chez les biblistes : en quelle langue fut écrit le récit? Tout ce qui nous reste, c'est ce texte grec de la Septante. Et certains biblistes proposent le grec comme langue originale du récit, car on y trouve des jeux de mot : par exemple, en 13, 54, l'un des vieillards dit avoir vu Suzanne sous un lentisque (schinos), et l'ange de Dieu le punira en le fendant (schizō) par le milieu, et en 13, 58, l'autre des vieillards dit avoir vu Suzanne sous un chêne (prinos), et l'ange de Dieu le punira en coupant (priō) par le milieu. Mais il est impensable d'admettre qu'un récit né dans le même environnement que les autres contes populaires de la diaspora de Babylone et écrits en araméen, ait été écrit originellement en grec. Il est plus plausible de reconnaître qu'on ait voulu délibérément imiter le jeu de mot de la langue originelle.

Enfin, l'autre ajout est celui des deux récits de Bel et le Dragon. Encore une fois, la scène se passe à Babylone où les Juifs étaient confrontés aux divinités païennes. L'environnement est semblable aux récits des ch. 2 et 6 que nous avons situé à l'époque perse et écrit originellement en araméen; d'ailleurs la scène de Daniel dans la fosse aux lions relève d'une tradition parallèle à celle de Daniel dans la fosse aux lions du ch. 6. De plus, il apparaît comme un midrash, ou commentaire, de Jérémie 51 qui se situe également à Babylone et où le prophète dit au nom de Yahvé : « Je visiterai Bel dans Babylone et lui retirerai de la bouche ce qu'il a englouti » (51, 44), et « je vais sévir contre ses idoles » (51, 52).

Qui est responsable de ces ajouts et de cette intégration qui n'apparaissent pas dans le texte massorétique ou hébreu ? Il y a deux options possibles : ou bien c'est l'oeuvre du traducteur, ou bien une version de Daniel hébreu/aramen a existé ultérieurement à celle qui est entrée dans le canon juif, une version aujourd'hui perdue, et que le traducteur s'est contenté de traduire. Le problème avec la première hypothèse, celle d'une intégration par le traducteur de la Septante, est qu'il existe dans le judaïsme grec deux versions du Daniel grec, celle de la Septante, et celle de Théodotion (vers 180 de notre ère) : ces deux versions divergent sur plusieurs points de détail, mais ils ont la particularité de contenir exactement les trois ajouts (on se réfèrera à l'appendice au bas de cette page pour un parallèle entre le texte de la Septante et celui de Théodotion sur Suzanne).

  • La version de la Septante est plus courte que celle de Théodotion, et ainsi les versets 1-4, 15-18, 20-21, 24-27, 42-43, 46-47, 49-50 du texte de Théodotion sont absents de la Septante.

  • De plus, la Septante et Théodotion n'ont pas la même finale : la Septante se termine avec l'éloge des jeunes, alors que Théodotion termine son récit avec la réputation agrandie de Daniel

  • Chez Théodotion, le récit de Suzanne sert de premier chapitre, et donc introduit Daniel, tandis que dans la Septante, le récit de Daniel sert de chapitre final.

  • Par contre, à certains moments, les deux versions ont des versets identiques : 9.22-23.34.41-42.52.57-58

Comment expliquer tout cela? On est obligé d'admettre que les deux traducteurs ont devant eux un texte hébreu/araméen. Plusieurs expressions traduites sont des expressions sémitiques : la répétition de « et » (kai), l'expression « et il arriva que » (kai egeneto), ou « voici » (idou). Certains biblistes croient que les deux traducteurs ont le même texte hébreu/araméen devant eux, mais chacun y va avec son style et ses mots préférés. Tout cela explique mal la version plus courte de la Septante, et la version plus longue de Théodotion.

Il n'est pas impossible que les deux traducteurs aient eu devant eux deux versions différentes du texte hébreu/araméen. Pour être plus précis, il serait normal de penser que le texte hébreu ait continué d'évoluer au fil du temps, qu'il ait connu une expansion comme il est naturel pour les contes populaires de voir les détails s'amplifier, si bien que lorsqu'il arrive dans les mains de Théodotion dans la 2e partie du 2e siècle de notre ère, il soit beaucoup plus long que celui de la Septante. Comment le récit s'est-il amplifié?

  • On ajoute toute une scène qui décrit les préparatifs de Suzanne pour se rendre dans le parc avec ses deux servantes pour se baigner alors qu'il fait chaud, et sa demande de fermer les portes, tandis que les deux anciens se sont déjà cachés (Théodotion, 14)
  • Les deux anciens explicitent leur désir pour elle et donnent le détail des options qui restent à Suzanne (Théodotion, 19-21)
  • On donne le détail de ce qui s'est passé quand Suzanne eut refusé la demande des anciens, leur course pour ouvrir les portes du parc et comment ils ont répandu leur histoire, ainsi que la réaction de l'entourage (Théodotion, 23-27)
  • On explique pourquoi ils n'ont pu saisir l'homme qui aurait couché avec Suzanne : il était plus fort (Théodotion, 39)
  • On ajoute une transition pour introduire l'intervention de Daniel : non seulement ce dernier crie son désaccord avec le jugement de l'assemblée (Je suis innocent du sang de celle-ci !), mais la foule commence d'abord à se poser la question de son identité, et c'est elle qui, ensuite, l'invite à siéger et à exposer sa pensée (dans la Septante, Daniel se retrouve au tribunal sans qu'on sache comment et pourquoi) (Théodotion, 46-50)

Il est probable que Théodotion ait eu sous les yeux non seulement la version amplifiée du récit de Suzanne hébreu, mais également la traduction de la Septante. Autrement, on ne pourrait expliquer des versets complets identiques à celui de la Septante (par exemple, v. 9, v. 22, v. 33, v. 41-42, v. 48, v. 51-53, v. 57-58). Par contre, Théodotion ne se gêne pour rester fidèle à son approche, qui est celle d'une traduction plus littérale et plus serrée du texte hébreu/araméen. De plus, c'est probablement lui qui prend l'initiative de déplacer le récit du chapitre 13 pour le mettre au tout début, et en faire une introduction à tout le livre de Daniel : c'était tout à fait logique, car Daniel apparaît tout jeune dans le récit de Suzanne, alors que dès le chapitre un du livre de Daniel il est un homme accompli, occupant un poste prestigieux à la cour du roi. Dans cette perspective, Théodotion a probablement modifé la conclusion un peu moralisante de la Septante sur la valeur des jeunes, pour en faire une célébration de la grandeur de Daniel, préparant tout le livre de Daniel.

Il nous reste une dernière question : si on sait que la traduction de Théodotion est à dater vers l'an 180 de notre ère, à quand remonte la traduction de la Septante de Daniel? Cette question est liée à une autre. En effet, on peut lire dans 1 Maccabées 2, 60 : « Daniel, pour sa droiture, a été sauvé de la gueule des lions ». À quelle version se réfère le livre des Maccabées, la version hébraïque/araméenne, ou la version grecque? Sachant que 1 Maccabées a été écrit vers -100 avant notre ère (TOB, p. 1977), on pourrait inférer que le Daniel grec de la Septante était déjà connu à cette époque, en admettant que c'est au texte grec que fait référence 1 M 2, 60; dans ce cas, il faudrait le situer quelque part entre -160, la période où a été complété les douze premiers chapitres du livre de Daniel, et -100, l'écriture de 1 Maccabées, disons vers -145 pour donner le temps au texte hébreu/aramen de prendre de l'expansion avec les ajouts des récits de Suzanne et Bel et le Dragon, et le temps à la traduction grecque d'être connue. Comme le livre des Maccabées a été écrit en grec, on aurait une raison de penser que nous avons ici une hypothèse solide. Malheureusement, il est loin d'être assuré que c'est à la version grecque que fait référence 1 M 2, 60 : nous sommes en Judée où c'est le texte hébreu/araméen qui est le texte lu et proclamé. De plus, le texte grec de 1 Maccabées semble refléter un original sémitique, presque sûrement hébreu (TOB, p. 1977). Aussi, comme pour l'ensemble des livres de la Septante, il faut situer les traducteurs dans la diaspora juive d'Alexandrie. Il est tout à fait raisonnable de penser que le livre Daniel était déjà traduit dans la deuxième partie du 2e s. avant notre ère, avec les derniers livres de la bible hébraïque. La TOB propose la date de -145 (p. 1672).

Daniel grec dans l'histoire

L'une des plus anciennes références à Daniel se trouve dans les manuscrits de la mer Morte à Qumran, avec la prière de Nabonide (4QprNab), qui rappelle Dn 3, 31 – 4, 34. Chez l'historien juif Flavius Josèphe (37 – 100), la figure de Daniel, comme modèle du Juif en terre païenne, y joue un rôle important (Antiquité judaïques, 10.188-280; 11.337; 12.322). Dans le milieu chrétien, Daniel est présent dès le Nouveau Testament (Mt 24, 15), et ses visions reçoivent un écho dans l'Apocalypse. Chez les Pères de l'Église on accueillera sans problème le livre de Daniel avec ses ajouts, sans poser la question de leur canonicité. C'est le cas par exemple d'Irénée de Lyon (130 – 202). Pour sa part, Hippolyte de Rome (170 – 235) se réfèrera à la version de Théodotion. Et Origène (184 – 253) nous informera qu'ils font partie des livres sacrés et fustigera les presbytres qui refusent leur authenticité.

C'est à partir du 4e s. qu'on a commencé à être conscient de la différence entre le texte hébreu et le texte grec, et à se poser la question de la canonicité des ajouts. Des synodes locaux comme ceux d'Hippone en 393 et Carthage 397 ont autorisé leur utilisation en tant qu'Écritures. Mais saint Jérome (347 - 420), dans sa traduction de la Vulgate, considéra la prière d'Azarias, le chant des trois jeunes, les livres de Suzanne et de Bel et du Dragon comme des fables, écrivant dans son introduction qu'ils étaient des écrits apocryphes, ne faisant pas partie du canon.

Quand John Wycliffe (1320 – 1384) produisit sa traduction anglaise des Écritures à partir de la Vulgate latine, il inclut les additions de Daniel, mais avec les avertissements de saint Jérôme. Par contre, Bodenstein von Karlstadt (1486 – 1541) rejeta ces additions comme sans valeur. Luther (1483 – 1586), pour sa part, accepta de les traduire et de l'inclure dans sa Bible en disant que, dans cette belle fiction religieuse, il y avait beaucoup de bonnes choses. Le concile de Trente (1545 – 1563) déclara ces ajouts canoniques et inspirés. Lors de leur synode à Jérusalem en 1672, l'Église orthodoxe déclara également ces ajouts canoniques.

Aujourd'hui, nos Bibles reflètent ces grandes traditions ecclésiales. Celles qui appartiennent à la tradition catholique ou orthodoxe, comme la Bible de Jérusalem, la Nouvelle Traduction de la Bible ou Maredsous, nous présentent le livre de Daniel avec toutes les additions. Celles qui appartiennent à la tradition protestante, comme la King James ou celle de Louis Segond, ignorent ces ajouts. Tandis que celles qui appartiennent à la tradition oecuménique, comme la Revised Standard Version (RSV), la New Revised Version Standard (NRSV), et les premières éditions de la Traduction oecuménique de la Bible (TOB) nous présentent d'abord le texte massorétique de Daniel, puis les ajouts du texte grec à la fin, dans une section sur les écrits apocryphes; par contre, les dernières éditions de la TOB nous offrent les ajouts du texte grec intégrés au texte massorétique, mais identifiés par l'italique.

-André Gilbert, avril 2019

Références :

  • Introduction aux prophètes : Daniel, in La Bible de Jérusalem. Paris : Cerf, 1973, p. 1083-1085.;
  • Introduction : Daniel, in Traduction oecuménique de la Bible : Ancien Testament. Paris : Cerf-Les Bergers et les mages, 1978, p. 1671-1678;
  • Introduction : Daniel, p. 1754-1756; Introduction to the Apocryphal/Deuterocannical Books, p. 2-15; The Additions to Daniel, p. 270-272, in New Revises Standard Version. Oxford: Oxford University Press, 2002.
  • R. Timothy McLay, New English Translation of the Septuagint

Sommaire

Chapitre 1Selon l'auteur, en l'an 3 du règne de Joakim, roi de Judas (i.e. l'an 606 avant l'ère moderne), Nabuchodonosor s'empara de Jérusalem et emportant les ustensiles du temple au temple païen de Babylone. Et parmi les gens emmenés en captivité, il y avait une élite de jeunes provenant de la noblesse qu'on destina à recevoir une haute éducation et à parler araméen, pour être au service du roi. Parmi eux, il y avait quatre adolescents : Daniel, Ananias, Misaël, et Azarias. Pour exprimer leur nouvelle vocation, on leur donna des nouveaux noms, en particulier Daniel qui reçu le nom de Baltasar. Le temps de formation impliquait un régime royal concernant la nourriture et la boisson. Mais voulant respecter les coutumes alimentaires du judaïsme, Daniel réussit à convaincre le chef du personnel de limiter le régime alimentaire aux légumes et à l'eau, promettant que sa mine demeurerait rayonnante. Au bout de dix jours, force fut de constater que les Juifs avait meilleure mine et plus d'enbonpoint que ceux qui partageaient le menu roi. Et au terme de leur formation, les quatre adolescents furent emmenés auprès du roi et démontrèrent une sagesse dix fois plus grande que tous les magiciens et les spécialistes des sciences occultes du royaume; en particulier, Daniel affichait un don spécial d'interprétation de songes. Ce dernier vécut jusqu'au début du règne de Cyrus, en 539 av. l'ère moderne.
Chapitre 2En l'an deux de son règne (vers -603), Nabuchodonosor (-605 à -562) fit un rêve qu'il oublia au matin, mais qui le laissa angoissé. Alors il appela les magiciens, les astrologues et les devins, aussi appelés chaldéens, pour qu'ils fassent un exposé sur son rêve. Il se fait répondre qu'il doit d'abord raconter son rêve pour qu'ils puissent ensuite l'interpréter. Furieux, le roi leur répond qu'ils seront exterminés s'ils ne peuvent raconter son rêve et l'interpréter. Entendant la même réponse des devins, le roi leur reproche de simplement vouloir gagner du temps et réitère sa demande. Alors les devins répondent que la demande du roi est hors de portée pour un être humain et relève des dieux. Irrité, le roi ordonne de massacrer tous les sages et devins de Babylone.

Sur le point de connaître le même sort que tous les devins, Daniel demande un peu de temps avant de répondre à la demande du roi sur son rêve. Une fois chez lui, il invite alors ses trois compagnons à prier Dieu. Et au cours de la nuit, le mystère du rêve du roi lui fut révélé. Alors Daniel fait monter vers Dieu sa prière d'action de grâce. Puis, par l'intermédiaire d'Arioch, le chef des bourreaux, il se fait introduire auprès du roi, lui mentionnant d'abord que la révélation d'un mystère comme il l'a exigé est hors de portée d'un être humain, mais relève du Dieu du ciel, avant de donner le détail de ce rêve : il y avait une statue gigantesque d'une splendeur extraordinaire, mais terrifiante, la tête était d'or fin, la poitrine et les bras d'argent, le ventre et les cuisses de bronze, les jambes de fer, les pieds en partie de fer et en partie de céramique; mais une pierre déboula pour venir frapper la statue sur ses pieds de fer et de céramique, la pulvérisa, puis par la suite, elle devint une grande montagne et remplit toute la terre. Daniel donne ensuite l'interprétation du rêve : la tête d'or, c'est Nabuchodonosor dans toute sa puissance, à qui succèdera un royaume d'argent, plus faible (l'empire mède), suivi d'un royaume de bronze (l'empire perse), puis d'un royaume de fer (Alexandre le Grand); mais ce dernier royaume avec ses pieds à moitié fer et à moitié céramique sera un royaume partagé (les Séleucides de Syrie et les Ptolémée d'Égypte), mêlés et maintenus ensemble par des alliances matrimoniales; tout cela surviendra avant l'intervention de Dieu qui anéantira tous ces royaumes et le remplacera par son royaume messianique. Tout heureux, Nabuchodonosor rend hommage au Dieu de Daniel, et veut donner à ce dernier autorité sur la Babylonie, mais Daniel se contente d'être le chef des devins, laissant à ses compagnons l'autorité politique.

Chapitre 3Le roi Nabuchodonosor fit construire une statue d'or de 27 mètres de hauteur et de 2,7 mètres de largeur. Puis il invita tous les dirigeants et fonctionnaires de son royaume à venir célébrer sa dédicace, tandis que les hérauts faisaient de même à l'adresse de tout le peuple : au son des instruments et de la musique, tous devaient se prosterner et vénérer le monument, sous peine d'être jeté dans la fournaise de feu. C'est ce que tout le monde fit, sauf les Juifs, en particulier Ananias, Misaël, et Azarias. Dénoncés par les Chaldéens, les hommes sont emmenés devant le roi et sommés de se plier à son ordre, sous peine de la même menace. Les trois hommes refusent de servir les dieux étrangers. Furieux, Nabuchodonosor commande de chauffer sept fois plus que d'habitude la fournaise de feu et d'y jeter les trois hommes. C'est ainsi que ceux-ci furent jetés ligotés et tout habillés dans un feu si ardent, que ceux qui les avaient hissés dans la fournaise furent brulés.

Debout au milieu de la fournaise avec ses deux compagnons, Azarias se mit à prier. Il reconnaît d'abord combien Dieu est juste dans ses jugements, et si Jérusalem a été déportée en Babylonie, c'est que le peuple avait péché, n'obéissant pas à ses commandements. Et maintenant que le peuple connaît la honte, il invoque Dieu de pas oublier son alliance et de se rappeler de sa miséricorde au nom d'Abraham, d'Isaac et d'Israël à qui il a promis une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et le sable au bord de la mer. Alors qu'il n'y a plus de temple, et donc plus de lieu pour les offrandes et les sacrifices, puisse le coeur brisé et l'esprit humilié devenir comme une offrande et un sacrifice. Aussi, il prie Dieu de les délivrer, de renverser ceux qui les dominent et qu'ils voient combien Dieu est l'unique.

Alors que la flamme s'élève à plus de 22 mètres au dessus de la fournaise à force d'être attisée, l'ange de Dieu descend dans la fournaise et rejette la flamme, empêchant qu'elle rejoigne les trois hommes, tout en répandant un vent rafraîchissant. Alors ceux-ci se mettent à bénir Dieu et invitent l'univers entier à Le louer, pour les avoir ainsi délivré de la mort.

Voyant ce qui se passe et entendant le chant des trois hommes, Nabuchodonosor, entouré de ses dirigeants et fonctionnaires, est stupéfait et invite les trois hommes à sortir de la fournaise. Puis il se met à bénir le Dieu qui a délivré ces Juifs et donne l'ordre de mettre à mort quiconque oserait parler en mal contre ce Dieu. Quant aux trois hommes, ils retrouvent leur poste prestigieux.

Chapitre 4Le roi Nabuchodonosor fait un autre rêve qui l'effraie. Encore une fois, les magiciens, astrologues et devins du royaume sont incapables de l'interpréter, jusqu'à ce que Daniel se présente. Le roi lui raconte son rêve : il y a un immense arbre au milieu de la terre, dont la tête touche au ciel, dont les fruits nourrissent l'univers, et ses branchent offrent un abri pour les bêtes des champs et une maison pour les oiseaux du ciel; or, voici que des anges descendent du ciel et demandent d'abattre l'arbre, et de laisser seulement la souche de ses racines, avec un lien de fer et de bronze dans la végétation de la campagne, pour qu'il partage avec les bêtes l'herbe de la terre, ce qui lui donnera un coeur de bête; cela durera sept ans.

Daniel donna l'interprétation du rêve. Le grand arbre avec des fruits abondants et ses ramures qui abritent les bêtes des champs et où logent les oiseaux du ciel, c'est Nabuchodonosor lui-même, dans toute sa puissance. Quant à l'annonce d'abattre l'arbre, elle vient d'une décision du Dieu Très-Haut qui forcera le roi à vivre avec les bêtes des champs et à se nourrir comme eux d'herbe pendant sept ans, jusqu'à ce qu'il reconnaisse que le Très-Haut est maître de la royauté des hommes et qu'il la donne à qui il veut. Daniel invite alors le roi à changer son coeur et à s'occuper des pauvres.

C'est ainsi qu'un an plus tard, alors que le roi admire Babylone comme une oeuvre de sa puissance, une voix du ciel lui dit : « La royauté t'est retirée ». Nabuchodonosor fut chassé d'entre les hommes et se retrouva à se nourrir d'herbe comme les bêtes, et devint comme une bête. Mais au bout de sept ans, il retrouva la raison, reconnut et bénit la souveraineté éternelle du Dieu vivant, dont l'autorité s'exerce sur les habitants du ciel et de la terre. À l'instant même, Nabuchodonosor retrouva sa royauté. Depuis ce jour, il célèbre, exalte et glorifie le Roi du ciel.

Chapitre 5Le roi Baltasar, que l'auteur nous présente de manière erronée comme fils de Nabuchodonosor (en fait, Baltasar était le fils de Nabonide, le 3e successeur de Nabuchodonosor, et ne fut jamais roi, mais simplement un prince) organisa un jour un grand festin avec mille invités. On y bu du vin en utilisant les ustensiles d'or et d'argent dérobés du temple de Jérusalem et on s'en servit pour louer les divinités de métal, de bois et de pierre. A l'instant même, surgirent des doigts de main d'homme qui écrivirent sur le plâtre du mur du palais. Le roi change de couleur et se mit à trembler. Il fit appeler les magiciens et le devins de son royaume pour qu'on lui lise l'inscription et qu'on l'interprète, promettant à celui qui y réussira un don d'autorité dans son royaume. Mais personne ne réussit. Alors intervint la reine mère pour rappeler au roi que son père fit autrefois appel à Daniel, appelé Baltasar, le chef des devins, doué d'un esprit de perspicacité pour interpréter les songes et résoudre les énigmes. C'est ainsi que Daniel fut introduit devant le roi. Il lui rappela d'abord que son père, qui jouissait d'une grande puissance, fut néanmoins réduit à l'état de bête par le Dieu Très-Haut en raison de son orgueil, jusqu'à ce qu'il reconnaisse que le Dieu Très-Haut est maître de la royauté des hommes. Puis, Daniel mentionna à Baltasar qu'il s'est dressé contre le Seigneur du ciel en utilisant les ustensiles du temple de Jérusalem pour boire du vin avec ses invités et louer les divinités de métal, de bois et de pierre, oubliant le Dieu qui a dans sa main son souffle et à qui sont toutes ses voies. Enfin, Daniel interprèta l'inscription : Mané, ton règne est terminé; Thécel, tu as été trouvé trop léger sur la balance; Pharès, ton royaume a été divisé entre Mèdes et Perses. Et de fait cette nuit-là, Baltasar fut tué.
Chapitre 6Selon l'auteur, Darius le Mède (ce Mède est inconnu des historiens) qui aurait été le dernier roi en Babylonie avant l'arrivée de Cyrus le Perse en 539 avant notre ère, organisa le royaume en 120 satrapes sous la responsabilité de trois ministres, dont Daniel. Or, ce dernier excelle au point que le roi veut lui donner plus de responsabilité, mais tout cela déclenche la jalousie des satrapes et des deux autres ministres. Ces derniers, pour réussir à l'éliminer, imaginent un subterfuge en sachant qu'il est Juif : amener le roi à émettre un rescrit interdisant pendant 30 jours à quiconque d'adresser une prière à quelque dieu ou homme excepté au roi, sous peine d'être jeté dans la fosse aux lions. Une fois le rescrit signé, ces hommes épièrent Daniel et le surprirent à prier Dieu tourné vers Jérusalem. Ils l'amenèrent devant le roi. Ce dernier, qui aime Daniel, est chagriné et cherche à le sauver, mais prisonnier de son rescrit, il doit se résigner à le jeter dans la fosse aux lions. Au petit matin, après une nuit d'insomnie, il se rend à la fosse pour s'enquérir de l'état de Daniel, qui l'informe qu'un ange de Dieu fut envoyé pour empêcher les lions de lui faire du mal. Aussitôt, tout heureux, le roi commande de sortir Daniel de la fosse, et d'y mettre plutôt ses accusateurs, avec femmes et enfants, qui se font immédiatement dévorer. Puis, il écrit aux gens de son royaume de craindre le Dieu vivant de Daniel, puisqu'il l'a sauvé, et que sa souveraineté est éternelle.
Chapitre 7Daniel a un une vision la première année du règne de Baltasar. Alors que la mer (symbole du mal) est déchaînée, quatre bêtes différentes en sortent. La première ressemble à une lionne (la puissance babylonienne), mais les ailes lui furent arrachées (elle perdit sa puissance) et un coeur d'homme lui fut donné (Nabuchodonosor devient un homme ordinaire pendant un certain temps). La deuxième ressemble à une ourse (la puissance mède) qui tient dans ses dents trois côtes (des puissances assujetties). La troisième bête ressemble à un léopard (la puissance perse) avec quatre ailes (la puissance est répandue aux quatre coins de l'univers) et quatre têtes (probablement les quatre grands rois qui se sont succédés : Cyrus, Darius, Xerxès et Artaxerxès). La quatrième bête est effroyable et d'une force prodigieuse (la puissance grecque d'Alexandre le Grand), elle avait dix cornes (la dynastie des Séleucides qui succéda à Alexandre le Grand), et au milieu de ces cornes une petite (le persécuteur et arrogant Antiochus Épiphane (-175 à – 163)) qui s'assura que trois des cornes précédents soient éliminées.

Voici que Daniel voit des trônes, et un ancien (Dieu) avec des cheveux blancs et une robe blanche était assis sur un char de feu, entouré d'une armée d'anges, et les livres où étaient écrites les actions de chaque homme étaient ouverts devant lui. La dernière bête (la puissance des Séleucides) fut jugée et exterminée, et toutes les autres perdirent leur puissance, tout en continuant d'exister. Puis avec les nuées du ciel se présente le Fils de l'Homme, représentant tous les justes d'Israël, qui s'avance vers l'ancien pour recevoir la royauté éternelle sur l'univers. Aussitôt Daniel s'enquiert auprès d'un ange pour se faire interpréter cette vision.

Chapitre 8La troisième année du règne de Baltasar, Daniel a une autre vision. Alors qu'il est à Suse (ville du palais royal dans l'empire perse), sur la rive de la rivière qui la traverse, Ubal, il voit un bélier à deux cornes (l'empire mède et perse), mais l'une plus grande que l'autre (Cyrus conquit l'empire mède en -549). Ce bélier frappe dans toutes les directions (Lydie, Babylonie, Syrie, Palestine, Égypte). Alors du sud-ouest, arrive un bouc avec une grande corne (Alexandre le Grand) qui s'élance contre le bélier de toutes ses forces et l'écrase par terre (attaque de -334 contre Darius III Codoman). Ce bouc se mit à grandir à l'excès et sa grande corne se brise et quatre cornes lui poussent au-dessous de celle-ci (après la mort d'Alexandre, son empire est partagé entre ses quatre généraux). De l'une (les Séleucides) de ces cornes, sort une corne puissante (Antiochus Épiphane) qui s'élève vers le sud, contre un peuple fort (Judée), et attaque l'armée du ciel (Dieu), la foule aux pieds (profane le temple) et interrompt les offrandes (en -168, Antiochus décrète l'hellénisation de la Judée et dédie le temple de Jérusalem à Zeus Olympien). Elle sera brisée sans intervention humaine (Antiochus mourra de langueur). Daniel entend alors un ange demander à un autre ange combien de temps durera la désolation du sanctuaire; la réponse est : quatre ans. Quand il cherche à comprendre tout cela, Daniel entend la voix d'un homme demander à l'ange Gabriel d'expliquer cette vision. Alors Gabriel s'approche de Daniel pour tout lui expliquer.
Chapitre 9La scène est située lors de la première année de Darius le Mède (inconnu des historiens, à moins qu'il s'agisse du fils de Cyaxare (roi des Mèdes de -625 à -585)). Après avoir consulté le livre du prophète Jérémie, Daniel pense que l'exil de Jérusalem durera 70 ans. Alors il adresse une prière à Dieu. Dans cette prière, Daniel reconnaît que le peuple a péché en ne gardant pas ses ordonnances et en n'écoutant pas les prophètes, et dans sa justice, Dieu les as dispersés dans le monde. C'est donc la honte pour le peuple, et l'application de la malédiction écrite dans la loi de Moïse. Mais maintenant, Daniel s'adresse au Dieu qui a sauvé son peuple d'Égypte et à sa miséricorde, et lui demande de détourner sa colère de Jérusalem et faire luire sa présence au temple pour son propre honneur; il attend l'expression de sa miséricorde devant l'anéantissement du peuple et de la ville sainte. Alors qu'il priait encore, l'ange Gabriel lui apparut, à l'heure où avait lieu autrefois le sacrifice du soir au temple, pour lui faire comprendre la signification de tous ces événements : l'exil de Jérusalem durera 70 périodes jusqu'à ce qu'on reconstruise Jérusalem (l'arrivée de Cyrus), et de la reconstruction de la ville jusqu'à l'arrivée du chef-messie (probablement le grand prêtre Onias III) il y a 62 périodes, et ce dernier sera mis à mort (il fut assassiné en -170), avant que la désolation survienne pour la ville et le temple (hellénisation de la ville par Antiochus Épiphane).
Chapitre 10La scène se passe en la troisième année du règne du roi perse Cyrus (i.e. en -556) où Daniel eut une vision. Après trois semaines de jeûne, voici qu'un ange céleste lui apparaît et le laisse plein d'épouvante et sans force. L'ange l'invite à ne pas avoir peur, car cette intervention est une suite à ses prières. Alors il lui révèle que l'ange gardien des Perses lui a résisté longtemps, mais l'archange Michel est venu à son aide. Et maintenant il vient lui révéler ce qu'il adviendra à son peuple à la fin des jours. En entendant cela, Daniel tombe face contre terre. Aussitôt, celui qui avait l'apparence d'un fils d'homme lui touche les lèvres pour qu'il parle, mais se fait dire qu'il est sans force. Alors l'ange le touche de nouveau pour le raffermir et l'invite à ne pas avoir peur. Après avoir interrompu son combat contre le roi des Perses, il s'apprète maintenant à lui révéler la suite des choses.
Chapitre 11Tout d'abord, il est celui qui a soutenu le Perse Cyrus pour qu'il permette le retour des Juifs exilés. Suivront une série de rois perses, et le dernier s'attaquera au royaume grec, d'où viendra un roi puissant (Alexandre le Grand) qui établira un grand empire. Mais ce royaume sera divisé (entre ses généraux) après sa mort. L'un d'eux, le roi du midi (Égypte), se fortifiera (Ptolémée Iier Soter, premier roi d'Égypte, -323 à -285), mais l'un de ces princes prévaudra contre lui, et il dominera sur un grand royaume (Séleucus 1ier Nicator, d'abord lieutenant de Ptolémée, puis fondateur de la dynastie des Séleucides en Syrie, -312 à -280). Par la suite, une alliance est conclue entre les deux royaumes (avec le mariage de Bérénice, fille de Ptolémée II, avec Antiochus II vers -250), mais cette alliance sera éphémère (Bérénice, son mari et leur enfant sont empoisonnés par la première femme d'Antiochus II vers -246). Et le roi d'Egypte attaque le royaume du nord (Ptolmée III, frère de Bérénice pénètre dans la ville d'Antioche, capitale des Séleucides et y amasse un butin considérable). À son tour, les fils du roi du Nord (Séleucus III, -226 à -223, et Antiochus III, -223 à -187) font campagne contre le sud, et en revenant, s'arrête à la citadelle de Jérusalem (campagne d'Antiochus III contre l'Égypte en -220, lui enlevant également la Palestine). En représailles, le roi du midi met en place une grande armée pour combattre le roi du nord (Ptolémée IV, -221 à -203, sortira victorieux contre Antiochus III de la bataille de Raphia en -217). La réplique ne se fait pas attendre. Le roi du nord monte une plus grande armée (contre offensive d'Antiochus III à partir de -204), et des hommes du peuple de Dieu manqueront de force (des Juifs prendront position pour Antiochus, trahissant l'Égypte). Il s'empare de villes fortes (prise de Sidon en -198) et s'arrêtera en terre de Sabé (la Palestine passe sous la domination des Séleucides). Face à l'Égypte et pour l'annexer, il offre sa fille, sans réussir à obtenir ce qu'il voulait (Antiochus III donne pour femme à Ptolémée V sa fille Cléopâtre, mais celle-ci prend la part de l'Égypte et fait appel aux Romains contre la Syrie). Alors il se tourne contre les îles (les régions côtières qui dépendaient de l'Égypte), mais à la fin l'opprobre tombe sur lui (défaite aux mains du romain Lucius Scipion en Magnésie en -190). Revenu sur sa terre, il tombera et on ne le reverra plus (mort lors du pillage d'un temple en Élam en juillet -187). De sa racine s'élèvera un rejeton (Séleucus IV, -187 à -175), mais il sera encore brisé (il meurt assassiné). Un autre prendra sa place, qui sera méprisé, il se rendra maître du royaume à force d'artifices (Antiochus IV Épiphane, -175 à -164, frère de Séleucus IV, s'empare du royaume à la place de son fils). Il écrase ses adversaires, en particulier le chef d'une alliance (le grand prêtre Onias III, destitué en -174 et tué à Daphné en Syrie en -170 où il avait été fait prisonnier). Puis, il entreprend une campagne contre le roi du midi (il mènera la guerre contre Ptolémée VI d'Égypte de -170 à -169), et ce dernier verra son armée engloutie (défaite à Pelusium, en Haute-Égypte). Alors les deux rois s'assoiront à la même table pour se dire des mensonges (prisonnier d'Antiochus IV, Ptolémée VI doit signer ne paix humiliante). Retournant chez lui, le roi de l'aquilon s'oppose à l'alliance sainte (au retour, Antiochus IV pille le temple de Jérusalem). Au temps marqué, il marche de nouveau contre le midi (seconde campagne militaire en -168), mais sera arrêté par les Citians (intervention de la flotte romaine et le sénat romain lui ordonne de déposer les armes et d'évacuer l'Égypte et Chypre). Au retour, il s'irrite contre l'alliance sainte et s'entend avec ceux qui ont décidé de l'abandonner (s'appuyant sur les Juifs partisans de l'hellénisation, il inaugure une politique d'oppression du judaïsme). Et des rejetons de lui profaneront le sanctuaire et feront cesser le sacrifice perpétuel, et ils le remplaceront par l'abomination de la désolation (Apollonius est envoyé à Jérusalem pour y construire la citadelle de l'Acra et, à l'automne de l'an -167, le culte cesse et le temple est consacré au culte de Zeus Olympien le 7 décembre). Humiliés, les Juifs ne recevront qu'un faible secours (révolte des Maccabées). Ne reconnaissant plus les dieux de ses pères (Antiochus IV abandonne le cute des dieux syriens et d'Adonis-Tammouz), il se croira plus grand qu'eux tous (il se divinise lui-même, d'où le nom d'Épiphane, i.e. dieu « manifesté »).

Par la suite, Antiochus IV aurait été provoqué par le roi d'Égypte et l'aurait alors repoussé jusque dans ses terres (ces événements sont inconnus des historiens), poussant également sa conquête en Éthiopie et en Lybie. Recevant de mauvaises nouvelles de ses frontières du nord et de l'est (attaque des Parthes), il s'empresse d'aller les exterminer. Selon l'auteur, Antiochus IV serait mort grâce à l'intervention de Dieu, alors que ses tentes sont à Jérusalem (selon les historiens, il serait mort soudainement d'une maladie lors de sa campagne militaire en Orient).

Chapitre 12En ce temps-là, l'archange Michel se lèvera au milieu des tribulations alors que les Juifs inscrits dans le livre divin seront sauvés : ils se réveilleront de la terre pour la vie éternelle, alors que tous les autres se réveilleront pour la confusion éternelle. Et les sages que sont les chefs du peuple et les justes brilleront comme les étoiles du ciel. Daniel vit alors deux hommes de chaque côté du fleuve, et l'un questionna l'autre vêtu de lin sur le moment de l'accomplissement de ces prodiges. La réponse vint : dans trois ans et demi toutes choses seraient connues, et la réponse fut précisée pour Daniel : ces paroles seront cachées jusqu'à ce que les temps soient venus. Puis il ajouta : plusieurs seront éprouvés et sanctifiés par le martyr, et la suppression du sacrifice perpétuel au temple durera trois ans et deux mois; heureux ceux qui attendront encore deux mois de plus, alors la signification des événements leur seront révélée; quant à Daniel, il ressuscitera pour recueillir ce qui lui a été préparé.
Chapitre 13L'histoire se passe à Babylone. Il y avait un homme riche et illustre du nom de Joakim, qui avait l'habitude de recevoir dans son jardin les Juifs de la ville, et il était l'époux de Suzanne, une belle juive instruite selon la loi de Moïse. Cette année-là, deux anciens furent nommés juges. Comme ils fréquentaient le jardin de Joakim, ils se mirent à désirer Suzanne, et ainsi se mirent à guetter le moment favorable. Or, un jour, Suzanne voulut se baigner dans le jardin et renvoya les deux jeunes filles qui l'assistaient. Les deux anciens, qui étaient cachés à l'épier, se précipitèrent vers elle et lui demandèrent de coucher avec eux, sinon ils l'accuseraient d'avoir eu un rapport illicite avec un jeune homme. Suzanne refusa et cria, tandis que les anciens crièrent également pour l'accuser. On s'assembla autour d'eux et les anciens racontèrent leur version des faits. Le lendemain, le peuple étant rassemblé, on fit venir Suzanne et les deux anciens racontèrent l'histoire d'un jeune homme qui se serait caché et aurait ensuite couché avec Suzanne. On la condamna alors à mort. Aussitôt Suzanne cria vers Dieu son innocence. Sa prière fut entendue. Au moment où on amenait Suzanne pour la mettre à mort, un jeune homme de l'assemblée s'écria : « Je suis innocent du sang de celle-ci ! » C'était Daniel, et il reprocha aux juges de condamner quelqu'un sans avoir fait enquête. Reconnaissant en Daniel quelqu'un à qui Dieu a donné le privilège des anciens, le tribunal se rassembla de nouveau. Cette fois, on sépara les deux accusateurs, et Daniel demanda au premier sous quel arbre il avait surpris les coupables : un lentisque, répondit-il. Au deuxième accusateur, il posa la même question : un chêne vert, fut sa réponse. L'assemblée d'Israël condamna aussitôt les deux accusateurs comme faux témoins, et ceux-ci furent condamnés à mort. Ce jour-là, le sang innocent fut sauvé.
Chapitre 14Les Babyloniens avaient comme divinité Bel, « Seigneur » en Perse, pour laquelle ils donnaient chaque jour une grande quantité de farine, de brebis et de vin. Le roi Cyrus qui vénérait Bel, posa un jour la question à Daniel, son compagnon : « Pourquoi n'adores-tu pas Bel ? » La réponse de Daniel fut typiquement juive : il ne peut adorer que le Dieu vivant, et non des idoles faites de main d'homme. Le roi apporta le fait qu'en mangeant tout ce qu'il mange, Bel ne peut être que vivant. Riant, Daniel répliqua que Bel n'a jamais rien mangé et bu. Furieux, Cyrus appela les prêtres les mettant au défi de montrer qui mange toutes ces provisions sous peine de mort, sinon ce sera Daniel qui mourra. Les prêtres acceptèrent le défi et demandèrent au roi de sceller la porte du temple. Après que le roi eut apporté les aliments à Bel et avant d'apposer son sceau, Daniel fit répandre de la cendre dans le sanctuaire. De nuit, comme d'habitude, les soixante-dix prêtres entrèrent par une porte dérobée avec femmes et enfants pour manger et boire. Le lendemain matin, le roi constata que la porte était toujours scellée, puis étant entré, il vit que la nourriture avait disparu. Au moment où il proclama sa foi en Bel, Daniel lui fit remarquer les traces de pas sur le sol. Irrité, le roi fit arrêter les prêtres avec femmes et enfants, et les mit à mort.

Les Babyloniens vénéraient aussi un grand dragon. Le roi posa à Daniel la question pourquoi il ne le vénérait pas. Ce dernier répliqua qu'il n'adore que son Dieu, car lui seul est vivant. Puis il demanda au roi la permission de le tuer sans épée ni bâton. Alors Daniel confectionna une boulette faite de poix, de graisse et de poil qu'il mit dans la bouche du dragon, et qui périt. Furieuse, la foule se rend chez le roi pour réclamer la tête de Daniel. Le roi cède sous leur pression. C'est ainsi que Daniel est mis pendant six jours dans une fosse de sept lions qu'on avait affamés. Pendant ce temps en Judée, le prophète Habaquq avait l'habitude d'apporter aux moissonneurs dans les champs une bouillie émiettée de pains. L'ange du Seigneur lui demande d'apporter ce repas à Daniel à Babylone, et le prend par les cheveux et le dépose à Babylone, au-dessus de la fosse aux lions. Habaquq l'invite à manger, et Daniel rend grâce à Dieu de s'être souvenu de lui. Le lendemain, septième jour, le roi vint à la fosse pour pleurer Daniel, mais le trouva assis. Proclamant la grandeur de Dieu, il libère Daniel, et fait jeter dans la fosse les responsables de sa condamnation pour qu'ils meurent.


Note :

  • Les ajouts du Daniel grec par rapport au texte originel sont mis en italique
  • Le texte source que traduit la version grecque est en hébreu, sauf la section araméenne qui va du ch. 2, 4b au ch. 7, 28 et est indiquée par des crochets []
  • Le texte grec est celui qui nous vient de Théodotion (vers 180 de notre ère), d'après A. Rahlfs, Septuaginta. Stuttgart : Deutsche Bibelstiftung, 1935)
  • La traduction française du texte grec est celui de Pierre Giguet (1794-1883), sauf pour les ajouts (3, 24-91; 13; 14) qui est celle de la Traduction oecuménique de la Bible (TOB)

Texte intégral

VersetTexte grecTraduction française

Chapitre 1

1Ἐν ἔτει τρίτῳ τῆς βασιλείας Ιωακιμ βασιλέως Ιουδα ἦλθεν Ναβουχοδονοσορ βασιλεὺς Βαβυλῶνος εἰς Ιερουσαλημ καὶ ἐπολιόρκει αὐτήν.En la troisième année du règne de Joakim, roi de Juda, Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint à Jérusalem, et il l'investit.
2καὶ ἔδωκεν κύριος ἐν χειρὶ αὐτοῦ τὸν Ιωακιμ βασιλέα Ιουδα καὶ ἀπὸ μέρους τῶν σκευῶν οἴκου τοῦ θεοῦ, καὶ ἤνεγκεν αὐτὰ εἰς γῆν Σεννααρ οἶκον τοῦ θεοῦ αὐτοῦ· καὶ τὰ σκεύη εἰσήνεγκεν εἰς τὸν οἶκον θησαυροῦ τοῦ θεοῦ αὐτοῦ.Et le Seigneur lui livra le roi Joakim avec une partie des vases du temple de Dieu, et il emporta ces vases en la terre de Sennaar, où était le temple de son dieu, et il les déposa dans la maison du trésor de son dieu.
3καὶ εἶπεν ὁ βασιλεὺς τῷ Ασφανεζ τῷ ἀρχιευνούχῳ αὐτοῦ εἰσαγαγεῖν ἀπὸ τῶν υἱῶν τῆς αἰχμαλωσίας Ισραηλ καὶ ἀπὸ τοῦ σπέρματος τῆς βασιλείας καὶ ἀπὸ τῶν φορθομμινEt le roi dit à Asphanez, chef de ses eunuques, de lui amener quelques-uns des fils des captifs d'Israël de la race royale et des princes,
4νεανίσκους οἷς οὐκ ἔστιν ἐν αὐτοῖς μῶμος καὶ καλοὺς τῇ ὄψει καὶ συνιέντας ἐν πάσῃ σοφίᾳ καὶ γιγνώσκοντας γνῶσιν καὶ διανοουμένους φρόνησιν καὶ οἷς ἐστιν ἰσχὺς ἐν αὐτοῖς ἑστάναι ἐν τῷ οἴκῳ τοῦ βασιλέως, καὶ διδάξαι αὐτοὺς γράμματα καὶ γλῶσσαν Χαλδαίων.Jeunes gens sans infirmité, beaux de formes, initiés à toute sagesse, savants, doués de prudence et dignes d'habiter le palais en présence du roi, et il lui ordonna de les instruire dans la langue et les lettres des Chaldéens.
5καὶ διέταξεν αὐτοῖς ὁ βασιλεὺς τὸ τῆς ἡμέρας καθ ἡμέραν ἀπὸ τῆς τραπέζης τοῦ βασιλέως καὶ ἀπὸ τοῦ οἴνου τοῦ πότου αὐτοῦ καὶ θρέψαι αὐτοὺς ἔτη τρία καὶ μετὰ ταῦτα στῆναι ἐνώπιον τοῦ βασιλέως.Et le roi ordonna que chaque jour on les nourrit durant trois ans des mets de sa table royale, et du vin dont lui-même buvait, et qu'ensuite ils se tinssent en présence du roi.
6καὶ ἐγένετο ἐν αὐτοῖς ἐκ τῶν υἱῶν Ιουδα Δανιηλ καὶ Ανανιας καὶ Μισαηλ καὶ Αζαριας.Et parmi eux se trouvèrent des fils de Juda, Daniel, Ananias, Azarias et Misaël.
7καὶ ἐπέθηκεν αὐτοῖς ὁ ἀρχιευνοῦχος ὀνόματα, τῷ Δανιηλ Βαλτασαρ καὶ τῷ Ανανια Σεδραχ καὶ τῷ Μισαηλ Μισαχ καὶ τῷ Αζαρια Αβδεναγω.Et le chef des eunuques leur donna des noms : il appela Daniel Baltasar, et Ananias Sidrach, et Misaël Misach, et Azarias Abdénago.
8καὶ ἔθετο Δανιηλ ἐπὶ τὴν καρδίαν αὐτοῦ ὡς οὐ μὴ ἀλισγηθῇ ἐν τῇ τραπέζῃ τοῦ βασιλέως καὶ ἐν τῷ οἴνῳ τοῦ πότου αὐτοῦ, καὶ ἠξίωσε τὸν ἀρχιευνοῦχον ὡς οὐ μὴ ἀλισγηθῇ.Mais Daniel eut à coeur de ne point se souiller des mets de la table du roi, ni du vin dont il faisait usage, et il pria le chef des eunuques de lui permettre de ne s'en point souiller.
9καὶ ἔδωκεν ὁ θεὸς τὸν Δανιηλ εἰς ἔλεον καὶ εἰς οἰκτιρμὸν ἐνώπιον τοῦ ἀρχιευνούχου.Et Dieu accorda que Daniel obtînt les bonnes grâces et la compassion du chef des eunuques.
10καὶ εἶπεν ὁ ἀρχιευνοῦχος τῷ Δανιηλ Φοβοῦμαι ἐγὼ τὸν κύριόν μου τὸν βασιλέα τὸν ἐκτάξαντα τὴν βρῶσιν ὑμῶν καὶ τὴν πόσιν ὑμῶν μήποτε ἴδῃ τὰ πρόσωπα ὑμῶν σκυθρωπὰ παρὰ τὰ παιδάρια τὰ συνήλικα ὑμῶν καὶ καταδικάσητε τὴν κεφαλήν μου τῷ βασιλεῖ.Et le chef des eunuques dit à Daniel : J'ai peur que le roi, mon maître, après m'avoir donné des ordres pour vos aliments et votre breuvage, ne vous voie peut-être mauvais visage, en comparaison des jeunes gens de votre âge ; et vous me feriez condamner à mort par le roi.
11καὶ εἶπεν Δανιηλ πρὸς Αμελσαδ, ὃν κατέστησεν ὁ ἀρχιευνοῦχος ἐπὶ Δανιηλ, Ανανιαν, Μισαηλ, ΑζαριανEt Daniel dit à Amelsad, à qui le chef des eunuques avait confié la garde de Daniel, d'Ananias, de Misaël et d'Azarias :
12Πείρασον δὴ τοὺς παῖδάς σου ἡμέρας δέκα, καὶ δότωσαν ἡμῖν ἀπὸ τῶν σπερμάτων, καὶ φαγόμεθα καὶ ὕδωρ πιόμεθα·Éprouve tes serviteurs pendant dix jours, et fais nous donner quelques graines que nous mangerons ; et nous boirons de l'eau.
13καὶ ὀφθήτωσαν ἐνώπιόν σου αἱ ἰδέαι ἡμῶν καὶ αἱ ἰδέαι τῶν παιδαρίων τῶν ἐσθιόντων τὴν τράπεζαν τοῦ βασιλέως, καὶ καθὼς ἂν ἴδῃς ποίησον μετὰ τῶν παίδων σου.Puis regarde notre visage et le visage des jeunes gens qui se seront nourris de la table du roi ; et selon ce que tu auras vu, agis à l'égard de tes serviteurs.
14καὶ εἰσήκουσεν αὐτῶν καὶ ἐπείρασεν αὐτοὺς ἡμέρας δέκα.Et il les exauça, et il les éprouva pendant dix jours.
15καὶ μετὰ τὸ τέλος τῶν δέκα ἡμερῶν ὡράθησαν αἱ ἰδέαι αὐτῶν ἀγαθαὶ καὶ ἰσχυραὶ ταῖς σαρξὶν ὑπὲρ τὰ παιδάρια τὰ ἐσθίοντα τὴν τράπεζαν τοῦ βασιλέως.Et au bout des dix jours il fut reconnu qu'ils avaient le visage meilleur et les chairs plus fermes que les jeunes gens nourris de la table du roi.
16καὶ ἐγένετο Αμελσαδ ἀναιρούμενος τὸ δεῖπνον αὐτῶν καὶ τὸν οἶνον τοῦ πόματος αὐτῶν καὶ ἐδίδου αὐτοῖς σπέρματα.Alors Amelsad prit pour lui leurs mets et leur vin, et il leur donna des graines.
17καὶ τὰ παιδάρια ταῦτα, οἱ τέσσαρες αὐτοί, ἔδωκεν αὐτοῖς ὁ θεὸς σύνεσιν καὶ φρόνησιν ἐν πάσῃ γραμματικῇ καὶ σοφίᾳ· καὶ Δανιηλ συνῆκεν ἐν πάσῃ ὁράσει καὶ ἐνυπνίοις.Et Dieu doua ces quatre jeunes gens de l'intelligence et du savoir, dans tous les exercices ; de la sagesse et des lettres ; et Daniel sut interpréter les visions et les songes.
18καὶ μετὰ τὸ τέλος τῶν ἡμερῶν, ὧν εἶπεν ὁ βασιλεὺς εἰσαγαγεῖν αὐτούς, καὶ εἰσήγαγεν αὐτοὺς ὁ ἀρχιευνοῦχος ἐναντίον Ναβουχοδονοσορ.Et à la fin des jours que le roi avait fixés pour qu'on les lui amenât, le chef des eunuques les introduisit devant Nabuchodonosor.
19καὶ ἐλάλησεν μετ αὐτῶν ὁ βασιλεύς, καὶ οὐχ εὑρέθησαν ἐκ πάντων αὐτῶν ὅμοιοι Δανιηλ καὶ Ανανια καὶ Μισαηλ καὶ Αζαρια· καὶ ἔστησαν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως.Et le roi leur parla, et, parmi tous ces jeunes gens, il ne s'en trouva point de comparables à Daniel, Ananias, Misaël et Azarias ; et ils demeurèrent en présence du roi.
20καὶ ἐν παντὶ ῥήματι σοφίας καὶ ἐπιστήμης, ὧν ἐζήτησεν παρ αὐτῶν ὁ βασιλεύς, εὗρεν αὐτοὺς δεκαπλασίονας παρὰ πάντας τοὺς ἐπαοιδοὺς καὶ τοὺς μάγους τοὺς ὄντας ἐν πάσῃ τῇ βασιλείᾳ αὐτοῦ.Et dans toutes les questions de sagesse et de science sur lesquelles le roi les interrogea, il les reconnut dix fois plus habiles que les devins et les mages qui étaient en tout son royaume.
21καὶ ἐγένετο Δανιηλ ἕως ἔτους ἑνὸς Κύρου τοῦ βασιλέως.Et Daniel vécut ainsi jusqu'à la première année du règne de Cyrus.

Chapitre 2

1Ἐν τῷ ἔτει τῷ δευτέρῳ τῆς βασιλείας Ναβουχοδονοσορ ἠνυπνιάσθη Ναβουχοδονοσορ ἐνύπνιον, καὶ ἐξέστη τὸ πνεῦμα αὐτοῦ, καὶ ὁ ὕπνος αὐτοῦ ἐγένετο ἀπ αὐτοῦ.En la seconde année de son règne, Nabuchodonosor eut un songe, et son esprit en fut saisi de stupeur, et le sommeil s'éloigna de lui.
2καὶ εἶπεν ὁ βασιλεὺς καλέσαι τοὺς ἐπαοιδοὺς καὶ τοὺς μάγους καὶ τοὺς φαρμακοὺς καὶ τοὺς Χαλδαίους τοῦ ἀναγγεῖλαι τῷ βασιλεῖ τὰ ἐνύπνια αὐτοῦ, καὶ ἦλθαν καὶ ἔστησαν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως.Et le roi ordonna de convoquer les devins et les mages, les sorciers et les Chaldéens, pour interpréter le songe qu'il avait eu. Ils vinrent donc, et ils comparurent devant le roi.
3καὶ εἶπεν αὐτοῖς ὁ βασιλεύς Ἠνυπνιάσθην, καὶ ἐξέστη τὸ πνεῦμά μου τοῦ γνῶναι τὸ ἐνύπνιον.Et le roi leur dit : J'ai eu un songe, et mon esprit en a été frappé de stupeur au point de ne rien connaître à ce songe.
4καὶ ἐλάλησαν οἱ Χαλδαῖοι τῷ βασιλεῖ Συριστί Βασιλεῦ, εἰς τοὺς αἰῶνας ζῆθι· σὺ εἰπὸν τὸ ἐνύπνιον τοῖς παισίν σου, καὶ τὴν σύγκρισιν ἀναγγελοῦμεν.Et les Chaldéens dirent au roi en langue syriaque (araméenne) : [ O roi, vis à jamais, dis ton songe à tes serviteurs, et nous t'en donnerons l'interprétation.
5ἀπεκρίθη ὁ βασιλεὺς καὶ εἶπεν τοῖς Χαλδαίοις Ὁ λόγος ἀπ ἐμοῦ ἀπέστη· ἐὰν μὴ γνωρίσητέ μοι τὸ ἐνύπνιον καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ, εἰς ἀπώλειαν ἔσεσθε, καὶ οἱ οἶκοι ὑμῶν διαρπαγήσονται·Le roi répondit aux Chaldéens : Les paroles se sont éloignées de moi ; si vous ne me faites connaître le songe et son interprétation, vous serez mis à mort, et vos maisons seront pillées.
6ἐὰν δὲ τὸ ἐνύπνιον καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ γνωρίσητέ μοι, δόματα καὶ δωρεὰς καὶ τιμὴν πολλὴν λήμψεσθε παρ ἐμοῦ· πλὴν τὸ ἐνύπνιον καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ ἀπαγγείλατέ μοι.Mais si vous me faites connaître le songe et son interprétation, vous recevrez de moi des dons, des présents et de grands honneurs ; seulement faites-moi connaître mon songe et son interprétation.
7ἀπεκρίθησαν δεύτερον καὶ εἶπαν Ὁ βασιλεὺς εἰπάτω τὸ ἐνύπνιον τοῖς παισὶν αὐτοῦ, καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ ἀναγγελοῦμεν.Ils répondirent une seconde fois, et dirent : Que le roi dise à ses serviteurs quel songe il a eu, et nous lui en ferons connaître l'interprétation.
8ἀπεκρίθη ὁ βασιλεὺς καὶ εἶπεν Ἐπ ἀληθείας οἶδα ἐγὼ ὅτι καιρὸν ὑμεῖς ἐξαγοράζετε, καθότι εἴδετε ὅτι ἀπέστη ἀπ ἐμοῦ τὸ ῥῆμα·Et le roi reprit, et dit : En vérité, je sais, moi, que vous voulez gagner du temps, parce que vous voyez que les paroles du songe se sont éloignées de moi.
9ἐὰν οὖν τὸ ἐνύπνιον μὴ ἀναγγείλητέ μοι, οἶδα ὅτι ῥῆμα ψευδὲς καὶ διεφθαρμένον συνέθεσθε εἰπεῖν ἐνώπιόν μου, ἕως οὗ ὁ καιρὸς παρέλθῃ· τὸ ἐνύπνιόν μου εἴπατέ μοι, καὶ γνώσομαι ὅτι τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ ἀναγγελεῖτέ μοι.Si donc vous ne me dites pas mon songe, je sais que vous êtes convenus entre vous de me dire des paroles fausses et altérées, jusqu'à ce que le temps se soit écoulé. Dites-moi mon songe, et alors je saurai que vous m'en ferez connaître aussi l'interprétation.
10ἀπεκρίθησαν οἱ Χαλδαῖοι ἐνώπιον τοῦ βασιλέως καὶ λέγουσιν Οὐκ ἔστιν ἄνθρωπος ἐπὶ τῆς ξηρᾶς, ὅστις τὸ ῥῆμα τοῦ βασιλέως δυνήσεται γνωρίσαι, καθότι πᾶς βασιλεὺς μέγας καὶ ἄρχων ῥῆμα τοιοῦτο οὐκ ἐπερωτᾷ ἐπαοιδόν, μάγον καὶ Χαλδαῖον·Les Chaldéens répondirent devant le roi, et ils dirent : Il n'est point d'homme sur la terre qui puisse faire connaître cette parole au roi, de même qu'il n'est point de grand roi ni de prince qui fasse pareille question à un devin, ou mage, ou Chaldéen.
11ὅτι ὁ λόγος, ὃν ὁ βασιλεὺς ἐπερωτᾷ, βαρύς, καὶ ἕτερος οὐκ ἔστιν, ὃς ἀναγγελεῖ αὐτὸν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως, ἀλλ ἢ θεοί, ὧν οὐκ ἔστιν ἡ κατοικία μετὰ πάσης σαρκός.Car la parole sur laquelle le roi nous questionne est grave, et nul autre que nous ne pourra la découvrir au roi, sinon des dieux dont la demeure n'est pas en la chair.
12τότε ὁ βασιλεὺς ἐν θυμῷ καὶ ὀργῇ πολλῇ εἶπεν ἀπολέσαι πάντας τοὺς σοφοὺς Βαβυλῶνος·Alors le roi, plein de fureur et d'indignation, ordonna que l'on mît à mort tous les sages de Babylone.
13καὶ τὸ δόγμα ἐξῆλθεν, καὶ οἱ σοφοὶ ἀπεκτέννοντο, καὶ ἐζήτησαν Δανιηλ καὶ τοὺς φίλους αὐτοῦ ἀνελεῖν.Et sa sentence s'exécuta, et les sages furent mis à mort, et on chercha Daniel et ses amis pour les tuer aussi.
14τότε Δανιηλ ἀπεκρίθη βουλὴν καὶ γνώμην τῷ Αριωχ τῷ ἀρχιμαγείρῳ τοῦ βασιλέως, ὃς ἐξῆλθεν ἀναιρεῖν τοὺς σοφοὺς ΒαβυλῶνοςAlors Daniel parla avec réflexion et sagesse à Arioch, chef des cuisines du roi, qui était sorti pour mettre à mort les sages de Babylone.
15Ἄρχων τοῦ βασιλέως, περὶ τίνος ἐξῆλθεν ἡ γνώμη ἡ ἀναιδὴς ἐκ προσώπου τοῦ βασιλέως; ἐγνώρισεν δὲ τὸ ῥῆμα Αριωχ τῷ Δανιηλ.Ministre du roi, lui dit-il, à quel sujet cet ordre impitoyable est-il sorti de la bouche du roi ? Et Arioch fit connaître l'affaire à Daniel.
16καὶ Δανιηλ εἰσῆλθεν καὶ ἠξίωσεν τὸν βασιλέα ὅπως χρόνον δῷ αὐτῷ, καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ ἀναγγείλῃ τῷ βασιλεῖ.Et Daniel demanda au roi de lui accorder du temps, promettant de lui faire connaître l'interprétation du songe.
17καὶ εἰσῆλθεν Δανιηλ εἰς τὸν οἶκον αὐτοῦ καὶ τῷ Ανανια καὶ τῷ Μισαηλ καὶ τῷ Αζαρια τοῖς φίλοις αὐτοῦ τὸ ῥῆμα ἐγνώρισεν·Et Daniel rentra dans sa maison, et il raconta l'affaire à Ananias, Misaël, Azarias, ses amis.
18καὶ οἰκτιρμοὺς ἐζήτουν παρὰ τοῦ θεοῦ τοῦ οὐρανοῦ ὑπὲρ τοῦ μυστηρίου τούτου, ὅπως ἂν μὴ ἀπόλωνται Δανιηλ καὶ οἱ φίλοι αὐτοῦ μετὰ τῶν ἐπιλοίπων σοφῶν Βαβυλῶνος.Et ils implorèrent les miséricordes du Dieu du ciel sur ce mystère, afin que ni Daniel ni ses amis ne périssent avec le reste des sages de Babylone.
19τότε τῷ Δανιηλ ἐν ὁράματι τῆς νυκτὸς τὸ μυστήριον ἀπεκαλύφθη· καὶ εὐλόγησεν τὸν θεὸν τοῦ οὐρανοῦAlors à Daniel, en une vision nocturne, le mystère fut révélé, et il bénit le Dieu du ciel,
20Δανιηλ καὶ εἶπεν Εἴη τὸ ὄνομα τοῦ θεοῦ εὐλογημένον ἀπὸ τοῦ αἰῶνος καὶ ἕως τοῦ αἰῶνος, ὅτι ἡ σοφία καὶ ἡ σύνεσις αὐτοῦ ἐστιν·Disant : Que le nom du Seigneur soit béni, maintenant et dans tous les siècles, parce que toute sagesse et toute intelligence lui appartiennent.
21καὶ αὐτὸς ἀλλοιοῖ καιροὺς καὶ χρόνους, καθιστᾷ βασιλεῖς καὶ μεθιστᾷ, διδοὺς σοφίαν τοῖς σοφοῖς καὶ φρόνησιν τοῖς εἰδόσιν σύνεσιν·C'est lui qui change les heures et les temps, lui qui place et déplace les rois, lui qui donne la sagesse aux sages, et la prudence aux prudents.
22αὐτὸς ἀποκαλύπτει βαθέα καὶ ἀπόκρυφα, γινώσκων τὰ ἐν τῷ σκότει, καὶ τὸ φῶς μετ αὐτοῦ ἐστιν·C'est lui qui révèle les choses profondes et cachées, lui qui sait ce qui est dans les ténèbres ; et la lumière est avec lui.
23σοί, ὁ θεὸς τῶν πατέρων μου, ἐξομολογοῦμαι καὶ αἰνῶ, ὅτι σοφίαν καὶ δύναμιν ἔδωκάς μοι καὶ νῦν ἐγνώρισάς μοι ἃ ἠξιώσαμεν παρὰ σοῦ καὶ τὸ ὅραμα τοῦ βασιλέως ἐγνώρισάς μοι.Toi donc, Dieu de mes pères, je te rends hommage et je te loue, parce que tu m'as donné la force et la sagesse, que tu m'as fait connaître ce que nous t'avons demandé, et que tu m'as révélé la vision du roi.
24καὶ ἦλθεν Δανιηλ πρὸς Αριωχ, ὃν κατέστησεν ὁ βασιλεὺς ἀπολέσαι τοὺς σοφοὺς Βαβυλῶνος, καὶ εἶπεν αὐτῷ Τοὺς σοφοὺς Βαβυλῶνος μὴ ἀπολέσῃς, εἰσάγαγε δέ με ἐνώπιον τοῦ βασιλέως, καὶ τὴν σύγκρισιν τῷ βασιλεῖ ἀναγγελῶ.Et Daniel alla trouver Arioch, que le roi avait chargé de mettre à mort les sages de Babylone, et il lui dit : N'exécute pas les sages de Babylone ; mais introduis-moi en présence du roi, et je donnerai au roi l'interprétation du songe qu'il a eu.
25τότε Αριωχ ἐν σπουδῇ εἰσήγαγεν τὸν Δανιηλ ἐνώπιον τοῦ βασιλέως καὶ εἶπεν αὐτῷ Εὕρηκα ἄνδρα ἐκ τῶν υἱῶν τῆς αἰχμαλωσίας τῆς Ιουδαίας, ὅστις τὸ σύγκριμα τῷ βασιλεῖ ἀναγγελεῖ.Aussitôt Arioch s'empressa d'introduire Daniel en présence du roi, et il lui dit : J'ai trouvé un homme des fils des captifs de la Judée, qui donnera au roi l'interprétation du songe.
26καὶ ἀπεκρίθη ὁ βασιλεὺς καὶ εἶπεν τῷ Δανιηλ, οὗ τὸ ὄνομα Βαλτασαρ Εἰ δύνασαί μοι ἀναγγεῖλαι τὸ ἐνύπνιον, ὃ εἶδον, καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ;Et le roi prit la parole, et il dit à Daniel, que l'on nommait Baltasar : Pourras-tu me faire connaître le songe que j'ai eu et son interprétation ?
27καὶ ἀπεκρίθη Δανιηλ ἐνώπιον τοῦ βασιλέως καὶ λέγει Τὸ μυστήριον, ὃ ὁ βασιλεὺς ἐπερωτᾷ, οὐκ ἔστιν σοφῶν, μάγων, ἐπαοιδῶν, γαζαρηνῶν ἀναγγεῖλαι τῷ βασιλεῖ,Et Daniel répondit devant le roi, disant : Le mystère que le roi me demande, il n'appartient ni aux juges, ni aux mages, ni aux devins, ni aux augures, de le révéler au roi.
28ἀλλ ἢ ἔστιν θεὸς ἐν οὐρανῷ ἀποκαλύπτων μυστήρια καὶ ἐγνώρισεν τῷ βασιλεῖ Ναβουχοδονοσορ ἃ δεῖ γενέσθαι ἐπ ἐσχάτων τῶν ἡμερῶν. τὸ ἐνύπνιόν σου καὶ αἱ ὁράσεις τῆς κεφαλῆς σου ἐπὶ τῆς κοίτης σου τοῦτό ἐστιν.Mais c'est Dieu qui, dans le ciel, révèle tous les mystères, et qui a fait connaître au roi Nabuchodonosor ce qui doit arriver dans les derniers jours. Ton songe et les visions de ta tête sur ta couche, les voici :
29σὺ βασιλεῦ, οἱ διαλογισμοί σου ἐπὶ τῆς κοίτης σου ἀνέβησαν τί δεῖ γενέσθαι μετὰ ταῦτα, καὶ ὁ ἀποκαλύπτων μυστήρια ἐγνώρισέν σοι ἃ δεῖ γενέσθαι.O roi, tes pensées sur ta couche s'étaient portées sur ce qui doit arriver après le moment présent ; et Celui qui révèle les mystères t'a fait connaître ce qui doit arriver
30καὶ ἐμοὶ δὲ οὐκ ἐν σοφίᾳ τῇ οὔσῃ ἐν ἐμοὶ παρὰ πάντας τοὺς ζῶντας τὸ μυστήριον τοῦτο ἀπεκαλύφθη, ἀλλ ἕνεκεν τοῦ τὴν σύγκρισιν τῷ βασιλεῖ γνωρίσαι, ἵνα τοὺς διαλογισμοὺς τῆς καρδίας σου γνῷς.Et c'est à moi qu'il a révélé ce mystère, non à cause de la sagesse qui est en moi, ni dans les autres vivants ; mais afin que je te découvre, ô roi, l'interprétation de ton songe, et que tu connaisses les pensées de ton coeur.
31σύ, βασιλεῦ, ἐθεώρεις, καὶ ἰδοὺ εἰκὼν μία, μεγάλη ἡ εἰκὼν ἐκείνη καὶ ἡ πρόσοψις αὐτῆς ὑπερφερής, ἑστῶσα πρὸ προσώπου σου, καὶ ἡ ὅρασις αὐτῆς φοβερά·Toi donc, ô roi, tu regardais ; et voilà qu'une statue se tint debout devant ta face ; cette statue était grande, et son aspect terrible.
32ἡ εἰκών, ἧς ἡ κεφαλὴ χρυσίου χρηστοῦ, αἱ χεῖρες καὶ τὸ στῆθος καὶ οἱ βραχίονες αὐτῆς ἀργυροῖ, ἡ κοιλία καὶ οἱ μηροὶ χαλκοῖ,C'était une statue dont la tête était d'or pur, les mains, la poitrine et les bras d'argent, le ventre et les cuisses d'airain ;
33αἱ κνῆμαι σιδηραῖ, οἱ πόδες μέρος τι σιδηροῦν καὶ μέρος τι ὀστράκινον.Les jambes de fer, et les pieds partie de fer, partie d'argile.
34ἐθεώρεις, ἕως οὗ ἐτμήθη λίθος ἐξ ὄρους ἄνευ χειρῶν καὶ ἐπάταξεν τὴν εἰκόνα ἐπὶ τοὺς πόδας τοὺς σιδηροῦς καὶ ὀστρακίνους καὶ ἐλέπτυνεν αὐτοὺς εἰς τέλος.Tu regardais, quand une pierre détachée de la montagne, sans qu'une main la poussât, vint frapper la statue à ses pieds de fer et d'argile, et à la fin elle les broya.
35τότε ἐλεπτύνθησαν εἰς ἅπαξ τὸ ὄστρακον, ὁ σίδηρος, ὁ χαλκός, ὁ ἄργυρος, ὁ χρυσὸς καὶ ἐγένοντο ὡσεὶ κονιορτὸς ἀπὸ ἅλωνος θερινῆς· καὶ ἐξῆρεν αὐτὰ τὸ πλῆθος τοῦ πνεύματος, καὶ τόπος οὐχ εὑρέθη αὐτοῖς· καὶ ὁ λίθος ὁ πατάξας τὴν εἰκόνα ἐγενήθη ὄρος μέγα καὶ ἐπλήρωσεν πᾶσαν τὴν γῆν.Alors furent broyés à la fois l'argile, le fer, l'airain, l'argent et l'or, et ils devinrent comme la poudre qui l'été s'élève au-dessus d'une aire ; et un souffle violent les emporta, et l'on n'en trouva plus la place. Et la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et elle couvrit toute la terre.
36τοῦτό ἐστιν τὸ ἐνύπνιον· καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ ἐροῦμεν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως.Voilà ton songe, et nous allons en dire l'interprétation devant le roi.
37σύ, βασιλεῦ βασιλεὺς βασιλέων, ᾧ ὁ θεὸς τοῦ οὐρανοῦ βασιλείαν ἰσχυρὰν καὶ κραταιὰν καὶ ἔντιμον ἔδωκεν,O roi, tu es le roi des rois, à qui le Dieu du ciel a donné un empire puissant, fort et glorieux,
38ἐν παντὶ τόπῳ, ὅπου κατοικοῦσιν οἱ υἱοὶ τῶν ἀνθρώπων, θηρία τε ἀγροῦ καὶ πετεινὰ οὐρανοῦ ἔδωκεν ἐν τῇ χειρί σου καὶ κατέστησέν σε κύριον πάντων, σὺ εἶ ἡ κεφαλὴ ἡ χρυσῆ.En tout lieu où demeurent les fils des hommes ; toi à qui il a soumis les bêtes fauves des champs, et les oiseaux du ciel, et les poissons de la mer ; toi qu'il a établi maître de toutes choses, tu es la tête d'or.
39καὶ ὀπίσω σου ἀναστήσεται βασιλεία ἑτέρα ἥττων σου, καὶ βασιλεία τρίτη ἥτις ἐστὶν ὁ χαλκός, ἣ κυριεύσει πάσης τῆς γῆς.Et le royaume qui s'élèvera après toi sera moindre que le tien ; puis viendra un troisième royaume, qui sera d'airain, et qui commandera à toute la terre.
40καὶ βασιλεία τετάρτη ἔσται ἰσχυρὰ ὡς ὁ σίδηρος· ὃν τρόπον ὁ σίδηρος λεπτύνει καὶ δαμάζει πάντα, οὕτως πάντα λεπτυνεῖ καὶ δαμάσει.Puis viendra un quatrième royaume qui sera fort comme le fer : de même que le fer broie et dompte toutes choses, il broiera et domptera toutes choses.
41καὶ ὅτι εἶδες τοὺς πόδας καὶ τοὺς δακτύλους μέρος μέν τι ὀστράκινον μέρος δέ τι σιδηροῦν, βασιλεία διῃρημένη ἔσται, καὶ ἀπὸ τῆς ῥίζης τῆς σιδηρᾶς ἔσται ἐν αὐτῇ, ὃν τρόπον εἶδες τὸν σίδηρον ἀναμεμειγμένον τῷ ὀστράκῳ·Et comme tu as vu les pieds et les doigts partie de fer, et partie d'argile, ce royaume sera divisé, et il sera détaché de ses racines de fer, comme tu as vu le fer mêlé à l'argile.
42καὶ οἱ δάκτυλοι τῶν ποδῶν μέρος μέν τι σιδηροῦν μέρος δέ τι ὀστράκινον, μέρος τι τῆς βασιλείας ἔσται ἰσχυρὸν καὶ ἀπ αὐτῆς ἔσται συντριβόμενον.Et les doigts des pieds étant partie de fer, partie d'argile, une part de ce royaume sera forte, une autre sera broyée.
43ὅτι εἶδες τὸν σίδηρον ἀναμεμειγμένον τῷ ὀστράκῳ, συμμειγεῖς ἔσονται ἐν σπέρματι ἀνθρώπων καὶ οὐκ ἔσονται προσκολλώμενοι οὗτος μετὰ τούτου, καθὼς ὁ σίδηρος οὐκ ἀναμείγνυται μετὰ τοῦ ὀστράκου.Et de même que tu as vu le fer confondu avec l'argile, de même il y aura des mélanges dans la race des hommes ; mais ce ne sera pas un tout parfaitement uni, pas plus qu'il n'y a d'alliage entre l'argile et le fer.
44καὶ ἐν ταῖς ἡμέραις τῶν βασιλέων ἐκείνων ἀναστήσει ὁ θεὸς τοῦ οὐρανοῦ βασιλείαν, ἥτις εἰς τοὺς αἰῶνας οὐ διαφθαρήσεται, καὶ ἡ βασιλεία αὐτοῦ λαῷ ἑτέρῳ οὐχ ὑπολειφθήσεται· λεπτυνεῖ καὶ λικμήσει πάσας τὰς βασιλείας, καὶ αὐτὴ ἀναστήσεται εἰς τοὺς αἰῶνας,Et du temps de ces rois le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne périra point dans les siècles ; et jamais son royaume ne sera subjugué par un autre peuple ; et son royaume nivellera et vannera tous les royaumes, et il se maintiendra durant tous les siècles ;
45ὃν τρόπον εἶδες ὅτι ἀπὸ ὄρους ἐτμήθη λίθος ἄνευ χειρῶν καὶ ἐλέπτυνεν τὸ ὄστρακον, τὸν σίδηρον, τὸν χαλκόν, τὸν ἄργυρον, τὸν χρυσόν. ὁ θεὸς ὁ μέγας ἐγνώρισεν τῷ βασιλεῖ ἃ δεῖ γενέσθαι μετὰ ταῦτα, καὶ ἀληθινὸν τὸ ἐνύπνιον, καὶ πιστὴ ἡ σύγκρισις αὐτοῦ.Comme tu as vu la pierre se détacher de la montagne, sans qu'une main la poussât, et broyer l'argile, le fer, l'airain, l'argent et l'or. C'est ainsi que le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après ces temps. Et véritable est le songe, et l'interprétation digne de foi.
46τότε ὁ βασιλεὺς Ναβουχοδονοσορ ἔπεσεν ἐπὶ πρόσωπον καὶ τῷ Δανιηλ προσεκύνησεν καὶ μαναα καὶ εὐωδίας εἶπεν σπεῖσαι αὐτῷ.Alors le roi Nabuchodonosor tomba la face contre terre, et il adora Daniel, et il ordonna qu'on lui offrît des oblations et de l'encens.
47καὶ ἀποκριθεὶς ὁ βασιλεὺς εἶπεν τῷ Δανιηλ Ἐπ ἀληθείας ὁ θεὸς ὑμῶν αὐτός ἐστιν θεὸς θεῶν καὶ κύριος τῶν βασιλέων καὶ ἀποκαλύπτων μυστήρια, ὅτι ἠδυνήθης ἀποκαλύψαι τὸ μυστήριον τοῦτο.Et le roi, prenant la parole, dit à Daniel : En vérité, votre Dieu seul est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois ; c'est lui qui révèle les mystères ; car lu n'aurais pu révéler celui-ci.
48καὶ ἐμεγάλυνεν ὁ βασιλεὺς τὸν Δανιηλ καὶ δόματα μεγάλα καὶ πολλὰ ἔδωκεν αὐτῷ καὶ κατέστησεν αὐτὸν ἐπὶ πάσης χώρας Βαβυλῶνος καὶ ἄρχοντα σατραπῶν ἐπὶ πάντας τοὺς σοφοὺς Βαβυλῶνος.Et le roi glorifia Daniel ; il lui fit de grands et magnifiques présents, et il le mit à la tête de toute la province de Babylone, et il l'institua chef des satrapes et de tous les sages de Babylone.
49καὶ Δανιηλ ᾐτήσατο παρὰ τοῦ βασιλέως, καὶ κατέστησεν ἐπὶ τὰ ἔργα τῆς χώρας Βαβυλῶνος τὸν Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω· καὶ Δανιηλ ἦν ἐν τῇ αὐλῇ τοῦ βασιλέως.Et sur la demande de Daniel le roi chargea de toutes les affaires de la province de Babylone Sidrach, Misach et Abdénago, et Daniel resta dans le palais du roi.

Chapitre 3

1Ἔτους ὀκτωκαιδεκάτου Ναβουχοδονοσορ ὁ βασιλεὺς ἐποίησεν εἰκόνα χρυσῆν, ὕψος αὐτῆς πήχεων ἑξήκοντα, εὖρος αὐτῆς πήχεων ἕξ, καὶ ἔστησεν αὐτὴν ἐν πεδίῳ Δειρα ἐν χώρᾳ Βαβυλῶνος.La dix-huitième année de son règne, Nabuchodonosor fit faire une statue d'or, haute de soixante coudées, sur six d'épaisseur, et il l'érigea en la plaine de Déira, dans la province de Babylone.
2καὶ ἀπέστειλεν συναγαγεῖν τοὺς ὑπάτους καὶ τοὺς στρατηγοὺς καὶ τοὺς τοπάρχας, ἡγουμένους καὶ τυράννους καὶ τοὺς ἐπ ἐξουσιῶν καὶ πάντας τοὺς ἄρχοντας τῶν χωρῶν ἐλθεῖν εἰς τὰ ἐγκαίνια τῆς εἰκόνος, ἧς ἔστησεν Ναβουχοδονοσορ ὁ βασιλεύς·Et il convoqua les grands, les généraux et les gouverneurs, les rois, les tyrans et les dignitaires, et tous les chefs des provinces pour venir à l'inauguration de la statue.
3καὶ συνήχθησαν οἱ τοπάρχαι, ὕπατοι, στρατηγοί, ἡγούμενοι, τύραννοι μεγάλοι, οἱ ἐπ ἐξουσιῶν καὶ πάντες οἱ ἄρχοντες τῶν χωρῶν εἰς τὸν ἐγκαινισμὸν τῆς εἰκόνος, ἧς ἔστησεν Ναβουχοδονοσορ ὁ βασιλεύς, καὶ εἱστήκεισαν ἐνώπιον τῆς εἰκόνος, ἧς ἔστησεν Ναβουχοδονοσορ.Et les gouverneurs, les grands, les généraux, les rois, les principaux tyrans, les dignitaires et les chefs des provinces se rassemblèrent pour l'inauguration de la statue qu'avait érigée le roi Nabuchodonosor, et ils se placèrent debout devant la statue.
4καὶ ὁ κῆρυξ ἐβόα ἐν ἰσχύι Ὑμῖν λέγεται, λαοί, φυλαί, γλῶσσαι·Et le héraut proclama à haute voix : Ceci vous et prescrit, peuples, tribus, hommes de toutes langues :
5ᾗ ἂν ὥρᾳ ἀκούσητε τῆς φωνῆς τῆς σάλπιγγος σύριγγός τε καὶ κιθάρας, σαμβύκης καὶ ψαλτηρίου καὶ συμφωνίας καὶ παντὸς γένους μουσικῶν, πίπτοντες προσκυνεῖτε τῇ εἰκόνι τῇ χρυσῇ, ᾗ ἔστησεν Ναβουχοδονοσορ ὁ βασιλεύς·A l'instant où vous entendrez le son de la trompette et de la flûte, de la cithare, de la harpe et du psaltérion, et des instruments de toute sorte, tombez la face contre terre, et adorez la statue d'or que le roi Nabuchodonosor a érigée.
6καὶ ὃς ἂν μὴ πεσὼν προσκυνήσῃ, αὐτῇ τῇ ὥρᾳ ἐμβληθήσεται εἰς τὴν κάμινον τοῦ πυρὸς τὴν καιομένην.Et celui qui n'adorera pas, en tombant à genoux, sera jeté aussitôt dans la fournaise ardente où le feu est allumé.
7καὶ ἐγένετο ὅτε ἤκουσαν οἱ λαοὶ τῆς φωνῆς τῆς σάλπιγγος σύριγγός τε καὶ κιθάρας, σαμβύκης καὶ ψαλτηρίου καὶ συμφωνίας καὶ παντὸς γένους μουσικῶν, πίπτοντες πάντες οἱ λαοί, φυλαί, γλῶσσαι προσεκύνουν τῇ εἰκόνι τῇ χρυσῇ, ᾗ ἔστησεν Ναβουχοδονοσορ ὁ βασιλεύς.Or ceci advint : dès que les peuples entendirent le son de la trompette et de la flûte, de la cithare, de la harpe et du psaltérion, et des instruments de toute sorte, les peuples tombèrent la face contre terre, et ils adorèrent la statue d'or que le roi Nabuchodonosor avait érigée.
8τότε προσήλθοσαν ἄνδρες Χαλδαῖοι καὶ διέβαλον τοὺς ΙουδαίουςAlors vinrent des hommes de la Chaldée et ils accusèrent les Juifs
9τῷ βασιλεῖ Ναβουχοδονοσορ Βασιλεῦ, εἰς τοὺς αἰῶνας ζῆθι·Devant le roi, disant : O roi, vis à jamais !
10σύ, βασιλεῦ, ἔθηκας δόγμα πάντα ἄνθρωπον, ὃς ἂν ἀκούσῃ τῆς φωνῆς τῆς σάλπιγγος σύριγγός τε καὶ κιθάρας, σαμβύκης καὶ ψαλτηρίου καὶ συμφωνίας καὶ παντὸς γένους μουσικῶνO toi, tu as fait une ordonnance, disant : Que tout homme qui entendra le son de la trompette et de la flûte, de la cithare, de la harpe et du psaltérion, et des instruments de toute sorte,
11καὶ μὴ πεσὼν προσκυνήσῃ τῇ εἰκόνι τῇ χρυσῇ, ἐμβληθήσεται εἰς τὴν κάμινον τοῦ πυρὸς τὴν καιομένην·Et qui ne tombera pas la face contre terre pour adorer la statue d'or, soit jeté dans la fournaise ardente où le feu est allumé.
12εἰσὶν ἄνδρες Ιουδαῖοι, οὓς κατέστησας ἐπὶ τὰ ἔργα τῆς χώρας Βαβυλῶνος, Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω, οἱ ἄνδρες ἐκεῖνοι οὐχ ὑπήκουσαν, βασιλεῦ, τῷ δόγματί σου, τοῖς θεοῖς σου οὐ λατρεύουσιν καὶ τῇ εἰκόνι τῇ χρυσῇ, ᾗ ἔστησας, οὐ προσκυνοῦσιν.Or il y a des hommes, des Juifs, que tu as chargés de toutes les affaires de la province de Babylone, Sidrach, Misach et Abdénago, qui n'ont point obéi à ton ordre, ô roi ; tes dieux, ils ne les honorent pas ; et la statue d'or que tu as érigée, ils ne l'adorent point.
13τότε Ναβουχοδονοσορ ἐν θυμῷ καὶ ὀργῇ εἶπεν ἀγαγεῖν τὸν Σεδραχ, Μισαχ καὶ Αβδεναγω, καὶ ἤχθησαν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως.Alors Nabuchodonosor, plein de colère et de fureur, commanda de lui amener Sidrach, Misach et Abdénago, et on les amena en présence du roi.
14καὶ ἀπεκρίθη Ναβουχοδονοσορ καὶ εἶπεν αὐτοῖς Εἰ ἀληθῶς, Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω, τοῖς θεοῖς μου οὐ λατρεύετε καὶ τῇ εἰκόνι τῇ χρυσῇ, ᾗ ἔστησα, οὐ προσκυνεῖτε;Et Nabuchodonosor prit la parole, et leur dit : Est-il vrai, Sidrach, Misach et Abdénago, que vous ne servez point mes dieux, et que vous n'adorez pas la statue d'or que j'ai élevée ?
15νῦν οὖν εἰ ἔχετε ἑτοίμως ἵνα, ὡς ἂν ἀκούσητε τῆς φωνῆς τῆς σάλπιγγος σύριγγός τε καὶ κιθάρας, σαμβύκης καὶ ψαλτηρίου καὶ συμφωνίας καὶ παντὸς γένους μουσικῶν, πεσόντες προσκυνήσητε τῇ εἰκόνι, ᾗ ἐποίησα· ἐὰν δὲ μὴ προσκυνήσητε, αὐτῇ τῇ ὥρᾳ ἐμβληθήσεσθε εἰς τὴν κάμινον τοῦ πυρὸς τὴν καιομένην· καὶ τίς ἐστιν θεός, ὃς ἐξελεῖται ὑμᾶς ἐκ τῶν χειρῶν μου;Maintenant donc, si vous y êtes disposés, aussitôt que vous entendrez le son de la trompette, de la flûte et de la cithare, de la harpe et du psaltérion, et le concert des instruments de toute sorte, tombez la face contre terre, et adorez la statue d'or que j'ai faite. Que si vous ne l'adorez pas, à l'instant même vous serez jetés dans la fournaise ardente, où le feu est allumé ; et quel est le Dieu qui vous tirera de mes mains ?
16καὶ ἀπεκρίθησαν Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω λέγοντες τῷ βασιλεῖ Ναβουχοδονοσορ Οὐ χρείαν ἔχομεν ἡμεῖς περὶ τοῦ ῥήματος τούτου ἀποκριθῆναί σοι·Sidrach, Misach et Abdénago répondirent au roi Nabuchodonosor, disant : Il n'est pas nécessaire que nous te fassions une réponse à cette question.
17ἔστιν γὰρ θεός, ᾧ ἡμεῖς λατρεύομεν, δυνατὸς ἐξελέσθαι ἡμᾶς ἐκ τῆς καμίνου τοῦ πυρὸς τῆς καιομένης, καὶ ἐκ τῶν χειρῶν σου, βασιλεῦ, ῥύσεται ἡμᾶς·Car notre Dieu qui est au ciel, le Dieu que nous servons, peut nous tirer de la fournaise ardente et notas sauver, ô roi, d'entre tes mains.
18καὶ ἐὰν μή, γνωστὸν ἔστω σοι, βασιλεῦ, ὅτι τοῖς θεοῖς σου οὐ λατρεύομεν καὶ τῇ εἰκόνι τῇ χρυσῇ, ᾗ ἔστησας, οὐ προσκυνοῦμεν.Et quand même il ne le ferait pas, sache, ô roi, que tes dieux nous ne les servons pas, et que la statue d'or que tu as élevée, nous ne l'adorons point.
19τότε Ναβουχοδονοσορ ἐπλήσθη θυμοῦ, καὶ ἡ ὄψις τοῦ προσώπου αὐτοῦ ἠλλοιώθη ἐπὶ Σεδραχ, Μισαχ καὶ Αβδεναγω, καὶ εἶπεν ἐκκαῦσαι τὴν κάμινον ἑπταπλασίως, ἕως οὗ εἰς τέλος ἐκκαῇ·Alors Nabuchodonosor, plein de colère, changea de visage envers Sidrach, Misach et Abdénago, et il ordonna de rendre sept fois plus ardent le feu de la fournaise, jusqu'à ce qu'enfin il ne fût plus qu'un brasier.
20καὶ ἄνδρας ἰσχυροὺς ἰσχύι εἶπεν πεδήσαντας τὸν Σεδραχ, Μισαχ καὶ Αβδεναγω ἐμβαλεῖν εἰς τὴν κάμινον τοῦ πυρὸς τὴν καιομένην.Et il ordonna à des hommes robustes de mettre des entraves à Sidrach, Misach et Abdénago, puis de les jeter dans la fournaise ardente.
21τότε οἱ ἄνδρες ἐκεῖνοι ἐπεδήθησαν σὺν τοῖς σαραβάροις αὐτῶν καὶ τιάραις καὶ περικνημῖσι καὶ ἐνδύμασιν αὐτῶν καὶ ἐβλήθησαν εἰς μέσον τῆς καμίνου τοῦ πυρὸς τῆς καιομένης.Aussitôt ces jeunes gens furent enchaînés sans qu'on leur ôtât ni leurs hauts-de-chausses, ni leurs tiares, ni leurs chaussures, et ils furent jetés au milieu des flammes de la fournaise ;
22ἐπεὶ τὸ ῥῆμα τοῦ βασιλέως ὑπερίσχυεν, καὶ ἡ κάμινος ἐξεκαύθη ἐκ περισσοῦ.Car la parole du roi était pressante, et la fournaise était plus ardente que jamais.
23καὶ οἱ τρεῖς οὗτοι Σεδραχ, Μισαχ καὶ Αβδεναγω ἔπεσον εἰς μέσον τῆς καμίνου τοῦ πυρὸς τῆς καιομένης πεπεδημένοι.Et Sidrach, Misach et Abdénago tombèrent tous trois enchaînés au milieu des flammes de la fournaise embrasée. ]
24Καὶ περιεπάτουν ἐν μέσῳ τῆς φλογὸς ὑμνοῦντες τὸν θεὸν καὶ εὐλογοῦντες τὸν κύριον.Et ils marchaient au milieu de la flamme en célébrant Dieu et en bénissant le Seigneur.
25καὶ συστὰς Αζαριας προσηύξατο οὕτως καὶ ἀνοίξας τὸ στόμα αὐτοῦ ἐν μέσῳ τοῦ πυρὸς εἶπενAzarias, debout, pria ainsi, et, ouvrant la bouche au milieu du feu, il dit :
26Εὐλογητὸς εἶ, κύριε ὁ θεὸς τῶν πατέρων ἡμῶν, καὶ αἰνετός, καὶ δεδοξασμένον τὸ ὄνομά σου εἰς τοὺς αἰῶνας,« Béni et loué sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères et que ton nom soit glorifié à jamais !
27ὅτι δίκαιος εἶ ἐπὶ πᾶσιν, οἷς ἐποίησας ἡμῖν, καὶ πάντα τὰ ἔργα σου ἀληθινά, καὶ εὐθεῖαι αἱ ὁδοί σου, καὶ πᾶσαι αἱ κρίσεις σου ἀλήθεια,Car tu es juste en tout ce que tu as fait ; toutes tes oeuvres sont vraies, et tes voies droites, et tous tes jugements sont vérité.
28καὶ κρίματα ἀληθείας ἐποίησας κατὰ πάντα, ἃ ἐπήγαγες ἡμῖν καὶ ἐπὶ τὴν πόλιν τὴν ἁγίαν τὴν τῶν πατέρων ἡμῶν Ιερου σαλημ, ὅτι ἐν ἀληθείᾳ καὶ κρίσει ἐπήγαγες πάντα ταῦτα διὰ τὰς ἁμαρτίας ἡμῶν.Tu as exécuté de justes sentences en tout ce que tu nous as infligé, à nous et à la ville sainte de nos pères, Jérusalem. Car tu nous as infligé tout cela selon la vérité et le droit, à cause de nos péchés.
29ὅτι ἡμάρτομεν καὶ ἠνομήσαμεν ἀποστῆναι ἀπὸ σοῦ καὶ ἐξημάρτομεν ἐν πᾶσιν καὶ τῶν ἐντολῶν σου οὐκ ἠκούσαμενCar nous avons péché et agi en impies jusqu'à nous séparer de toi, et nous avons failli en toutes choses ;
30οὐδὲ συνετηρήσαμεν οὐδὲ ἐποιήσαμεν καθὼς ἐνετείλω ἡμῖν, ἵνα εὖ ἡμῖν γένηται.nous n'avons pas obéi à tes commandements, nous ne les avons ni observés ni accomplis, selon que tu nous l'avais commandé pour notre bien.
31καὶ πάντα, ὅσα ἡμῖν ἐπήγαγες, καὶ πάντα, ὅσα ἐποίησας ἡμῖν, ἐν ἀληθινῇ κρίσει ἐποίησαςEt tout ce que tu nous as infligé et tout ce que tu nous as fait, tu l'as fait selon un juste jugement :
32καὶ παρέδωκας ἡμᾶς εἰς χεῖρας ἐχθρῶν ἀνόμων ἐχθίστων ἀποστατῶν καὶ βασιλεῖ ἀδίκῳ καὶ πονηροτάτῳ παρὰ πᾶσαν τὴν γῆν.tu nous as livrés aux mains d'ennemis impies et d'odieux rebelles, et à un roi injuste, le pire de toute la terre.
33καὶ νῦν οὐκ ἔστιν ἡμῖν ἀνοῖξαι τὸ στόμα, αἰσχύνη καὶ ὄνειδος ἐγενήθη τοῖς δούλοις σου καὶ τοῖς σεβομένοις σε.Et maintenant, nous n'avons plus à ouvrir la bouche ; la honte et l'opprobre sont advenus à tes serviteurs et à tes adorateurs.
34μὴ δὴ παραδῷς ἡμᾶς εἰς τέλος διὰ τὸ ὄνομά σου καὶ μὴ διασκεδάσῃς τὴν διαθήκην σουNe nous livre pas jusqu'au bout, à cause de ton Nom ! Ne répudie pas ton alliance
35καὶ μὴ ἀποστήσῃς τὸ ἔλεός σου ἀφ ἡμῶν δι Αβρααμ τὸν ἠγαπημένον ὑπὸ σοῦ καὶ διὰ Ισαακ τὸν δοῦλόν σου καὶ Ισραηλ τὸν ἅγιόν σου,et ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d'Abraham ton ami, d'Isaac ton serviteur et d'Israël ton saint,
36οἷς ἐλάλησας πρὸς αὐτοὺς λέγων πληθῦναι τὸ σπέρμα αὐτῶν ὡς τὰ ἄστρα τοῦ οὐρανοῦ καὶ ὡς τὴν ἄμμον τὴν παρὰ τὸ χεῖλος τῆς θαλάσσης.eux à qui tu parlas en disant que tu multiplierais leur descendance comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est au bord de la mer.
37ὅτι, δέσποτα, ἐσμικρύνθημεν παρὰ πάντα τὰ ἔθνη καί ἐσμεν ταπεινοὶ ἐν πάσῃ τῇ γῇ σήμερον διὰ τὰς ἁμαρτίας ἡμῶν,Car, ô Maître ! nous sommes devenus le plus petit de tous les peuples, et nous sommes humiliés aujourd'hui sur toute la terre à cause de nos péchés.
38καὶ οὐκ ἔστιν ἐν τῷ καιρῷ τούτῳ ἄρχων καὶ προφήτης καὶ ἡγούμενος οὐδὲ ὁλοκαύτωσις οὐδὲ θυσία οὐδὲ προσφορὰ οὐδὲ θυμίαμα, οὐ τόπος τοῦ καρπῶσαι ἐναντίον σου καὶ εὑρεῖν ἔλεος·Il n'y a plus en ce temps-ci ni prince, ni prophète, ni chef, ni holocauste, ni sacrifice, ni oblation, ni encensement, ni lieu pour présenter les prémices devant toi et trouver grâce.
39ἀλλ ἐν ψυχῇ συντετριμμένῃ καὶ πνεύματι ταπεινώσεως προσ δεχθείημεν ὡς ἐν ὁλοκαυτώμασιν κριῶν καὶ ταύρων καὶ ὡς ἐν μυριάσιν ἀρνῶν πιόνων·Puissions-nous néanmoins, avec une âme brisée et un esprit humilié, être agréés
40οὕτως γενέσθω θυσία ἡμῶν ἐνώπιόν σου σήμερον καὶ ἐκτελέσαι ὄπισθέν σου, ὅτι οὐκ ἔσται αἰσχύνη τοῖς πεποιθόσιν ἐπὶ σοί.comme avec un holocauste de béliers et de taureaux ; et comme avec des myriades d'agneaux gras, qu'ainsi notre sacrifice soit aujourd'hui en ta présence ; et puissions-nous continuer à te suivre, car il n'est point de honte pour ceux qui se confient en toi !
41καὶ νῦν ἐξακολουθοῦμεν ἐν ὅλῃ καρδίᾳ καὶ φοβούμεθά σε καὶ ζητοῦμεν τὸ πρόσωπόν σου, μὴ καταισχύνῃς ἡμᾶς,Et maintenant, nous te suivons de tout notre coeur, nous te craignons et nous cherchons ta face.
42ἀλλὰ ποίησον μεθ ἡμῶν κατὰ τὴν ἐπιείκειάν σου καὶ κατὰ τὸ πλῆθος τοῦ ἐλέους σουNe nous déshonore pas, mais agis envers nous selon ton indulgence et selon l'abondance de ta miséricorde !
43καὶ ἐξελοῦ ἡμᾶς κατὰ τὰ θαυμάσιά σου καὶ δὸς δόξαν τῷ ὀνόματί σου, κύριε.Délivre-nous selon tes oeuvres merveilleuses, et donne gloire à ton Nom, Seigneur !
44καὶ ἐντραπείησαν πάντες οἱ ἐνδεικνύμενοι τοῖς δούλοις σου κακὰ καὶ καταισχυνθείησαν ἀπὸ πάσης δυνάμεως καὶ δυναστείας, καὶ ἡ ἰσχὺς αὐτῶν συντριβείη·Qu'ils soient confondus, tous ceux qui projettent du mal contre tes serviteurs ! Qu'ils soient déshonorés et privés de toute domination, et que leur force soit brisée !
45γνώτωσαν ὅτι σὺ εἶ κύριος ὁ θεὸς μόνος καὶ ἔνδοξος ἐφ ὅλην τὴν οἰκουμένην.Qu'ils sachent que tu es l'unique Seigneur Dieu, glorieux sur toute la terre ! »
46Καὶ οὐ διέλειπον οἱ ἐμβαλόντες αὐτοὺς ὑπηρέται τοῦ βασιλέως καίοντες τὴν κάμινον νάφθαν καὶ πίσσαν καὶ στιππύον καὶ κληματίδα.Or les serviteurs du roi qui les avaient jetés dans la fournaise ne cessaient de l'attiser avec du bitume, de la poix, de l'étoupe et des fagots.
47καὶ διεχεῖτο ἡ φλὸξ ἐπάνω τῆς καμίνου ἐπὶ πήχεις τεσσαράκοντα ἐννέαLa flamme s'élevait à quarante-neuf coudées au-dessus de la fournaise.
48καὶ διώδευσεν καὶ ἐνεπύρισεν οὓς εὗρεν περὶ τὴν κάμινον τῶν Χαλδαίων.Elle se déploya et brûla ceux des Chaldéens qu'elle trouva autour de la fournaise.
49ὁ δὲ ἄγγελος κυρίου συγκατέβη ἅμα τοῖς περὶ τὸν Αζαριαν εἰς τὴν κάμινον καὶ ἐξετίναξεν τὴν φλόγα τοῦ πυρὸς ἐκ τῆς καμίνουMais l'Ange du Seigneur descendit dans la fournaise avec Azarias et ses compagnons, et il rejeta la flamme du feu hors de la fournaise ;
50καὶ ἐποίησεν τὸ μέσον τῆς καμίνου ὡς πνεῦμα δρόσου διασυρίζον, καὶ οὐχ ἥψατο αὐτῶν τὸ καθόλου τὸ πῦρ καὶ οὐκ ἐλύπησεν οὐδὲ παρηνώχλησεν αὐτοῖς.il rendit le milieu de la fournaise comme un vent de rosée rafraîchissant : le feu ne les toucha pas du tout, et il ne leur causa ni tort ni dommage.
51Τότε οἱ τρεῖς ὡς ἐξ ἑνὸς στόματος ὕμνουν καὶ ἐδόξαζον καὶ εὐλόγουν τὸν θεὸν ἐν τῇ καμίνῳ λέγοντεςAlors tous trois, d'une seule voix, se mirent à célébrer, à glorifier et à bénir Dieu dans la fournaise en disant :
52Εὐλογητὸς εἶ, κύριε ὁ θεὸς τῶν πατέρων ἡμῶν, καὶ αἰνετὸς καὶ ὑπερυψούμενος εἰς τοὺς αἰῶνας, καὶ εὐλογημένον τὸ ὄνομα τῆς δόξης σου τὸ ἅγιον καὶ ὑπεραινετὸν καὶ ὑπερυψούμενον εἰς τοὺς αἰῶνας.« Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères, et loué et exalté à jamais ! Et béni soit le saint nom de ta gloire : loué soit-il et exalté à jamais !
53εὐλογημένος εἶ ἐν τῷ ναῷ τῆς ἁγίας δόξης σου καὶ ὑπερυμνητὸς καὶ ὑπερένδοξος εἰς τοὺς αἰῶνας.Béni sois-tu dans le temple de ta sainte gloire, et célébré et glorifié à jamais !
54εὐλογημένος εἶ ἐπὶ θρόνου τῆς βασιλείας σου καὶ ὑπερυμνητὸς καὶ ὑπερυψούμενος εἰς τοὺς αἰῶνας.Béni sois-tu, toi qui scrutes les abîmes en siégeant sur les chérubins, et loué et exalté à jamais !
55εὐλογημένος εἶ, ὁ ἐπιβλέπων ἀβύσσους καθήμενος ἐπὶ χερουβιν, καὶ αἰνετὸς καὶ ὑπερυψούμενος εἰς τοὺς αἰῶνας.Béni sois-tu sur le trône de ta royauté, et célébré et exalté à jamais !
56εὐλογημένος εἶ ἐν τῷ στερεώματι τοῦ οὐρανοῦ καὶ ὑμνητὸς καὶ δεδοξασμένος εἰς τοὺς αἰῶνας.Béni sois-tu dans le firmament du ciel, et célébré et exalté à jamais !
57εὐλογεῖτε, πάντα τὰ ἔργα κυρίου, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Toutes les oeuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
58εὐλογεῖτε, ἄγγελοι κυρίου, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Cieux, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
59εὐλογεῖτε, οὐρανοί, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Anges du Seigneur, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
60εὐλογεῖτε, ὕδατα πάντα τὰ ἐπάνω τοῦ οὐρανοῦ, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Toutes les eaux qui êtes au-dessus du ciel, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
61εὐλογεῖτε, πᾶσαι αἱ δυνάμεις, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Toutes les armées du Seigneur, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
62εὐλογεῖτε, ἥλιος καὶ σελήνη, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Soleil et lune, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
63εὐλογεῖτε, ἄστρα τοῦ οὐρανοῦ, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Etoiles du ciel, bénissez le Seigneur, célébrez-le et exaltez-le à jamais !
64εὐλογεῖτε, πᾶς ὄμβρος καὶ δρόσος, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Toute pluie et rosée, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
65εὐλογεῖτε, πάντα τὰ πνεύματα, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Tous les vents, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
66εὐλογεῖτε, πῦρ καὶ καῦμα, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Feu et brûlure, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
67εὐλογεῖτε, ψῦχος καὶ καύσων, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Froidure et chaleur, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
68εὐλογεῖτε, δρόσοι καὶ νιφετοί, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Rosées et giboulées, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
69εὐλογεῖτε, πάγος καὶ ψῦχος, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Nuits et jours, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
70εὐλογεῖτε, πάχναι καὶ χιόνες, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
71εὐλογεῖτε, νύκτες καὶ ἡμέραι, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Gel et frimas, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
72εὐλογεῖτε, φῶς καὶ σκότος, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Glaces et neiges, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
73εὐλογεῖτε, ἀστραπαὶ καὶ νεφέλαι, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Eclairs et nuées, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
74εὐλογείτω ἡ γῆ τὸν κύριον· ὑμνείτω καὶ ὑπερυψούτω αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Que la terre bénisse le Seigneur ; qu'elle le célèbre et l'exalte à jamais !
75εὐλογεῖτε, ὄρη καὶ βουνοί, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Montagnes et collines, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
76εὐλογεῖτε, πάντα τὰ φυόμενα ἐν τῇ γῇ, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Toutes les plantes de la terre, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
77εὐλογεῖτε, αἱ πηγαί, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Mers et fleuves, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
78εὐλογεῖτε, θάλασσαι καὶ ποταμοί, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Sources, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
79εὐλογεῖτε, κήτη καὶ πάντα τὰ κινούμενα ἐν τοῖς ὕδασιν, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Gros poissons et faune aquatique, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
80εὐλογεῖτε, πάντα τὰ πετεινὰ τοῦ οὐρανοῦ, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Tous les oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
81εὐλογεῖτε, πάντα τὰ θηρία καὶ τὰ κτήνη, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Bêtes sauvages et bestiaux, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
82εὐλογεῖτε, οἱ υἱοὶ τῶν ἀνθρώπων, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Fils des hommes, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
83εὐλογεῖτε, Ισραηλ, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Israël, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
84εὐλογεῖτε, ἱερεῖς κυρίου, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Prêtres, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
85εὐλογεῖτε, δοῦλοι κυρίου, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Serviteurs du Seigneur, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
86εὐλογεῖτε, πνεύματα καὶ ψυχαὶ δικαίων, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
87εὐλογεῖτε, ὅσιοι καὶ ταπεινοὶ τῇ καρδίᾳ, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας.Saints et humbles de coeur, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais !
88εὐλογεῖτε, Ανανια, Αζαρια, Μισαηλ, τὸν κύριον· ὑμνεῖτε καὶ ὑπερυψοῦτε αὐτὸν εἰς τοὺς αἰῶνας, ὅτι ἐξείλατο ἡμᾶς ἐξ ᾅδου καὶ ἐκ χειρὸς θανάτου ἔσωσεν ἡμᾶς καὶ ἐρρύσατο ἡμᾶς ἐκ μέσου καμίνου καιομένης φλογὸς καὶ ἐκ μέσου πυρὸς ἐρρύσατο ἡμᾶς.Ananias, Azarias et Misaël, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais ! Car il nous a délivrés des Enfers et sauvés de la main de la Mort ; il nous a tirés du milieu de la fournaise de flamme ardente et tirés du milieu du feu.
89ἐξομολογεῖσθε τῷ κυρίῳ, ὅτι χρηστός, ὅτι εἰς τὸν αἰῶνα τὸ ἔλεος αὐτοῦ.Rendez grâce au Seigneur, car il est bon, car éternelle est sa miséricorde.
90εὐλογεῖτε, πάντες οἱ σεβόμενοι τὸν κύριον τὸν θεὸν τῶν θεῶν· ὑμνεῖτε καὶ ἐξομολογεῖσθε, ὅτι εἰς τὸν αἰῶνα τὸ ἔλεος αὐτοῦ.Tous les adorateurs du Seigneur, bénissez le Dieu des dieux ; célébrez-le et rendez-lui grâce, car éternelle est sa miséricorde ! »
24Καὶ Ναβουχοδονοσορ ἤκουσεν ὑμνούντων αὐτῶν καὶ ἐθαύμασεν καὶ ἐξανέστη ἐν σπουδῇ καὶ εἶπεν τοῖς μεγιστᾶσιν αὐτοῦ Οὐχὶ ἄνδρας τρεῖς ἐβάλομεν εἰς μέσον τοῦ πυρὸς πεπεδημένους; καὶ εἶπαν τῷ βασιλεῖ Ἀληθῶς, βασιλεῦ.[ Le roi Nabuchodonosor les entendit chanter ; il fut stupéfait et se leva précipitamment. Il prit la parole et dit à ses conseillers : « N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes ligotés ? » Ils répondirent et dirent au roi : « Bien sûr, ô roi ! »
25καὶ εἶπεν ὁ βασιλεύς Ἰδοὺ ἐγὼ ὁρῶ ἄνδρας τέσσαρας λελυμένους καὶ περιπατοῦντας ἐν μέσῳ τοῦ πυρός, καὶ διαφθορὰ οὐκ ἔστιν ἐν αὐτοῖς, καὶ ἡ ὅρασις τοῦ τετάρτου ὁμοία υἱῷ θεοῦ.Le roi répondit et dit : « Voici que je vois quatre hommes déliés qui marchent au milieu du feu sans qu'il y ait sur eux aucune blessure, et l'aspect du quatrième ressemble à celui d'un fils des dieux. »
26τότε προσῆλθεν Ναβουχοδονοσορ πρὸς τὴν θύραν τῆς καμίνου τοῦ πυρὸς τῆς καιομένης καὶ εἶπεν Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω οἱ δοῦλοι τοῦ θεοῦ τοῦ ὑψίστου, ἐξέλθετε καὶ δεῦτε. καὶ ἐξῆλθον Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω ἐκ μέσου τοῦ πυρός.Alors Nabuchodonosor s'approcha de l'ouverture de la fournaise de feu ardent. Il prit la parole et dit : « Shadrak, Méshak et Abed-Négo, serviteurs du Dieu Très-Haut, sortez et venez ! » Alors Shadrak, Méshak et Abed-Négo sortirent du milieu du feu.
27καὶ συνάγονται οἱ σατράπαι καὶ οἱ στρατηγοὶ καὶ οἱ τοπάρχαι καὶ οἱ δυνάσται τοῦ βασιλέως καὶ ἐθεώρουν τοὺς ἄνδρας ὅτι οὐκ ἐκυρίευσεν τὸ πῦρ τοῦ σώματος αὐτῶν, καὶ ἡ θρὶξ τῆς κεφαλῆς αὐτῶν οὐκ ἐφλογίσθη, καὶ τὰ σαράβαρα αὐτῶν οὐκ ἠλλοιώθη, καὶ ὀσμὴ πυρὸς οὐκ ἦν ἐν αὐτοῖς.Les satrapes, les intendants, les gouverneurs et les conseillers du roi se rassemblèrent. Ils virent ces hommes : le feu n'avait eu aucun pouvoir sur leur corps ; la chevelure de leur tête n'avait pas été roussie ; leurs manteaux étaient intacts et l'odeur de feu n'avait pas passé sur eux.
28καὶ ἀπεκρίθη Ναβουχοδονοσορ καὶ εἶπεν Εὐλογητὸς ὁ θεὸς τοῦ Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω, ὃς ἀπέστειλεν τὸν ἄγγελον αὐτοῦ καὶ ἐξείλατο τοὺς παῖδας αὐτοῦ, ὅτι ἐπεποίθεισαν ἐπ αὐτῷ καὶ τὸ ῥῆμα τοῦ βασιλέως ἠλλοίωσαν καὶ παρέδωκαν τὰ σώματα αὐτῶν εἰς πῦρ, ὅπως μὴ λατρεύσωσιν μηδὲ προσκυνήσωσιν παντὶ θεῷ ἀλλ ἢ τῷ θεῷ αὐτῶν·Nabuchodonosor prit la parole et dit : « Béni soit le Dieu de Shadrak, Méshak et Abed-Négo, qui a envoyé son ange et sauvé ses serviteurs, parce qu'ils s'étaient confiés en lui et que, transgressant la parole du roi, ils avaient livré leur corps pour ne servir ni adorer aucun dieu, si ce n'est leur Dieu.
29καὶ ἐγὼ ἐκτίθεμαι δόγμα Πᾶς λαός, φυλή, γλῶσσα, ἣ ἂν εἴπῃ βλασφημίαν κατὰ τοῦ θεοῦ Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω, εἰς ἀπώλειαν ἔσονται καὶ οἱ οἶκοι αὐτῶν εἰς διαρπαγήν, καθότι οὐκ ἔστιν θεὸς ἕτερος ὅστις δυνήσεται ῥύσασθαι οὕτως.Et moi je proclame ce décret : Tout peuple, toute tribu, tout homme, de quelque langue qu'il soit, qui profèrera un blasphème contre le Dieu de Sidrach, de Misach et d'Abdénago, sera exterminé ; ses maisons seront livrées au pillage ; parce qu'il n'est point d'autre Dieu qui puisse sauver ainsi.
30τότε ὁ βασιλεὺς κατεύθυνεν τὸν Σεδραχ, Μισαχ, Αβδεναγω ἐν τῇ χώρᾳ Βαβυλῶνος καὶ ἠξίωσεν αὐτοὺς ἡγεῖσθαι πάντων τῶν Ιουδαίων τῶν ὄντων ἐν τῇ βασιλείᾳ αὐτοῦ.Ensuite le roi rétablit Sidrach, Misach et Abdénago à la tête de la province de Babylone ; et il les éleva en honneur, et les jugea dignes de commander à tous les Juifs qui étaient dans son royaume.
31Ναβουχοδονοσορ ὁ βασιλεὺς πᾶσι τοῖς λαοῖς, φυλαῖς καὶ γλώσσαις τοῖς οἰκοῦσιν ἐν πάσῃ τῇ γῇ Εἰρήνη ὑμῖν πληθυνθείη·Le roi Nabuchodonosor dit à tous les peuples, à toutes les tribus, à tous les hommes de langues diverses : Que la paix se multiplie parmi vous.
32τὰ σημεῖα καὶ τὰ τέρατα, ἃ ἐποίησεν μετ ἐμοῦ ὁ θεὸς ὁ ὕψιστος, ἤρεσεν ἐναντίον ἐμοῦ ἀναγγεῖλαι ὑμῖνLes signes et les prodiges que vient d'accomplir devant moi le Dieu très-haut, il me plaît de vous annoncer en personne
33ὡς μεγάλα καὶ ἰσχυρά· ἡ βασιλεία αὐτοῦ βασιλεία αἰώνιος, καὶ ἡ ἐξουσία αὐτοῦ εἰς γενεὰν καὶ γενεάν.Combien ils sont grands et irrésistibles ; son royaume est le royaume éternel, et sa puissance s'étend de génération en génération.

Chapitre 4

1ἐγὼ Ναβουχοδονοσορ εὐθηνῶν ἤμην ἐν τῷ οἴκῳ μου καὶ εὐθαλῶν.Moi, Nabuchodonosor, comme j'étais en paix et florissant dans mon palais,
2ἐνύπνιον εἶδον, καὶ ἐφοβέρισέν με, καὶ ἐταράχθην ἐπὶ τῆς κοίτης μου, καὶ αἱ ὁράσεις τῆς κεφαλῆς μου συνετάραξάν με.J'eus un songe, et il m'effraya, et je fus troublé sur ma couche, et les visions de ma tête me troublèrent.
3καὶ δι ἐμοῦ ἐτέθη δόγμα τοῦ εἰσαγαγεῖν ἐνώπιόν μου πάντας τοὺς σοφοὺς Βαβυλῶνος, ὅπως τὴν σύγκρισιν τοῦ ἐνυπνίου γνωρίσωσίν μοι.Et, de moi-même, je donnai ordre d'amener en ma présence tous les sages de Babylone, et qu'ils me fissent connaître l'interprétation de mon songe.
4καὶ εἰσεπορεύοντο οἱ ἐπαοιδοί, μάγοι, γαζαρηνοί, Χαλδαῖοι, καὶ τὸ ἐνύπνιον εἶπα ἐγὼ ἐνώπιον αὐτῶν, καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ οὐκ ἐγνώρισάν μοι,Et les devins et les mages, les sorciers et les Chaldéens arrivèrent, et je dis mon songe devant eux, et ils ne m'en firent pas connaître l'interprétation ;
5ἕως οὗ ἦλθεν Δανιηλ, οὗ τὸ ὄνομα Βαλτασαρ κατὰ τὸ ὄνομα τοῦ θεοῦ μου, ὃς πνεῦμα θεοῦ ἅγιον ἐν ἑαυτῷ ἔχει, καὶ τὸ ἐνύπνιον ἐνώπιον αὐτοῦ εἶπαJusqu'à ce que vint Daniel, que l'on nommait Baltasar, selon le nom de mon dieu, et qui avait en lui l'Esprit-Saint de Dieu, et je lui dis :
6Βαλτασαρ ὁ ἄρχων τῶν ἐπαοιδῶν, ὃν ἐγὼ ἔγνων ὅτι πνεῦμα θεοῦ ἅγιον ἐν σοὶ καὶ πᾶν μυστήριον οὐκ ἀδυνατεῖ σε, ἄκουσον τὴν ὅρασιν τοῦ ἐνυπνίου, οὗ εἶδον, καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ εἰπόν μοι.Baltasar, comme chef des devins, je sais que l'Esprit-Saint de Dieu est en toi, et que nul mystère pour toi n'est impénétrable ; écoute donc la vision de mon songe, et dis-m'en l'interprétation.
7ἐπὶ τῆς κοίτης μου ἐθεώρουν, καὶ ἰδοὺ δένδρον ἐν μέσῳ τῆς γῆς, καὶ τὸ ὕψος αὐτοῦ πολύ.Je regardais sur ma couche, et voilà qu'un arbre était au milieu de la terre, et sa hauteur était grande.
8ἐμεγαλύνθη τὸ δένδρον καὶ ἴσχυσεν, καὶ τὸ ὕψος αὐτοῦ ἔφθασεν ἕως τοῦ οὐρανοῦ καὶ τὸ κύτος αὐτοῦ εἰς τὰ πέρατα πάσης τῆς γῆς·Il crût encore et se fortifia, et sa cime arrivait jusqu'au ciel, et son tronc jusqu'aux extrémités de la terre.
9τὰ φύλλα αὐτοῦ ὡραῖα, καὶ ὁ καρπὸς αὐτοῦ πολύς, καὶ τροφὴ πάντων ἐν αὐτῷ· καὶ ὑποκάτω αὐτοῦ κατεσκήνουν τὰ θηρία τὰ ἄγρια, καὶ ἐν τοῖς κλάδοις αὐτοῦ κατῴκουν τὰ ὄρνεα τοῦ οὐρανοῦ, καὶ ἐξ αὐτοῦ ἐτρέφετο πᾶσα σάρξ.Ses feuilles étaient belles, et ses fruits abondants ; et l'aliment de tous les êtres se trouvait en lui ; sous son ombre s'abritaient les bêtes sauvages, et sur ses rameaux les oiseaux du ciel faisaient leurs nids, et de lui toute chair se nourrissait.
10ἐθεώρουν ἐν ὁράματι τῆς νυκτὸς ἐπὶ τῆς κοίτης μου, καὶ ἰδοὺ ιρ καὶ ἅγιος ἀπ οὐρανοῦ κατέβηJ'étais attentif sur ma couche à cette vision de la nuit, et voilà qu'un veillant et un saint descendit des cieux.
11καὶ ἐφώνησεν ἐν ἰσχύι καὶ οὕτως εἶπεν Ἐκκόψατε τὸ δένδρον καὶ ἐκτίλατε τοὺς κλάδους αὐτοῦ καὶ ἐκτινάξατε τὰ φύλλα αὐτοῦ καὶ διασκορπίσατε τὸν καρπὸν αὐτοῦ· σαλευθήτωσαν τὰ θηρία ὑποκάτωθεν αὐτοῦ καὶ τὰ ὄρνεα ἀπὸ τῶν κλάδων αὐτοῦ·Et, parlant à haute voix, il dit : Abattez l'arbre, arrachez ses rameaux, secouez ses feuilles, et disperses ses fruits ; que les bêtes soient chassées de dessous lui, et les oiseaux du ciel de ses branches.
12πλὴν τὴν φυὴν τῶν ῥιζῶν αὐτοῦ ἐν τῇ γῇ ἐάσατε καὶ ἐν δεσμῷ σιδηρῷ καὶ χαλκῷ καὶ ἐν τῇ χλόῃ τῇ ἔξω, καὶ ἐν τῇ δρόσῳ τοῦ οὐρανοῦ κοιτασθήσεται, καὶ μετὰ τῶν θηρίων ἡ μερὶς αὐτοῦ ἐν τῷ χόρτῳ τῆς γῆς.Cependant laissez en terre la souche de ses racines ; quant à lui, qu'il reste étendu en des chaînes de fer et d'airain, parmi l'herbe qui l'entoure, à la rosée du ciel ; et qu'avec les bêtes il ait sa part de l'herbe de la terre.
13ἡ καρδία αὐτοῦ ἀπὸ τῶν ἀνθρώπων ἀλλοιωθήσεται, καὶ καρδία θηρίου δοθήσεται αὐτῷ, καὶ ἑπτὰ καιροὶ ἀλλαγήσονται ἐπ αὐτόν.Son coeur deviendra différent du coeur des hommes ; et un coeur de bête lui sera donné ; et sept fois les temps changeront sur lui.
14διὰ συγκρίματος ιρ ὁ λόγος, καὶ ῥῆμα ἁγίων τὸ ἐπερώτημα, ἵνα γνῶσιν οἱ ζῶντες ὅτι κύριός ἐστιν ὁ ὕψιστος τῆς βασιλείας τῶν ἀνθρώπων, καὶ ᾧ ἐὰν δόξῃ, δώσει αὐτὴν καὶ ἐξουδένημα ἀνθρώπων ἀναστήσει ἐπ αὐτήν.Telle est la sentence du veillant et la parole des saints, afin que les vivants sachent que le Seigneur est le dominateur du royaume des hommes, et qu'il le donne à qui bon lui semblera, et qu'il élèvera pour le gouverner celui qui est en mépris parmi les hommes.
15τοῦτο τὸ ἐνύπνιον, ὃ εἶδον ἐγὼ Ναβουχοδονοσορ ὁ βασιλεύς, καὶ σύ, Βαλτασαρ, τὸ σύγκριμα εἰπόν, ὅτι πάντες οἱ σοφοὶ τῆς βασιλείας μου οὐ δύνανται τὸ σύγκριμα αὐτοῦ δηλῶσαί μοι, σὺ δέ, Δανιηλ, δύνασαι, ὅτι πνεῦμα θεοῦ ἅγιον ἐν σοί.Tel est le songe que j'ai eu, moi, le roi Nabuchodonosor, et toi, Baltasar, dis-m'en l'interprétation ; car nul des sages de mon royaume ne peut me la donner ; mais toi, Daniel, tu le peux, parce que l'Esprit-Saint de Dieu est en toi.
16τότε Δανιηλ, οὗ τὸ ὄνομα Βαλτασαρ, ἀπηνεώθη ὡσεὶ ὥραν μίαν, καὶ οἱ διαλογισμοὶ αὐτοῦ συνετάρασσον αὐτόν. καὶ ἀπεκρίθη ὁ βασιλεὺς καὶ εἶπεν Βαλτασαρ, τὸ ἐνύπνιον καὶ ἡ σύγκρισις μὴ κατασπευσάτω σε. καὶ ἀπεκρίθη Βαλτασαρ καὶ εἶπεν Κύριε, τὸ ἐνύπνιον τοῖς μισοῦσίν σε καὶ ἡ σύγκρισις αὐτοῦ τοῖς ἐχθροῖς σου.Alors Daniel, surnommé Baltasar, réfléchit environ une heure, et ses pensées le troublèrent. Enfin Baltasar répondit : Seigneur, dit-il, que ton songe soit pour ceux qui te haïssent, et son interprétation pour tes ennemis !
17τὸ δένδρον, ὃ εἶδες, τὸ μεγαλυνθὲν καὶ τὸ ἰσχυκός, οὗ τὸ ὕψος ἔφθασεν εἰς τὸν οὐρανὸν καὶ τὸ κύτος αὐτοῦ εἰς πᾶσαν τὴν γῆνL'arbre que tu as vu grand et fort, dont la cime allait au ciel, et le tronc sur toute la terre ;
18καὶ τὰ φύλλα αὐτοῦ εὐθαλῆ καὶ ὁ καρπὸς αὐτοῦ πολὺς καὶ τροφὴ πᾶσιν ἐν αὐτῷ, ὑποκάτω αὐτοῦ κατῴκουν τὰ θηρία τὰ ἄγρια καὶ ἐν τοῖς κλάδοις αὐτοῦ κατεσκήνουν τὰ ὄρνεα τοῦ οὐρανοῦ,Dont les feuilles étaient florissantes et les fruits abondants, en qui se trouvait l'aliment de tous, et sous lequel s'abritaient les bêtes sauvages, tandis que les oiseaux du ciel faisaient leur nid dans ses rameaux ;
19σὺ εἶ, βασιλεῦ, ὅτι ἐμεγαλύνθης καὶ ἴσχυσας καὶ ἡ μεγαλωσύνη σου ἐμεγαλύνθη καὶ ἔφθασεν εἰς τὸν οὐρανὸν καὶ ἡ κυριεία σου εἰς τὰ πέρατα τῆς γῆς.Cet arbre, ô roi, c'est toi-même ; car tu as grandi et tu t'es fortifié, et ta grandeur n'a cessé de croître, et elle est allée jusqu'au ciel, et ta domination jusqu'aux extrémités de la terre.
20καὶ ὅτι εἶδεν ὁ βασιλεὺς ιρ καὶ ἅγιον καταβαίνοντα ἀπὸ τοῦ οὐρανοῦ, καὶ εἶπεν Ἐκτίλατε τὸ δένδρον καὶ διαφθείρατε αὐτό, πλὴν τὴν φυὴν τῶν ῥιζῶν αὐτοῦ ἐάσατε ἐν τῇ γῇ καὶ ἐν δεσμῷ σιδηρῷ καὶ χαλκῷ καὶ ἐν τῇ χλόῃ τῇ ἔξω, καὶ ἐν τῇ δρόσῳ τοῦ οὐρανοῦ αὐλισθήσεται, καὶ μετὰ θηρίων ἀγρίων ἡ μερὶς αὐτοῦ, ἕως οὗ ἑπτὰ καιροὶ ἀλλοιωθῶσιν ἐπ αὐτόν,Or quand le roi a vu le veillant et le saint descendre du ciel, et que le saint a dit : Arrachez l'arbre, détruisez-1e, mais laissez en terre la souche de ses racines ; quant à lui, qu'il reste étendu en des chaînes de fer et d'airain, parmi l'herbe qui l'entoure, exposé à la rosée du ciel, et qu'il partage avec les bêtes l'herbe des champs, jusqu'à ce que les temps aient changé sept fois sur lui :
21τοῦτο ἡ σύγκρισις αὐτοῦ, βασιλεῦ, καὶ σύγκριμα ὑψίστου ἐστίν, ὃ ἔφθασεν ἐπὶ τὸν κύριόν μου τὸν βασιλέα,Voici ce que cela signifie, ô roi, et c'est la sentence du Très-Haut, qui d'avance vient avertir le roi mon maître.
22καὶ σὲ ἐκδιώξουσιν ἀπὸ τῶν ἀνθρώπων, καὶ μετὰ θηρίων ἀγρίων ἔσται ἡ κατοικία σου, καὶ χόρτον ὡς βοῦν ψωμιοῦσίν σε, καὶ ἀπὸ τῆς δρόσου τοῦ οὐρανοῦ αὐλισθήσῃ, καὶ ἑπτὰ καιροὶ ἀλλαγήσονται ἐπὶ σέ, ἕως οὗ γνῷς ὅτι κυριεύει ὁ ὕψιστος τῆς βασιλείας τῶν ἀνθρώπων, καὶ ᾧ ἂν δόξῃ, δώσει αὐτήν.On t'exclura du commerce des hommes, et ta demeure sera parmi les bêtes sauvages, et l'on te donnera ta part de fourrage comme à un boeuf, et tu passeras les nuits à la rosée du ciel, et les temps changeront sept fois sur toi, jusqu'à ce que tu reconnaisses que le Très Haut est le maître du royaume des hommes, et qu'il le donne à qui bon lui semble.
23καὶ ὅτι εἶπαν Ἐάσατε τὴν φυὴν τῶν ῥιζῶν τοῦ δένδρου, ἡ βασιλεία σού σοι μενεῖ, ἀφ ἧς ἂν γνῷς τὴν ἐξουσίαν τὴν οὐράνιον.Et puisqu'il a été dit : Laissez en terre la souche des racines de l'arbre, ta royauté subsistera, après que tu auras reconnu la puissance du ciel.
24διὰ τοῦτο, βασιλεῦ, ἡ βουλή μου ἀρεσάτω σοι, καὶ τὰς ἁμαρτίας σου ἐν ἐλεημοσύναις λύτρωσαι καὶ τὰς ἀδικίας σου ἐν οἰκτιρμοῖς πενήτων· ἴσως ἔσται μακρόθυμος τοῖς παραπτώμασίν σου ὁ θεός.C'est pourquoi, ô roi, que mon conseil te soit agréable ; rachète tes péchés par des aumônes, et tes iniquités par la compassion pour les indigents, et Dieu peut-être sera longanime à tes offenses.
25ταῦτα πάντα ἔφθασεν ἐπὶ Ναβουχοδονοσορ τὸν βασιλέα.Or les choses suivantes arrivèrent au roi Nabuchodonosor :
26μετὰ δωδεκάμηνον ἐπὶ τῷ ναῷ τῆς βασιλείας αὐτοῦ ἐν Βαβυλῶνι περιπατῶνAprès le douzième mois, comme il se promenait dans son palais royal, en Babylone,
27ἀπεκρίθη ὁ βασιλεὺς καὶ εἶπεν Οὐχ αὕτη ἐστὶν Βαβυλὼν ἡ μεγάλη, ἣν ἐγὼ ᾠκοδόμησα εἰς οἶκον βασιλείας ἐν τῷ κράτει τῆς ἰσχύος μου εἰς τιμὴν τῆς δόξης μου;Le roi prit la parole, et dit : N'est-ce point là Babylone la grande, que j'ai bâtie pour être ma résidence royale, dans ma force et ma puissance, en l'honneur de ma gloire ?
28ἔτι τοῦ λόγου ἐν στόματι τοῦ βασιλέως ὄντος φωνὴ ἀπ οὐρανοῦ ἐγένετο Σοὶ λέγουσιν, Ναβουχοδονοσορ βασιλεῦ, ἡ βασιλεία παρῆλθεν ἀπὸ σοῦ,Cette parole était encore dans la bouche du roi, quand une voix vint du ciel, disant : A toi, roi Nabuchodonosor, il est dit : Ton royaume t'échappe.
29καὶ ἀπὸ τῶν ἀνθρώπων σε ἐκδιώξουσιν, καὶ μετὰ θηρίων ἀγρίων ἡ κατοικία σου, καὶ χόρτον ὡς βοῦν ψωμιοῦσίν σε, καὶ ἑπτὰ καιροὶ ἀλλαγήσονται ἐπὶ σέ, ἕως οὗ γνῷς ὅτι κυριεύει ὁ ὕψιστος τῆς βασιλείας τῶν ἀνθρώπων, καὶ ᾧ ἐὰν δόξῃ, δώσει αὐτήν.On va te chasser loin des hommes, et ta demeure sera parmi les bêtes sauvages ; on te donnera du foin comme à un boeuf, et les temps changeront sept fois sur toi, jusqu'à ce que tu reconnaisses que le Très-Haut est le maître du royaume des hommes, et qu'il le donnera à qui bon lui semble.
30αὐτῇ τῇ ὥρᾳ ὁ λόγος συνετελέσθη ἐπὶ Ναβουχοδονοσορ, καὶ ἀπὸ τῶν ἀνθρώπων ἐξεδιώχθη καὶ χόρτον ὡς βοῦς ἤσθιεν, καὶ ἀπὸ τῆς δρόσου τοῦ οὐρανοῦ τὸ σῶμα αὐτοῦ ἐβάφη, ἕως οὗ αἱ τρίχες αὐτοῦ ὡς λεόντων ἐμεγαλύνθησαν καὶ οἱ ὄνυχες αὐτοῦ ὡς ὀρνέων.A l'heure même, cette parole sur Nabuchodonosor s'accomplit : il fut chassé loin des hommes, il mangea de l'herbe comme un boeuf, et son corps fut baigné par la rosée du ciel, jusqu'à ce que ses cheveux eussent crû comme la crinière d'un lion, et ses ongles comme les griffes des oiseaux.
31καὶ μετὰ τὸ τέλος τῶν ἡμερῶν ἐγὼ Ναβουχοδονοσορ τοὺς ὀφθαλμούς μου εἰς τὸν οὐρανὸν ἀνέλαβον, καὶ αἱ φρένες μου ἐπ ἐμὲ ἐπεστράφησαν, καὶ τῷ ὑψίστῳ εὐλόγησα καὶ τῷ ζῶντι εἰς τὸν αἰῶνα ᾔνεσα καὶ ἐδόξασα, ὅτι ἡ ἐξουσία αὐτοῦ ἐξουσία αἰώνιος καὶ ἡ βασιλεία αὐτοῦ εἰς γενεὰν καὶ γενεάν,Et à la fin des jours moi, Nabuchodonosor, je levai les yeux au ciel, et les pensées me revinrent, et je bénis le Très-Haut, et je louai l'Éternel, et je lui rendis gloire, parce que sa puissance est inébranlable, et son royaume pour toutes les générations.
32καὶ πάντες οἱ κατοικοῦντες τὴν γῆν ὡς οὐδὲν ἐλογίσθησαν, καὶ κατὰ τὸ θέλημα αὐτοῦ ποιεῖ ἐν τῇ δυνάμει τοῦ οὐρανοῦ καὶ ἐν τῇ κατοικίᾳ τῆς γῆς, καὶ οὐκ ἔστιν ὃς ἀντιποιήσεται τῇ χειρὶ αὐτοῦ καὶ ἐρεῖ αὐτῷ Τί ἐποίησας;Et tous ceux qui habitent la terre sont comptés pour rien. En l'armée du ciel et parmi les habitants de la terre, il fait à sa volonté, et nul ne peut résister à sa puissance, ni lui dire : Qu'avez-vous fait ?
33αὐτῷ τῷ καιρῷ αἱ φρένες μου ἐπεστράφησαν ἐπ ἐμέ, καὶ εἰς τὴν τιμὴν τῆς βασιλείας μου ἦλθον, καὶ ἡ μορφή μου ἐπέστρεψεν ἐπ ἐμέ, καὶ οἱ τύραννοί μου καὶ οἱ μεγιστᾶνές μου ἐζήτουν με, καὶ ἐπὶ τὴν βασιλείαν μου ἐκραταιώθην, καὶ μεγαλωσύνη περισσοτέρα προσετέθη μοι.Au même instant les pensées me revinrent, et je rentrai dans les honneurs de ma royauté, et ma forme me fut rendue, et mes princes et mes grands me recherchèrent, et une plus grande magnificence me fut rendue.
34νῦν οὖν ἐγὼ Ναβουχοδονοσορ αἰνῶ καὶ ὑπερυψῶ καὶ δοξάζω τὸν βασιλέα τοῦ οὐρανοῦ, ὅτι πάντα τὰ ἔργα αὐτοῦ ἀληθινὰ καὶ αἱ τρίβοι αὐτοῦ κρίσις, καὶ πάντας τοὺς πορευομένους ἐν ὑπερηφανίᾳ δύναται ταπεινῶσαι.Maintenant donc, moi, Nabuchodonosor, je louerai et j'exalterai, et je glorifierai le Roi du ciel, parce que toutes ses oeuvres sont vraies, que ses sentiers sont la justice, et qu'il est en son pouvoir d'humilier tous ceux qui marchent dans leur orgueil.

Chapitre 5

1Βαλτασαρ ὁ βασιλεὺς ἐποίησεν δεῖπνον μέγα τοῖς μεγιστᾶσιν αὐτοῦ χιλίοις, καὶ κατέναντι τῶν χιλίων ὁ οἶνος. καὶ πίνωνLe roi Baltasar offrit un magnifique repas à ses grands au nombre de mille, et devant les mille convives il y avait du vin.
2Βαλτασαρ εἶπεν ἐν τῇ γεύσει τοῦ οἴνου τοῦ ἐνεγκεῖν τὰ σκεύη τὰ χρυσᾶ καὶ τὰ ἀργυρᾶ, ἃ ἐξήνεγκεν Ναβουχοδονοσορ ὁ πατὴρ αὐτοῦ ἐκ τοῦ ναοῦ τοῦ ἐν Ιερουσαλημ, καὶ πιέτωσαν ἐν αὐτοῖς ὁ βασιλεὺς καὶ οἱ μεγιστᾶνες αὐτοῦ καὶ αἱ παλλακαὶ αὐτοῦ καὶ αἱ παράκοιτοι αὐτοῦ.Et Baltasar buvait, et dans l'ivresse du vin il dit que l'on apportât les vases d'or et d'argent enlevés par Nabuchodonosor son père au temple de Jérusalem, et que le roi et ses grands, ses concubines et ses femmes, bussent dans ces vases.
3καὶ ἠνέχθησαν τὰ σκεύη τὰ χρυσᾶ καὶ τὰ ἀργυρᾶ, ἃ ἐξήνεγκεν ἐκ τοῦ ναοῦ τοῦ θεοῦ τοῦ ἐν Ιερουσαλημ, καὶ ἔπινον ἐν αὐτοῖς ὁ βασιλεὺς καὶ οἱ μεγιστᾶνες αὐτοῦ καὶ αἱ παλλακαὶ αὐτοῦ καὶ αἱ παράκοιτοι αὐτοῦ·Et l'on apporta les vases d'or et d'argent que l'on avait rapportés du temple de Jérusalem, et le roi et ses grands, ses concubines et ses femmes burent dans ces vases.
4ἔπινον οἶνον καὶ ᾔνεσαν τοὺς θεοὺς τοὺς χρυσοῦς καὶ ἀργυροῦς καὶ χαλκοῦς καὶ σιδηροῦς καὶ ξυλίνους καὶ λιθίνους.Ils burent du vin, et ils louèrent leurs dieux d'or et d'argent, d'airain, de fer, de pierre et de bois.
5ἐν αὐτῇ τῇ ὥρᾳ ἐξῆλθον δάκτυλοι χειρὸς ἀνθρώπου καὶ ἔγραφον κατέναντι τῆς λαμπάδος ἐπὶ τὸ κονίαμα τοῦ τοίχου τοῦ οἴκου τοῦ βασιλέως, καὶ ὁ βασιλεὺς ἐθεώρει τοὺς ἀστραγάλους τῆς χειρὸς τῆς γραφούσης.Au même instant apparurent des doigts d'homme, et ils écrivirent devant le luminaire sur l'enduit du mur du palais du roi, et le roi suivait du regard le mouvement des phalanges de la main qui écrivait.
6τότε τοῦ βασιλέως ἡ μορφὴ ἠλλοιώθη, καὶ οἱ διαλογισμοὶ αὐτοῦ συνετάρασσον αὐτόν, καὶ οἱ σύνδεσμοι τῆς ὀσφύος αὐτοῦ διελύοντο, καὶ τὰ γόνατα αὐτοῦ συνεκροτοῦντο.Alors le roi changea de visage, et ses pensées le troublèrent, et la ceinture de ses reins se dénoua, ses genoux s'entre-choquèrent.
7καὶ ἐβόησεν ὁ βασιλεὺς ἐν ἰσχύι τοῦ εἰσαγαγεῖν μάγους, Χαλδαίους, γαζαρηνοὺς καὶ εἶπεν τοῖς σοφοῖς Βαβυλῶνος Ὃς ἂν ἀναγνῷ τὴν γραφὴν ταύτην καὶ τὴν σύγκρισιν γνωρίσῃ μοι, πορφύραν ἐνδύσεται, καὶ ὁ μανιάκης ὁ χρυσοῦς ἐπὶ τὸν τράχηλον αὐτοῦ, καὶ τρίτος ἐν τῇ βασιλείᾳ μου ἄρξει.Et le roi, criant de toute sa force, ordonna d'amener les mages, les Chaldéens et les sorciers. Et il dit aux sages de Babylone : Celui qui lira ce qui est écrit, et qui m'en fera connaître l'interprétation, sera revêtu de pourpre, et il aura autour du cou un collier d'or, et dans mon royaume il commandera le troisième après moi.
8καὶ εἰσεπορεύοντο πάντες οἱ σοφοὶ τοῦ βασιλέως καὶ οὐκ ἠδύναντο τὴν γραφὴν ἀναγνῶναι οὐδὲ τὴν σύγκρισιν γνωρίσαι τῷ βασιλεῖ.Et tous les sages du roi s'avancèrent, et ils ne purent lire ce qui était écrit ni en donner au roi l'interprétation.
9καὶ ὁ βασιλεὺς Βαλτασαρ πολὺ ἐταράχθη, καὶ ἡ μορφὴ αὐτοῦ ἠλλοιώθη ἐπ αὐτῷ, καὶ οἱ μεγιστᾶνες αὐτοῦ συνεταράσσοντο.Et le roi Baltasar fut troublé, et il changea de visage, et ses grands furent troublés comme lui.
10καὶ εἰσῆλθεν ἡ βασίλισσα εἰς τὸν οἶκον τοῦ πότου καὶ εἶπεν Βασιλεῦ, εἰς τοὺς αἰῶνας ζῆθι· μὴ ταρασσέτωσάν σε οἱ διαλογισμοί σου, καὶ ἡ μορφή σου μὴ ἀλλοιούσθω·Et la reine entra dans la salle du festin, et elle dit : Roi, vis à jamais, que tes pensées ne se troublent pas, et ne change pas de visage !
11ἔστιν ἀνὴρ ἐν τῇ βασιλείᾳ σου, ἐν ᾧ πνεῦμα θεοῦ, καὶ ἐν ταῖς ἡμέραις τοῦ πατρός σου γρηγόρησις καὶ σύνεσις εὑρέθη ἐν αὐτῷ, καὶ ὁ βασιλεὺς Ναβουχοδονοσορ ὁ πατήρ σου ἄρχοντα ἐπαοιδῶν, μάγων, Χαλδαίων, γαζαρηνῶν κατέστησεν αὐτόν,Il est dans ton royaume un homme en qui est l'Esprit de Dieu ; et du temps de ton père la vigilance et la sagesse furent trouvées en lui, et le roi Nabuchodonosor ton père le fit chef des devins, des mages, des Chaldéens et des sorciers,
12ὅτι πνεῦμα περισσὸν ἐν αὐτῷ καὶ φρόνησις καὶ σύνεσις, συγκρίνων ἐνύπνια καὶ ἀναγγέλλων κρατούμενα καὶ λύων συνδέσμους, Δανιηλ καὶ ὁ βασιλεὺς ἐπέθηκεν αὐτῷ ὄνομα Βαλτασαρ· νῦν οὖν κληθήτω, καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτοῦ ἀναγγελεῖ σοι.Parce que l'esprit était supérieur en lui, et que la prudence et la sagesse étaient en lui pour interpréter les songes, pour répondre aux questions difficiles, pour dé nouer les choses inextricables ; c'est Daniel, et ton père l'appelait Baltasar ; maintenant donc, qu'on l'appelle, et il te fera connaître son interprétation.
13τότε Δανιηλ εἰσήχθη ἐνώπιον τοῦ βασιλέως, καὶ εἶπεν ὁ βασιλεὺς τῷ Δανιηλ Σὺ εἶ Δανιηλ ὁ ἀπὸ τῶν υἱῶν τῆς αἰχμαλωσίας τῆς Ιουδαίας, ἧς ἤγαγεν ὁ βασιλεὺς ὁ πατήρ μου;Alors Daniel fut introduit devant le roi, et le roi dit à Daniel : Es-tu Daniel, l'un des fils des captifs de la Judée qu'a transportés mon père ?
14ἤκουσα περὶ σοῦ ὅτι πνεῦμα θεοῦ ἐν σοί, καὶ γρηγόρησις καὶ σύνεσις καὶ σοφία περισσὴ εὑρέθη ἐν σοί.J'ai oui dire que l'Esprit de Dieu est en toi, et que la vigilance, l'intelligence et une sagesse supérieure ont été trouvées en toi.
15καὶ νῦν εἰσῆλθον ἐνώπιόν μου οἱ σοφοί, μάγοι, γαζαρηνοί, ἵνα τὴν γραφὴν ταύτην ἀναγνῶσιν καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτῆς γνωρίσωσίν μοι, καὶ οὐκ ἠδυνήθησαν ἀναγγεῖλαί μοι.Or maintenant les sages, les mages, les sorciers sont venus devant moi, pour lire cette écriture, et m'en faire connaître l'interprétation ; et ils n'ont pu me rien dire.
16καὶ ἐγὼ ἤκουσα περὶ σοῦ ὅτι δύνασαι κρίματα συγκρῖναι· νῦν οὖν ἐὰν δυνηθῇς τὴν γραφὴν ἀναγνῶναι καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτῆς γνωρίσαι μοι, πορφύραν ἐνδύσῃ, καὶ ὁ μανιάκης ὁ χρυσοῦς ἔσται ἐπὶ τὸν τράχηλόν σου, καὶ τρίτος ἐν τῇ βασιλείᾳ μου ἄρξεις.Et moi, j'ai appris que tu peux interpréter les jugements ; si donc tu peux lire cette écriture et me l'interpréter, tu seras revêtu de pourpre, tu auras un collier d'or autour du cou, et tu commanderas dans mon royaume, le troisième après moi.
17τότε ἀπεκρίθη Δανιηλ καὶ εἶπεν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως Τὰ δόματά σου σοὶ ἔστω, καὶ τὴν δωρεὰν τῆς οἰκίας σου ἑτέρῳ δός· ἐγὼ δὲ τὴν γραφὴν ἀναγνώσομαι τῷ βασιλεῖ καὶ τὴν σύγκρισιν αὐτῆς γνωρίσω σοι.Et Daniel dit en présence du roi : Que tes présents te restent, donne à un autre les dons de ton palais ; pour moi, je te lirai ce qui est écrit, et je t'en ferai connaître l'interprétation.
18βασιλεῦ, ὁ θεὸς ὁ ὕψιστος τὴν βασιλείαν καὶ τὴν μεγαλωσύνην καὶ τὴν τιμὴν καὶ τὴν δόξαν ἔδωκεν Ναβουχοδονοσορ τῷ πατρί σου,Roi, le Dieu très-haut a donné à Nabuchodonosor ton père la royauté et la magnificence, les honneurs et la gloire.
19καὶ ἀπὸ τῆς μεγαλωσύνης, ἧς ἔδωκεν αὐτῷ, πάντες οἱ λαοί, φυλαί, γλῶσσαι ἦσαν τρέμοντες καὶ φοβούμενοι ἀπὸ προσώπου αὐτοῦ· οὓς ἠβούλετο, αὐτὸς ἀνῄρει, καὶ οὓς ἠβούλετο, αὐτὸς ἔτυπτεν, καὶ οὓς ἠβούλετο, αὐτὸς ὕψου, καὶ οὓς ἠβούλετο, αὐτὸς ἐταπείνου.Et devant la grandeur que Dieu lui avait donnée, les peuples, les tribus, les hommes de toutes langues étaient tremblants et pleins de crainte devant son visage ; ceux d'entre eux qu'il voulait tuer, il les tuait ; ceux qu'il voulait frapper, il les frappait ; ceux qu'il voulait glorifier, il les glorifiait ; et ceux qu'il voulait humilier, il les humiliait.
20καὶ ὅτε ὑψώθη ἡ καρδία αὐτοῦ καὶ τὸ πνεῦμα αὐτοῦ ἐκραταιώθη τοῦ ὑπερηφανεύσασθαι, κατηνέχθη ἀπὸ τοῦ θρόνου τῆς βασιλείας αὐτοῦ, καὶ ἡ τιμὴ ἀφῃρέθη ἀπ αὐτοῦ,Et quand son coeur se fut élevé, et que son esprit se fut endurci dans son orgueil, il fut précipité du trône, et ses honneurs lui furent enlevés.
21καὶ ἀπὸ τῶν ἀνθρώπων ἐξεδιώχθη, καὶ ἡ καρδία αὐτοῦ μετὰ τῶν θηρίων ἐδόθη, καὶ μετὰ ὀνάγρων ἡ κατοικία αὐτοῦ, καὶ χόρτον ὡς βοῦν ἐψώμιζον αὐτόν, καὶ ἀπὸ τῆς δρόσου τοῦ οὐρανοῦ τὸ σῶμα αὐτοῦ ἐβάφη, ἕως οὗ ἔγνω ὅτι κυριεύει ὁ θεὸς ὁ ὕψιστος τῆς βασιλείας τῶν ἀνθρώπων, καὶ ᾧ ἂν δόξῃ, δώσει αὐτήν.Et il fut chassé loin des hommes, et un coeur lui fut donné comme aux bêtes, et sa demeure fut parmi les ânes sauvages ; on lui donna sa part de fourrage comme à un boeuf, et son corps fut baigné par la rosée du ciel, jusqu'à ce qu'il eût reconnu que le Dieu très-haut est le maître du royaume des hommes, et qu'il le donne à qui bon lui semble.
22καὶ σὺ ὁ υἱὸς αὐτοῦ Βαλτασαρ οὐκ ἐταπείνωσας τὴν καρδίαν σου κατενώπιον οὗ πάντα ταῦτα ἔγνως,Et toi donc, son fils Baltasar, tu n'as pas non plus humilié ton coeur devant Dieu : ne sais-tu point toutes ces choses ?
23καὶ ἐπὶ τὸν κύριον θεὸν τοῦ οὐρανοῦ ὑψώθης, καὶ τὰ σκεύη τοῦ οἴκου αὐτοῦ ἤνεγκαν ἐνώπιόν σου, καὶ σὺ καὶ οἱ μεγιστᾶνές σου καὶ αἱ παλλακαί σου καὶ αἱ παράκοιτοί σου οἶνον ἐπίνετε ἐν αὐτοῖς, καὶ τοὺς θεοὺς τοὺς χρυσοῦς καὶ ἀργυροῦς καὶ χαλκοῦς καὶ σιδηροῦς καὶ ξυλίνους καὶ λιθίνους, οἳ οὐ βλέπουσιν καὶ οὐκ ἀκούουσιν καὶ οὐ γινώσκουσιν, ᾔνεσας καὶ τὸν θεόν, οὗ ἡ πνοή σου ἐν χειρὶ αὐτοῦ καὶ πᾶσαι αἱ ὁδοί σου, αὐτὸν οὐκ ἐδόξασας.Tu t'es enorgueilli contre le Seigneur Dieu du ciel, et l'on a apporté devant toi les vases de son temple ; et toi et tes grands, tes concubines et tes femmes, vous avez bu du vin dans ces vases ; et tu as loué les dieux d'or et d'argent, d'airain, de fer, de pierre et de bois, qui ne voient, n'entendent ni ne comprennent ; et le Dieu qui tient en sa main ton souffle et toutes tes voies, tu ne ras point glorifié.
24διὰ τοῦτο ἐκ προσώπου αὐτοῦ ἀπεστάλη ἀστράγαλος χειρὸς καὶ τὴν γραφὴν ταύτην ἐνέταξεν.C'est pourquoi il a envoyé de devant lui les doigts de cette main, et lui a ordonné de tracer cette inscription.
25καὶ αὕτη ἡ γραφὴ ἡ ἐντεταγμένη Μανη θεκελ φαρες.Or, cette inscription, la voici : Mané, Thécel, Pharès.
26τοῦτο τὸ σύγκριμα τοῦ ῥήματος· μανη, ἐμέτρησεν ὁ θεὸς τὴν βασιλείαν σου καὶ ἐπλήρωσεν αὐτήν·Et voici l'interprétation de ces paroles : Mané, Dieu a mesuré ton règne, et en a marqué la fin.
27θεκελ, ἐστάθη ἐν ζυγῷ καὶ εὑρέθη ὑστεροῦσα·Thécel, ta royauté a été placée sur la balance, et elle a été trouvée trop légère.
28φαρες, διῄρηται ἡ βασιλεία σου καὶ ἐδόθη Μήδοις καὶ Πέρσαις.Pharès, ton royaume a été divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses.
29καὶ εἶπεν Βαλτασαρ καὶ ἐνέδυσαν τὸν Δανιηλ πορφύραν καὶ τὸν μανιάκην τὸν χρυσοῦν περιέθηκαν περὶ τὸν τράχηλον αὐτοῦ, καὶ ἐκήρυξεν περὶ αὐτοῦ εἶναι αὐτὸν ἄρχοντα τρίτον ἐν τῇ βασιλείᾳ.Et Baltasar donna ses ordres : et l'on revêtit Daniel de pourpre, et on lui mit autour du cou un collier d'or, et le roi lui-même le proclama le troisième chef du royaume.
30ἐν αὐτῇ τῇ νυκτὶ ἀναιρέθη Βαλτασαρ ὁ βασιλεὺς ὁ Χαλδαίων.Et cette même nuit fut tué Baltasar, le roi chaldéen.

Chapitre 6

1Καὶ Δαρεῖος ὁ Μῆδος παρέλαβεν τὴν βασιλείαν ὢν ἐτῶν ἑξήκοντα δύο.Et le Mède Darius reçut le gouvernement de son royaume, à l'âge de soixante-deux ans.
2καὶ ἤρεσεν ἐνώπιον Δαρείου καὶ κατέστησεν ἐπὶ τῆς βασιλείας σατράπας ἑκατὸν εἴκοσι τοῦ εἶναι αὐτοὺς ἐν ὅλῃ τῇ βασιλείᾳ αὐτοῦEt il plut à Darius d'instituer cent vingt satrapes pour être en tout son royaume ;
3καὶ ἐπάνω αὐτῶν τακτικοὺς τρεῖς, ὧν ἦν Δανιηλ εἷς ἐξ αὐτῶν, τοῦ ἀποδιδόναι αὐτοῖς τοὺς σατράπας λόγον, ὅπως ὁ βασιλεὺς μὴ ἐνοχλῆται·Et au-dessus d'eux, trois gouverneurs, dont l'un fut Daniel, pour que les satrapes leur rendissent compte, et que lui-même n'en fût pas surchargé.
4καὶ ἦν Δανιηλ ὑπὲρ αὐτούς, ὅτι πνεῦμα περισσὸν ἐν αὐτῷ, καὶ ὁ βασιλεὺς κατέστησεν αὐτὸν ἐφ ὅλης τῆς βασιλείας αὐτοῦ.Et Daniel fut au-dessus d'eux, parce qu'il y avait en lui un esprit supérieur, et le roi le mit à la tête de tout son royaume.
5καὶ οἱ τακτικοὶ καὶ οἱ σατράπαι ἐζήτουν πρόφασιν εὑρεῖν κατὰ Δανιηλ· καὶ πᾶσαν πρόφασιν καὶ παράπτωμα καὶ ἀμβλάκημα οὐχ εὗρον κατ αὐτοῦ, ὅτι πιστὸς ἦν.Or les autres gouverneurs et les satrapes s'efforcèrent de trouver un sujet d'accusation contre Daniel, et ils ne purent trouver contre lui ni grief, ni délit, ni soupçon, parce qu'il était fidèle.
6καὶ εἶπον οἱ τακτικοί Οὐχ εὑρήσομεν κατὰ Δανιηλ πρόφασιν εἰ μὴ ἐν νομίμοις θεοῦ αὐτοῦ.Et les gouverneurs se dirent : Nous ne trouverons pas de sujet d'accusation contre Daniel, sinon à cause des lois de son Dieu.
7τότε οἱ τακτικοὶ καὶ οἱ σατράπαι παρέστησαν τῷ βασιλεῖ καὶ εἶπαν αὐτῷ Δαρεῖε βασιλεῦ, εἰς τοὺς αἰῶνας ζῆθι·Alors les gouverneurs et les satrapes comparurent devant le roi, et lui dirent : O roi Darius, vis à jamais !
8συνεβουλεύσαντο πάντες οἱ ἐπὶ τῆς βασιλείας σου στρατηγοὶ καὶ σατράπαι, ὕπατοι καὶ τοπάρχαι τοῦ στῆσαι στάσει βασιλικῇ καὶ ἐνισχῦσαι ὁρισμόν, ὅπως ὃς ἂν αἰτήσῃ αἴτημα παρὰ παντὸς θεοῦ καὶ ἀνθρώπου ἕως ἡμερῶν τριάκοντα ἀλλ ἢ παρὰ σοῦ, βασιλεῦ, ἐμβληθήσεται εἰς τὸν λάκκον τῶν λεόντων·Tous les officiers de ton royaume, généraux et satrapes, magistrats et intendants, ont tenu conseil pour qu'il fût rendu un édit royal, et formellement ordonné que tout homme qui durant trente jours fera une demande soit à un dieu, soit à un homme autre que le roi, sera jeté dans la fosse aux lions.
9νῦν οὖν, βασιλεῦ, στῆσον τὸν ὁρισμὸν καὶ ἔκθες γραφήν, ὅπως μὴ ἀλλοιωθῇ τὸ δόγμα Μήδων καὶ Περσῶν.Maintenant, ô roi, rends l'édit, et publie-le, afin que rien ne soit changé à ce qu'ont résolu les Perses et les Mèdes.
10τότε ὁ βασιλεὺς Δαρεῖος ἐπέταξεν γραφῆναι τὸ δόγμα.Et le roi Darius fit publier l'édit.
11καὶ Δανιηλ, ἡνίκα ἔγνω ὅτι ἐνετάγη τὸ δόγμα, εἰσῆλθεν εἰς τὸν οἶκον αὐτοῦ, καὶ αἱ θυρίδες ἀνεῳγμέναι αὐτῷ ἐν τοῖς ὑπερῴοις αὐτοῦ κατέναντι Ιερουσαλημ, καὶ καιροὺς τρεῖς τῆς ἡμέρας ἦν κάμπτων ἐπὶ τὰ γόνατα αὐτοῦ καὶ προσευχόμενος καὶ ἐξομολογούμενος ἐναντίον τοῦ θεοῦ αὐτοῦ, καθὼς ἦν ποιῶν ἔμπροσθεν.Or Daniel, aussitôt qu'il sut ce que prescrivait l'édit, entra dans sa maison, à l'étage supérieur, les fenêtres ouvertes ; tourné vers Jérusalem, trois fois par jour il se mit à genoux, priant son Dieu, et lui rendant grâces, comme il avait coutume de le faire auparavant.
12τότε οἱ ἄνδρες ἐκεῖνοι παρετήρησαν καὶ εὗρον τὸν Δανιηλ ἀξιοῦντα καὶ δεόμενον τοῦ θεοῦ αὐτοῦ.Cependant ces hommes l'épièrent, et ils surprirent Daniel rendant grâces à son Dieu et lui faisant sa prière.
13καὶ προσελθόντες λέγουσιν τῷ βασιλεῖ Βασιλεῦ, οὐχ ὁρισμὸν ἔταξας ὅπως πᾶς ἄνθρωπος, ὃς ἂν αἰτήσῃ παρὰ παντὸς θεοῦ καὶ ἀνθρώπου αἴτημα ἕως ἡμερῶν τριάκοντα ἀλλ ἢ παρὰ σοῦ, βασιλεῦ, ἐμβληθήσεται εἰς τὸν λάκκον τῶν λεόντων; καὶ εἶπεν ὁ βασιλεύς Ἀληθινὸς ὁ λόγος, καὶ τὸ δόγμα Μήδων καὶ Περσῶν οὐ παρελεύσεται.Et s'approchant du roi, ils lui dirent : O roi, n'as-tu point rendu cet édit, que tout homme qui, durant trente jours, fera une demande à un dieu ou à un homme autre que le roi, soit jeté dans la fosse aux lions ? Et le roi répondit : Ce que vous dites est véritable, et l'édit des Perses et des Mèdes ne sera pas violé.
14τότε ἀπεκρίθησαν καὶ λέγουσιν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως Δανιηλ ὁ ἀπὸ τῶν υἱῶν τῆς αἰχμαλωσίας τῆς Ιουδαίας οὐχ ὑπετάγη τῷ δόγματί σου περὶ τοῦ ὁρισμοῦ, οὗ ἔταξας, καὶ καιροὺς τρεῖς τῆς ἡμέρας αἰτεῖ παρὰ τοῦ θεοῦ αὐτοῦ τὰ αἰτήματα αὐτοῦ.Et ils reprirent, disant au roi : Daniel, l'un des fils des captifs de la Judée, ne s'est point soumis à ton édit, et trois fois par jour il demande à son Dieu ce qu'il veut lui demander.
15τότε ὁ βασιλεύς, ὡς τὸ ῥῆμα ἤκουσεν, πολὺ ἐλυπήθη ἐπ αὐτῷ καὶ περὶ τοῦ Δανιηλ ἠγωνίσατο τοῦ ἐξελέσθαι αὐτὸν καὶ ἕως ἑσπέρας ἦν ἀγωνιζόμενος τοῦ ἐξελέσθαι αὐτόν.Aussitôt que le roi eut oui ces paroles, il en fut fort contristé, et il fut combattu par le désir de sauver Daniel, et jusqu'au soir il fut combattu par le désir de le sauver.
16τότε οἱ ἄνδρες ἐκεῖνοι λέγουσιν τῷ βασιλεῖ Γνῶθι, βασιλεῦ, ὅτι δόγμα Μήδοις καὶ Πέρσαις τοῦ πᾶν ὁρισμὸν καὶ στάσιν, ἣν ἂν ὁ βασιλεὺς στήσῃ, οὐ δεῖ παραλλάξαι.Mais ces hommes dirent à Darius : Sache, ô roi, qu'il est réglé chez les Mèdes et les Perses que nul changement ne peut être fait à un édit, à un décret du roi.
17τότε ὁ βασιλεὺς εἶπεν καὶ ἤγαγον τὸν Δανιηλ καὶ ἐνέβαλον αὐτὸν εἰς τὸν λάκκον τῶν λεόντων· καὶ εἶπεν ὁ βασιλεὺς τῷ Δανιηλ Ὁ θεός σου, ᾧ σὺ λατρεύεις ἐνδελεχῶς, αὐτὸς ἐξελεῖταί σε.Et le roi donna ses ordres, et l'on emmena Daniel, et on le jeta dans la fosse aux lions, et le roi dit à Daniel : Ton Dieu que tu sers avec constance, lui-même te délivrera.
18καὶ ἤνεγκαν λίθον καὶ ἐπέθηκαν ἐπὶ τὸ στόμα τοῦ λάκκου, καὶ ἐσφραγίσατο ὁ βασιλεὺς ἐν τῷ δακτυλίῳ αὐτοῦ καὶ ἐν τῷ δακτυλίῳ τῶν μεγιστάνων αὐτοῦ, ὅπως μὴ ἀλλοιωθῇ πρᾶγμα ἐν τῷ Δανιηλ.Et l'on apporta une pierre, et on la posa sur l'ouverture de la fosse, et le roi la scella de son anneau et de l'anneau de ses grands, afin que rien concernant Daniel ne fût changé.
19καὶ ἀπῆλθεν ὁ βασιλεὺς εἰς τὸν οἶκον αὐτοῦ καὶ ἐκοιμήθη ἄδειπνος, καὶ ἐδέσματα οὐκ εἰσήνεγκαν αὐτῷ, καὶ ὁ ὕπνος ἀπέστη ἀπ αὐτοῦ. καὶ ἀπέκλεισεν ὁ θεὸς τὰ στόματα τῶν λεόντων, καὶ οὐ παρηνώχλησαν τῷ Δανιηλ.Et le roi rentra dans son palais ; mais il se coucha sans avoir soupé ; on ne lui présenta point d'aliments, et le sommeil s'éloigna de lui. Et Dieu ferma la gueule des lions, et ils ne firent aucun mal à Daniel.
20τότε ὁ βασιλεὺς ἀνέστη τὸ πρωὶ ἐν τῷ φωτὶ καὶ ἐν σπουδῇ ἦλθεν ἐπὶ τὸν λάκκον τῶν λεόντων·Et le roi se leva de grand matin, dès les premières lueurs du jour, et il alla en toute bâte à la fosse aux lions.
21καὶ ἐν τῷ ἐγγίζειν αὐτὸν τῷ λάκκῳ ἐβόησεν φωνῇ ἰσχυρᾷ Δανιηλ ὁ δοῦλος τοῦ θεοῦ τοῦ ζῶντος, ὁ θεός σου, ᾧ σὺ λατρεύεις ἐνδελεχῶς, εἰ ἠδυνήθη ἐξελέσθαι σε ἐκ στόματος τῶν λεόντων;Et, quand il fut près de la fosse, il cria à haute voix : Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec constance, a-t-il pu te sauver de la gueule des lions ?
22καὶ εἶπεν Δανιηλ τῷ βασιλεῖ Βασιλεῦ, εἰς τοὺς αἰῶνας ζῆθι·Et Daniel dit à Darius : Roi, vis à jamais
23ὁ θεός μου ἀπέστειλεν τὸν ἄγγελον αὐτοῦ, καὶ ἐνέφραξεν τὰ στόματα τῶν λεόντων, καὶ οὐκ ἐλυμήναντό με, ὅτι κατέναντι αὐτοῦ εὐθύτης ηὑρέθη μοι· καὶ ἐνώπιον δὲ σοῦ, βασιλεῦ, παράπτωμα οὐκ ἐποίησα.Mon Dieu m'a envoyé son ange, et il a fermé la gueule des lions, et ils ne m'ont fait aucun mal, parce qu'à ses yeux j'ai été trouvé juste, et qu'à ton égard, ô roi, je n'ai fait aucune offense.
24τότε ὁ βασιλεὺς πολὺ ἠγαθύνθη ἐπ αὐτῷ καὶ τὸν Δανιηλ εἶπεν ἀνενέγκαι ἐκ τοῦ λάκκου· καὶ ἀνηνέχθη Δανιηλ ἐκ τοῦ λάκκου, καὶ πᾶσα διαφθορὰ οὐχ εὑρέθη ἐν αὐτῷ, ὅτι ἐπίστευσεν ἐν τῷ θεῷ αὐτοῦ.A ces mots le roi fut extrêmement réjoui, et il ordonna de retirer Daniel de la fosse, et il fut trouvé sain et sauf, parce qu'il avait mis sa confiance en Dieu.
25καὶ εἶπεν ὁ βασιλεύς, καὶ ἠγάγοσαν τοὺς ἄνδρας τοὺς διαβαλόντας τὸν Δανιηλ, καὶ εἰς τὸν λάκκον τῶν λεόντων ἐνεβλήθησαν, αὐτοὶ καὶ οἱ υἱοὶ αὐτῶν καὶ αἱ γυναῖκες αὐτῶν· καὶ οὐκ ἔφθασαν εἰς τὸ ἔδαφος τοῦ λάκκου ἕως οὗ ἐκυρίευσαν αὐτῶν οἱ λέοντες καὶ πάντα τὰ ὀστᾶ αὐτῶν ἐλέπτυναν.Et le roi donna ses ordres, et l'on amena les hommes qui avaient accusé Daniel, et on les jeta dans la fosse aux lions, eux, leurs fils et leurs femmes ; et avant qu'ils eussent touché le fond de la fosse, les lions s'en emparèrent et leur broyèrent tous les os.
26τότε Δαρεῖος ὁ βασιλεὺς ἔγραψεν πᾶσι τοῖς λαοῖς, φυλαῖς, γλώσσαις, τοῖς οἰκοῦσιν ἐν πάσῃ τῇ γῇ Εἰρήνη ὑμῖν πληθυνθείη·Alors le roi Darius écrivit à tous les peuples, aux tribus, aux hommes de toutes langues, à tous les habitants de la terre : Que la paix se multiplie parmi vous !
27ἐκ προσώπου μου ἐτέθη δόγμα τοῦ ἐν πάσῃ ἀρχῇ τῆς βασιλείας μου εἶναι τρέμοντας καὶ φοβουμένους ἀπὸ προσώπου τοῦ θεοῦ Δανιηλ, ὅτι αὐτός ἐστιν θεὸς ζῶν καὶ μένων εἰς τοὺς αἰῶνας, καὶ ἡ βασιλεία αὐτοῦ οὐ διαφθαρήσεται, καὶ ἡ κυριεία αὐτοῦ ἕως τέλους·Le présent édit est rendu par moi pour toutes les principautés de mon royaume, afin que chacun soit plein de crainte et de tremblement devant la force du Dieu de Daniel ; car lui seul est le Dieu vivant, et il demeure dans tous les siècles, et son royaume ne périra jamais, et son règne durera jusqu'à la fin des temps.
28ἀντιλαμβάνεται καὶ ῥύεται καὶ ποιεῖ σημεῖα καὶ τέρατα ἐν οὐρανῷ καὶ ἐπὶ τῆς γῆς, ὅστις ἐξείλατο τὸν Δανιηλ ἐκ χειρὸς τῶν λεόντων.Il protège et il sauve, et il fait des signes et des miracles dans le ciel et sur la terre ; c'est lui qui a tiré Daniel de la griffe des lions.
29καὶ Δανιηλ κατεύθυνεν ἐν τῇ βασιλείᾳ Δαρείου καὶ ἐν τῇ βασιλείᾳ Κύρου τοῦ Πέρσου.Et Daniel vécut plein de prospérité, sous le règne de Darius et sous le règne de Cyrus le Perse.

Chapitre 7

1Ἐν ἔτει πρώτῳ Βαλτασαρ βασιλέως Χαλδαίων Δανιηλ ἐνύπνιον εἶδεν, καὶ αἱ ὁράσεις τῆς κεφαλῆς αὐτοῦ ἐπὶ τῆς κοίτης αὐτοῦ, καὶ τὸ ἐνύπνιον ἔγραψενLa première année du règne de Baltasar, roi des Chaldéens, Daniel eut un songe et des visions comme sa tête reposait sur sa couche, et il écrivit sa vision.
2Ἐγὼ Δανιηλ ἐθεώρουν ἐν ὁράματί μου τῆς νυκτὸς καὶ ἰδοὺ οἱ τέσσαρες ἄνεμοι τοῦ οὐρανοῦ προσέβαλλον εἰς τὴν θάλασσαν τὴν μεγάλην.Moi, Daniel, je regardais, et voilà que les quatre vents du ciel se déchaînèrent sur la grande mer.
3καὶ τέσσαρα θηρία μεγάλα ἀνέβαινον ἐκ τῆς θαλάσσης διαφέροντα ἀλλήλων.Et quatre grandes bêtes sortirent de la mer, différentes les unes des autres.
4τὸ πρῶτον ὡσεὶ λέαινα, καὶ πτερὰ αὐτῇ ὡσεὶ ἀετοῦ· ἐθεώρουν ἕως οὗ ἐξετίλη τὰ πτερὰ αὐτῆς, καὶ ἐξήρθη ἀπὸ τῆς γῆς καὶ ἐπὶ ποδῶν ἀνθρώπου ἐστάθη, καὶ καρδία ἀνθρώπου ἐδόθη αὐτῇ.La première était comme une lionne, et ses ailes étaient comme les ailes d'un aigle ; et pendant que je la regardais, ses ailes lui furent arrachées ; et elle fut relevée de terre, et elle se tint sur des pieds d'homme, et un coeur d'homme lui fut donné.
5καὶ ἰδοὺ θηρίον δεύτερον ὅμοιον ἄρκῳ, καὶ εἰς μέρος ἓν ἐστάθη, καὶ τρία πλευρὰ ἐν τῷ στόματι αὐτῆς ἀνὰ μέσον τῶν ὀδόντων αὐτῆς, καὶ οὕτως ἔλεγον αὐτῇ Ἀνάστηθι φάγε σάρκας πολλάς.Et voilà que la seconde bête ressemblait à une ourse, et elle était couchée sur le flanc, et elle tenait dans ses dents trois côtes, et on lui disait : Lève-toi, et rassasie-toi de carnage.
6ὀπίσω τούτου ἐθεώρουν καὶ ἰδοὺ ἕτερον θηρίον ὡσεὶ πάρδαλις, καὶ αὐτῇ πτερὰ τέσσαρα πετεινοῦ ὑπεράνω αὐτῆς, καὶ τέσσαρες κεφαλαὶ τῷ θηρίῳ, καὶ ἐξουσία ἐδόθη αὐτῇ.Après cela, je regardai, et voilà qu'il y avait une autre bête, comme un léopard ; et elle avait sur le haut du corps quatre ailes d'oiseau, et elle avait quatre têtes, et la puissance lui avait été donnée.
7ὀπίσω τούτου ἐθεώρουν καὶ ἰδοὺ θηρίον τέταρτον φοβερὸν καὶ ἔκθαμβον καὶ ἰσχυρὸν περισσῶς, καὶ οἱ ὀδόντες αὐτοῦ σιδηροῖ μεγάλοι, ἐσθίον καὶ λεπτῦνον καὶ τὰ ἐπίλοιπα τοῖς ποσὶν αὐτοῦ συνεπάτει, καὶ αὐτὸ διάφορον περισσῶς παρὰ πάντα τὰ θηρία τὰ ἔμπροσθεν αὐτοῦ, καὶ κέρατα δέκα αὐτῷ.Après cela, je regardai, et voilà qu'il y avait une quatrième bête, effroyable, horrible, et d'une force prodigieuse ; et ses dents étaient de fer ; et elle allait dévorant, broyant, foulant le reste à ses pieds ; et la différence était très grande entre elle et toutes les bêtes qui la précédaient ; et elle avait dix cornes.
8προσενόουν τοῖς κέρασιν αὐτοῦ, καὶ ἰδοὺ κέρας ἕτερον μικρὸν ἀνέβη ἐν μέσῳ αὐτῶν, καὶ τρία κέρατα τῶν ἔμπροσθεν αὐτοῦ ἐξερριζώθη ἀπὸ προσώπου αὐτοῦ, καὶ ἰδοὺ ὀφθαλμοὶ ὡσεὶ ὀφθαλμοὶ ἀνθρώπου ἐν τῷ κέρατι τούτῳ καὶ στόμα λαλοῦν μεγάλα.Je fis attention à ses cornes ; et voilà qu'au milieu d'elles s'éleva une petite corne, et devant elle trois des premières cornes furent déracinées ; et voilà que cette corne avait des yeux, comme des yeux d'homme, et une bouche disant de grandes choses.
9ἐθεώρουν ἕως ὅτου θρόνοι ἐτέθησαν, καὶ παλαιὸς ἡμερῶν ἐκάθητο, καὶ τὸ ἔνδυμα αὐτοῦ ὡσεὶ χιὼν λευκόν, καὶ ἡ θρὶξ τῆς κεφαλῆς αὐτοῦ ὡσεὶ ἔριον καθαρόν, ὁ θρόνος αὐτοῦ φλὸξ πυρός, οἱ τροχοὶ αὐτοῦ πῦρ φλέγον·Et je regardai jusqu'à un endroit où des trônes étaient placés ; et l'Ancien des jours était assis ; et sa robe était blanche comme de la neige, et ses cheveux ressemblaient à la laine la plus pure ; son trône était de flamme et ses roues un feu ardent.
10ποταμὸς πυρὸς εἷλκεν ἔμπροσθεν αὐτοῦ, χίλιαι χιλιάδες ἐλειτούργουν αὐτῷ, καὶ μύριαι μυριάδες παρειστήκεισαν αὐτῷ· κριτήριον ἐκάθισεν, καὶ βίβλοι ἠνεῴχθησαν.Un fleuve de feu coulait en sa présence ; il avait des mille milliers de serviteurs ; et des myriades de myriades l'assistaient ; le jugement s'assit, et les livres furent ouverts.
11ἐθεώρουν τότε ἀπὸ φωνῆς τῶν λόγων τῶν μεγάλων, ὧν τὸ κέρας ἐκεῖνο ἐλάλει, ἕως ἀνῃρέθη τὸ θηρίον καὶ ἀπώλετο, καὶ τὸ σῶμα αὐτοῦ ἐδόθη εἰς καῦσιν πυρός.Je fus attentif alors au bruit des paroles superbes que cette corne disait, quand la bête fut tuée, exterminée, et son corps jeté au feu pour être brûlé.
12καὶ τῶν λοιπῶν θηρίων ἡ ἀρχὴ μετεστάθη, καὶ μακρότης ζωῆς ἐδόθη αὐτοῖς ἕως καιροῦ καὶ καιροῦ.Et la puissance des autres bêtes leur fut ôtée ; mais leur vie fut encore prolongée quelque temps.
13ἐθεώρουν ἐν ὁράματι τῆς νυκτὸς καὶ ἰδοὺ μετὰ τῶν νεφελῶν τοῦ οὐρανοῦ ὡς υἱὸς ἀνθρώπου ἐρχόμενος ἦν καὶ ἕως τοῦ παλαιοῦ τῶν ἡμερῶν ἔφθασεν καὶ ἐνώπιον αὐτοῦ προσηνέχθη.Je considérais cette vision de la nuit ; et voilà qu'avec les nuées du ciel vint comme le Fils de l'homme, et il s'avança jusqu'à l'Ancien des jours, et il se présenta devant lui.
14καὶ αὐτῷ ἐδόθη ἡ ἀρχὴ καὶ ἡ τιμὴ καὶ ἡ βασιλεία, καὶ πάντες οἱ λαοί, φυλαί, γλῶσσαι αὐτῷ δουλεύσουσιν· ἡ ἐξουσία αὐτοῦ ἐξουσία αἰώνιος, ἥτις οὐ παρελεύσεται, καὶ ἡ βασιλεία αὐτοῦ οὐ διαφθαρήσεται.Et il lui fut donné pouvoir, honneur et royauté ; et les peuples, les tribus et les hommes de toutes langues le servirent. Sa puissance est une puissance éternelle qui ne passera point, et son royaume ne périra jamais.
15ἔφριξεν τὸ πνεῦμά μου ἐν τῇ ἕξει μου, ἐγὼ Δανιηλ, καὶ αἱ ὁράσεις τῆς κεφαλῆς μου ἐτάρασσόν με.Pour moi, Daniel, mon âme frémit en tout mon être, et les visions de ma tête me troublèrent.
16καὶ προσῆλθον ἑνὶ τῶν ἑστηκότων καὶ τὴν ἀκρίβειαν ἐζήτουν παρ αὐτοῦ περὶ πάντων τούτων, καὶ εἶπέν μοι τὴν ἀκρίβειαν καὶ τὴν σύγκρισιν τῶν λόγων ἐγνώρισέν μοιEt je m'approchai de l'un des assistants, et je cherchai à apprendre de lui le sens vrai de toutes ces choses, et il me dit la vérité, et il me fit connaître l'interprétation de ces choses.
17Ταῦτα τὰ θηρία τὰ μεγάλα τὰ τέσσαρα, τέσσαρες βασιλεῖαι ἀναστήσονται ἐπὶ τῆς γῆς, αἳ ἀρθήσονται·Ces quatre bêtes sont les quatre empires qui s'élèveront sur la terre et qui seront renversés.
18καὶ παραλήμψονται τὴν βασιλείαν ἅγιοι ὑψίστου καὶ καθέξουσιν αὐτὴν ἕως αἰῶνος τῶν αἰώνων.Et les saints du Très-Haut recueilleront la royauté, et ils la conserveront pendant les siècles des siècles.
19καὶ ἐζήτουν ἀκριβῶς περὶ τοῦ θηρίου τοῦ τετάρτου, ὅτι ἦν διάφορον παρὰ πᾶν θηρίον φοβερὸν περισσῶς, οἱ ὀδόντες αὐτοῦ σιδηροῖ καὶ οἱ ὄνυχες αὐτοῦ χαλκοῖ, ἐσθίον καὶ λεπτῦνον καὶ τὰ ἐπίλοιπα τοῖς ποσὶν αὐτοῦ συνεπάτει,Et je m'informai avec soin de la quatrième bête, parce qu'elle était différente de toutes les autres, et encore plus épouvantable ; ses dents étaient de fer et ses griffes d'airain ; et elle allait dévorant, broyant et foulant le reste à ses pieds.
20καὶ περὶ τῶν κεράτων αὐτοῦ τῶν δέκα τῶν ἐν τῇ κεφαλῇ αὐτοῦ καὶ τοῦ ἑτέρου τοῦ ἀναβάντος καὶ ἐκτινάξαντος τῶν προτέρων τρία, κέρας ἐκεῖνο, ᾧ οἱ ὀφθαλμοὶ καὶ στόμα λαλοῦν μεγάλα καὶ ἡ ὅρασις αὐτοῦ μείζων τῶν λοιπῶν.Et je m'informai des dix cornes de sa tête, et de cette autre qui s'était élevée et avait déraciné quelques unes des premières, et qui avait des yeux et une bouche disant de grandes choses, et dont l'aspect était plus terrible que celui des autres bêtes.
21ἐθεώρουν καὶ τὸ κέρας ἐκεῖνο ἐποίει πόλεμον μετὰ τῶν ἁγίων καὶ ἴσχυσεν πρὸς αὐτούς,J'étais attentif, et cette corne engagea la bataille avec les saints, et elle prévalut sur eux,
22ἕως οὗ ἦλθεν ὁ παλαιὸς τῶν ἡμερῶν καὶ τὸ κρίμα ἔδωκεν ἁγίοις ὑψίστου, καὶ ὁ καιρὸς ἔφθασεν καὶ τὴν βασιλείαν κατέσχον οἱ ἅγιοι.Jusqu'à la venue de l'Ancien des jours ; et il rendit justice aux saints du Très-Haut ; et le temps arriva, et les saints possédèrent le royaume.
23καὶ εἶπεν Τὸ θηρίον τὸ τέταρτον, βασιλεία τετάρτη ἔσται ἐν τῇ γῇ, ἥτις ὑπερέξει πάσας τὰς βασιλείας καὶ καταφάγεται πᾶσαν τὴν γῆν καὶ συμπατήσει αὐτὴν καὶ κατακόψει.Et l'assistant me dit : La quatrième bête sera le quatrième empire sur la terre ; elle dominera sur tous les royaumes ; elle dévorera toute la terre ; elle la foulera aux pieds et la détruira.
24καὶ τὰ δέκα κέρατα αὐτοῦ, δέκα βασιλεῖς ἀναστήσονται, καὶ ὀπίσω αὐτῶν ἀναστήσεται ἕτερος, ὃς ὑπεροίσει κακοῖς πάντας τοὺς ἔμπροσθεν, καὶ τρεῖς βασιλεῖς ταπεινώσει·Et ses dix cornes sont dix rois qui s'élèveront, et après eux un autre s'élèvera, qui surpassera en mal tous les précédents et subjuguera trois rois.
25καὶ λόγους πρὸς τὸν ὕψιστον λαλήσει καὶ τοὺς ἁγίους ὑψίστου παλαιώσει καὶ ὑπονοήσει τοῦ ἀλλοιῶσαι καιροὺς καὶ νόμον, καὶ δοθήσεται ἐν χειρὶ αὐτοῦ ἕως καιροῦ καὶ καιρῶν καὶ ἥμισυ καιροῦ.Et il parlera contre le Très-Haut, et il effacera les saints du Très-Haut, et il pensera changer les temps et la loi ; et les saints lui seront livrés pendant un temps, et deux temps, et un demi-temps.
26καὶ τὸ κριτήριον καθίσει καὶ τὴν ἀρχὴν μεταστήσουσιν τοῦ ἀφανίσαι καὶ τοῦ ἀπολέσαι ἕως τέλους.Et le jugement sera rendu, et la royauté lui sera ôtée, et il sera effacé, et il sera détruit à jamais.
27καὶ ἡ βασιλεία καὶ ἡ ἐξουσία καὶ ἡ μεγαλωσύνη τῶν βασιλέων τῶν ὑποκάτω παντὸς τοῦ οὐρανοῦ ἐδόθη ἁγίοις ὑψίστου, καὶ ἡ βασιλεία αὐτοῦ βασιλεία αἰώνιος, καὶ πᾶσαι αἱ ἀρχαὶ αὐτῷ δουλεύσουσιν καὶ ὑπακούσονται.Et la royauté, la puissance et la magnificence des rois qui sont sous le ciel a été donnée aux saints du Très-Haut. Et son royaume est un royaume éternel, et toutes les dominations le serviront et lui obéiront.
28ἕως ὧδε τὸ πέρας τοῦ λόγου. ἐγὼ Δανιηλ, ἐπὶ πολὺ οἱ διαλογισμοί μου συνετάρασσόν με, καὶ ἡ μορφή μου ἠλλοιώθη ἐπ ἐμοί, καὶ τὸ ῥῆμα ἐν τῇ καρδίᾳ μου συνετήρησα.Là finit le songe. Pour moi, Daniel, mes pensées me troublèrent longtemps, et je changeai de visage, et je conservai toutes ces paroles en mon coeur. ]

Chapitre 8

1Ἐν ἔτει τρίτῳ τῆς βασιλείας Βαλτασαρ τοῦ βασιλέως ὅρασις ὤφθη πρός με, ἐγὼ Δανιηλ, μετὰ τὴν ὀφθεῖσάν μοι τὴν ἀρχήν.En la troisième année du règne de Baltasar, une vision m'apparut à moi, Daniel, après celle qui m'était d'abord apparue.
2καὶ ἤμην ἐν Σούσοις τῇ βάρει, ἥ ἐστιν ἐν χώρᾳ Αιλαμ, καὶ εἶδον ἐν ὁράματι καὶ ἤμην ἐπὶ τοῦ ΟυβαλJ'étais dans le palais à Suse, qui est au pays d'Élam, et j'étais sur la rive du fleuve Ubal.
3καὶ ἦρα τοὺς ὀφθαλμούς μου καὶ εἶδον καὶ ἰδοὺ κριὸς εἷς ἑστηκὼς πρὸ τοῦ Ουβαλ, καὶ αὐτῷ κέρατα, καὶ τὰ κέρατα ὑψηλά, καὶ τὸ ἓν ὑψηλότερον τοῦ ἑτέρου, καὶ τὸ ὑψηλὸν ἀνέβαινεν ἐπ ἐσχάτων.Et je levai les yeux, et je regardai ; et voilà qu'un bélier se tenait devant l'Ubal. Et il avait de grandes cornes, et l'une était plus grande que l'autre, et allait toujours croissant.
4εἶδον τὸν κριὸν κερατίζοντα κατὰ θάλασσαν καὶ βορρᾶν καὶ νότον, καὶ πάντα τὰ θηρία οὐ στήσονται ἐνώπιον αὐτοῦ, καὶ οὐκ ἦν ὁ ἐξαιρούμενος ἐκ χειρὸς αὐτοῦ, καὶ ἐποίησεν κατὰ τὸ θέλημα αὐτοῦ καὶ ἐμεγαλύνθη.Et je vis le bélier frappant de ses cornes du côté de la mer, de l'aquilon et du midi ; et devant lui nulle bête ne pouvait tenir, et nul ne pouvait échapper à ses coups, et il fit ce qu'il voulut, et il devint grand.
5καὶ ἐγὼ ἤμην συνίων καὶ ἰδοὺ τράγος αἰγῶν ἤρχετο ἀπὸ λιβὸς ἐπὶ πρόσωπον πάσης τῆς γῆς καὶ οὐκ ἦν ἁπτόμενος τῆς γῆς, καὶ τῷ τράγῳ κέρας θεωρητὸν ἀνὰ μέσον τῶν ὀφθαλμῶν αὐτοῦ.Et j'étais là, le regardant ; et voilà qu'un jeune bouc vint du sud-ouest, sur la face de toute la terre, et il ne touchait pas à terre ; et ce bouc avait une corne entre les yeux.
6καὶ ἦλθεν ἕως τοῦ κριοῦ τοῦ τὰ κέρατα ἔχοντος, οὗ εἶδον, ἑστῶτος ἐνώπιον τοῦ Ουβαλ καὶ ἔδραμεν πρὸς αὐτὸν ἐν ὁρμῇ τῆς ἰσχύος αὐτοῦ.Et il arriva jusqu'au bélier qui avait des cornes, celui que j'avais vu en face de l'Ubal ; et il s'élança contre lui dans toute la force de sa fureur.
7καὶ εἶδον αὐτὸν φθάνοντα ἕως τοῦ κριοῦ, καὶ ἐξηγριάνθη πρὸς αὐτὸν καὶ ἔπαισεν τὸν κριὸν καὶ συνέτριψεν ἀμφότερα τὰ κέρατα αὐτοῦ, καὶ οὐκ ἦν ἰσχὺς τῷ κριῷ τοῦ στῆναι ἐνώπιον αὐτοῦ· καὶ ἔρριψεν αὐτὸν ἐπὶ τὴν γῆν καὶ συνεπάτησεν αὐτόν, καὶ οὐκ ἦν ὁ ἐξαιρούμενος τὸν κριὸν ἐκ χειρὸς αὐτοῦ.Et je le vis atteindre le bélier, et il se rua sur lui, et il le frappa, et lui brisa les deux cornes : et le bélier fut sans force pour lui résister en face. Puis il le jeta contre terre, et il le foula aux pieds, et nul n'était là pour délivrer le bélier de ses coups.
8καὶ ὁ τράγος τῶν αἰγῶν ἐμεγαλύνθη ἕως σφόδρα, καὶ ἐν τῷ ἰσχῦσαι αὐτὸν συνετρίβη τὸ κέρας αὐτοῦ τὸ μέγα, καὶ ἀνέβη κέρατα τέσσαρα ὑποκάτω αὐτοῦ εἰς τοὺς τέσσαρας ἀνέμους τοῦ οὐρανοῦ.Or le bouc grandit à l'excès ; et pendant qu'il croissait en force, sa grande corne se brisa, et quatre autres cornes lui poussèrent au-dessous de celle-ci, des quatre côtés du ciel, d'où viennent les vents.
9καὶ ἐκ τοῦ ἑνὸς αὐτῶν ἐξῆλθεν κέρας ἓν ἰσχυρὸν καὶ ἐμεγαλύνθη περισσῶς πρὸς τὸν νότον καὶ πρὸς ἀνατολὴν καὶ πρὸς τὴν δύναμιν·Et de l'une de ces cornes sortit une autre corne puissante, qui s'éleva prodigieusement contre le midi et contre un peuple fort ;
10ἐμεγαλύνθη ἕως τῆς δυνάμεως τοῦ οὐρανοῦ, καὶ ἔπεσεν ἐπὶ τὴν γῆν ἀπὸ τῆς δυνάμεως τοῦ οὐρανοῦ καὶ ἀπὸ τῶν ἄστρων, καὶ συνεπάτησεν αὐτά,Et même elle s'éleva jusqu'à l'armée du ciel ; et elle fit tomber du ciel une partie de l'armée et une partie des étoiles, et elles furent foulées aux pieds.
11καὶ ἕως οὗ ὁ ἀρχιστράτηγος ῥύσηται τὴν αἰχμαλωσίαν, καὶ δι αὐτὸν θυσία ἐρράχθη, καὶ ἐγενήθη καὶ κατευοδώθη αὐτῷ, καὶ τὸ ἅγιον ἐρημωθήσεται·Et il en fut ainsi, jusqu'à ce que le chef de l'armée eût délivré ses captifs ; et à cause de ce bouc les sacrifices furent interrompus, et il prospèrera, et le sanctuaire sera désolé.
12καὶ ἐδόθη ἐπὶ τὴν θυσίαν ἁμαρτία, καὶ ἐρρίφη χαμαὶ ἡ δικαιοσύνη, καὶ ἐποίησεν καὶ εὐοδώθη.Et au lieu de victimes les offrandes furent le péché, et la justice fut renversée à terre. Pour lui, il fera son oeuvre, et il prospèrera.
13καὶ ἤκουσα ἑνὸς ἁγίου λαλοῦντος, καὶ εἶπεν εἷς ἅγιος τῷ φελμουνι τῷ λαλοῦντι Ἕως πότε ἡ ὅρασις στήσεται, ἡ θυσία ἡ ἀρθεῖσα καὶ ἡ ἁμαρτία ἐρημώσεως ἡ δοθεῖσα, καὶ τὸ ἅγιον καὶ ἡ δύναμις συμπατηθήσεται;Et j'entendis l'un des saints qui parlait, et l'un des saints dit à un autre qui m'était inconnu : Jusques à quand durera cette vision des sacrifices abolis, du péché, cause de cette désolation, du sanctuaire et de l'armée céleste foulés aux pieds.
14καὶ εἶπεν αὐτῷ Ἕως ἑσπέρας καὶ πρωὶ ἡμέραι δισχίλιαι καὶ τριακόσιαι, καὶ καθαρισθήσεται τὸ ἅγιον.Et le premier répondit : Du soir au matin, durant deux mille quatre cents jours, puis le sanctuaire sera purifié.
15καὶ ἐγένετο ἐν τῷ ἰδεῖν με, ἐγὼ Δανιηλ, τὴν ὅρασιν καὶ ἐζήτουν σύνεσιν, καὶ ἰδοὺ ἔστη ἐνώπιον ἐμοῦ ὡς ὅρασις ἀνδρός.Et ceci advint : tandis que moi, Daniel, j'avais cette vision et que je cherchais à la comprendre, voilà que la vision d'un homme se dressa devant moi.
16καὶ ἤκουσα φωνὴν ἀνδρὸς ἀνὰ μέσον τοῦ Ουβαλ, καὶ ἐκάλεσεν καὶ εἶπεν Γαβριηλ, συνέτισον ἐκεῖνον τὴν ὅρασιν.Et j'entendis une voix d'homme, entre l'Ubal et moi, et elle appela et dit : Gabriel, explique à celui-ci sa vision.
17καὶ ἦλθεν καὶ ἔστη ἐχόμενος τῆς στάσεώς μου, καὶ ἐν τῷ ἐλθεῖν αὐτὸν ἐθαμβήθην καὶ πίπτω ἐπὶ πρόσωπόν μου, καὶ εἶπεν πρός με Σύνες, υἱὲ ἀνθρώπου, ἔτι γὰρ εἰς καιροῦ πέρας ἡ ὅρασις.Et Gabriel s'approcha, et il se tint auprès de moi, et pendant qu'il venait j'étais frappé de crainte ; et je tombai la face contre terre, et il me dit : Comprends, fils de l'homme ; car cette vision s'accomplira au temps marqué.
18καὶ ἐν τῷ λαλεῖν αὐτὸν μετ ἐμοῦ πίπτω ἐπὶ πρόσωπόν μου ἐπὶ τὴν γῆν, καὶ ἥψατό μου καὶ ἔστησέν με ἐπὶ πόδαςEt pendant qu'il me dit ces paroles, je retombai encore la face contre terre, et il me toucha, et il me remit debout sur mes pieds.
19καὶ εἶπεν Ἰδοὺ ἐγὼ γνωρίζω σοι τὰ ἐσόμενα ἐπ ἐσχάτων τῆς ὀργῆς· ἔτι γὰρ εἰς καιροῦ πέρας ἡ ὅρασις.Et il me dit : Je vais te faire savoir ce qui adviendra aux derniers jours de la colère ; car c'est aussi le temps marqué pour l'accomplissement de ta vision.
20ὁ κριός, ὃν εἶδες, ὁ ἔχων τὰ κέρατα βασιλεὺς Μήδων καὶ Περσῶν.Le bélier que tu as vu ayant des cornes est le roi des Mèdes et des Perses.
21καὶ ὁ τράγος τῶν αἰγῶν βασιλεὺς Ἑλλήνων· καὶ τὸ κέρας τὸ μέγα, ὃ ἦν ἀνὰ μέσον τῶν ὀφθαλμῶν αὐτοῦ, αὐτός ἐστιν ὁ βασιλεὺς ὁ πρῶτος.Le bouc est le roi des Hellènes ; et la grande corne qu'il avait entre les deux yeux est leur premier roi.
22καὶ τοῦ συντριβέντος, οὗ ἔστησαν τέσσαρα ὑποκάτω κέρατα, τέσσαρες βασιλεῖς ἐκ τοῦ ἔθνους αὐτοῦ ἀναστήσονται καὶ οὐκ ἐν τῇ ἰσχύι αὐτοῦ.Et quand elle a été brisée, les quatre cornes qui se sont élevées au-dessous sont quatre rois qui s'élèveront parmi les nations, mais non par leur propre force.
23καὶ ἐπ ἐσχάτων τῆς βασιλείας αὐτῶν πληρουμένων τῶν ἁμαρτιῶν αὐτῶν ἀναστήσεται βασιλεὺς ἀναιδὴς προσώπῳ καὶ συνίων προβλήματα.Et à la fin de leurs règnes, quand la mesure de leurs péchés sera remplie, un roi s'élèvera, au front impudent, comprenant les énigmes.
24καὶ κραταιὰ ἡ ἰσχὺς αὐτοῦ καὶ οὐκ ἐν τῇ ἰσχύι αὐτοῦ, καὶ θαυμαστὰ διαφθερεῖ καὶ κατευθυνεῖ καὶ ποιήσει καὶ διαφθερεῖ ἰσχυροὺς καὶ λαὸν ἅγιον.Et sa force sera grande, et il détruira des choses admirables, et il prospèrera, et il entreprendra, et il détruira les forts et le peuple saint.
25καὶ ὁ ζυγὸς τοῦ κλοιοῦ αὐτοῦ κατευθυνεῖ· δόλος ἐν τῇ χειρὶ αὐτοῦ, καὶ ἐν καρδίᾳ αὐτοῦ μεγαλυνθήσεται καὶ δόλῳ διαφθερεῖ πολλοὺς καὶ ἐπὶ ἀπωλείας πολλῶν στήσεται καὶ ὡς ᾠὰ χειρὶ συντρίψει.Et le joug de sa chaîne sera bien dirigé ; la fraude à la main, il se glorifiera en son coeur ; il fera périr par ses ruses une multitude d'hommes, et il s'affermira par la ruine de plusieurs ; et il les écrasera comme un oeuf dans la main.
26καὶ ἡ ὅρασις τῆς ἑσπέρας καὶ τῆς πρωίας τῆς ῥηθείσης ἀληθής ἐστιν· καὶ σὺ σφράγισον τὴν ὅρασιν, ὅτι εἰς ἡμέρας πολλάς.Cette vision que tu as eue du soir au matin est véritable ; mets-y le sceau, parce qu'elle ne s'accomplira qu'après bien des jours.
27καὶ ἐγὼ Δανιηλ ἐκοιμήθην καὶ ἐμαλακίσθην ἡμέρας καὶ ἀνέστην καὶ ἐποίουν τὰ ἔργα τοῦ βασιλέως· καὶ ἐθαύμαζον τὴν ὅρασιν, καὶ οὐκ ἦν ὁ συνίων.Après cela, moi, Daniel, je fus alité et je tombai dans la langueur ; puis je me levai, et je m'appliquai aux affaires du roi, et je fus émerveillé de ma vision ; mais il n'y eut personne pour la comprendre.

Chapitre 9

1Ἐν τῷ πρώτῳ ἔτει Δαρείου τοῦ υἱοῦ Ασουηρου ἀπὸ τοῦ σπέρματος τῶν Μήδων, ὃς ἐβασίλευσεν ἐπὶ βασιλείαν Χαλδαίων,En la première année du règne de Darius, fils d'Assuérus, de la race des Mèdes, qui régna sur l'empire des Chaldéens,
2ἐν ἔτει ἑνὶ τῆς βασιλείας αὐτοῦ ἐγὼ Δανιηλ συνῆκα ἐν ταῖς βύβλοις τὸν ἀριθμὸν τῶν ἐτῶν, ὃς ἐγενήθη λόγος κυρίου πρὸς Ιερεμιαν τὸν προφήτην εἰς συμπλήρωσιν ἐρημώσεως Ιερουσαλημ, ἑβδομήκοντα ἔτη.Moi, Daniel, je compris, au moyen des livres, le nombre des années que la parole du Seigneur avait fait connaître à Jérémie le prophète, sur le temps que devait durer la désolation de Jérusalem, et qui devait être de soixante-dix années.
3καὶ ἔδωκα τὸ πρόσωπόν μου πρὸς κύριον τὸν θεὸν τοῦ ἐκζητῆσαι προσευχὴν καὶ δεήσεις ἐν νηστείαις καὶ σάκκῳ καὶ σποδῷ.Et je tournai mon visage vers le Seigneur mon Dieu, pour l'implorer et le prier, en jeûnant, et revêtu d'un cilice.
4καὶ προσηυξάμην πρὸς κύριον τὸν θεόν μου καὶ ἐξωμολογησάμην καὶ εἶπα Κύριε ὁ θεὸς ὁ μέγας καὶ θαυμαστὸς ὁ φυλάσσων τὴν διαθήκην σου καὶ τὸ ἔλεος τοῖς ἀγαπῶσίν σε καὶ τοῖς φυλάσσουσιν τὰς ἐντολάς σου,Et je fis ma prière au Seigneur mon Dieu, et je lui rendis gloire, et je dis : Seigneur, Dieu grand et admirable, qui garde ton alliance, et réserve ta miséricorde en faveur de ceux qui t'aiment et observent tes commandements ;
5ἡμάρτομεν, ἠδικήσαμεν, ἠνομήσαμεν καὶ ἀπέστημεν καὶ ἐξεκλίναμεν ἀπὸ τῶν ἐντολῶν σου καὶ ἀπὸ τῶν κριμάτων σουNous avons péché ; nous avons commis l'injustice et l'iniquité ; nous nous sommes retirés de toi; nous avons dévié de tes ordonnances et de tes jugements,
6καὶ οὐκ εἰσηκούσαμεν τῶν δούλων σου τῶν προφητῶν, οἳ ἐλάλουν ἐν τῷ ὀνόματί σου πρὸς τοὺς βασιλεῖς ἡμῶν καὶ ἄρχοντας ἡμῶν καὶ πατέρας ἡμῶν καὶ πρὸς πάντα τὸν λαὸν τῆς γῆς.Et nous n'avons point écouté tes serviteurs les prophètes, qui, en ton nom, parlaient à nos rois, à nos princes, à nos pères et à tout le peuple de la terre.
7σοί, κύριε, ἡ δικαιοσύνη, καὶ ἡμῖν ἡ αἰσχύνη τοῦ προσώπου ὡς ἡ ἡμέρα αὕτη, ἀνδρὶ Ιουδα καὶ τοῖς ἐνοικοῦσιν ἐν Ιερουσαλημ καὶ παντὶ Ισραηλ τοῖς ἐγγὺς καὶ τοῖς μακρὰν ἐν πάσῃ τῇ γῇ, οὗ διέσπειρας αὐτοὺς ἐκεῖ ἐν ἀθεσίᾳ αὐτῶν, ᾗ ἠθέτησαν ἐν σοί.À toi, Seigneur, est la justice ; à nous la honte au visage, comme aujourd'hui à tout homme de Juda, à tout habitant de Jérusalem, à tout Israël, soit près d'ici, soit au loin, en toute région où tu les as dispersés à cause des prévarications qu'ils ont commises.
8κύριε, ἡμῖν ἡ αἰσχύνη τοῦ προσώπου καὶ τοῖς βασιλεῦσιν ἡμῶν καὶ τοῖς ἄρχουσιν ἡμῶν καὶ τοῖς πατράσιν ἡμῶν, οἵτινες ἡμάρτομέν σοι.En toi, Seigneur, est notre justice ; à nous la honte au visage, à nous, à nos rois, à nos princes et à nos pères ; car nous avons tous péchés contre toi.
9τῷ κυρίῳ θεῷ ἡμῶν οἱ οἰκτιρμοὶ καὶ οἱ ἱλασμοί, ὅτι ἀπέστημενÀ toi, Seigneur notre Dieu, les miséricordes et le pardon ; car nous nous sommes retirés de toi,
10καὶ οὐκ εἰσηκούσαμεν τῆς φωνῆς κυρίου τοῦ θεοῦ ἡμῶν πορεύεσθαι ἐν τοῖς νόμοις αὐτοῦ, οἷς ἔδωκεν κατὰ πρόσωπον ἡμῶν ἐν χερσὶν τῶν δούλων αὐτοῦ τῶν προφητῶν.Et nous n'avons point écouté la voix du Seigneur notre Dieu, pour marcher dans les lois qu'il nous a données, face à face, par les mains de ses serviteurs les prophètes.
11καὶ πᾶς Ισραηλ παρέβησαν τὸν νόμον σου καὶ ἐξέκλιναν τοῦ μὴ ἀκοῦσαι τῆς φωνῆς σου, καὶ ἐπῆλθεν ἐφ ἡμᾶς ἡ κατάρα καὶ ὁ ὅρκος ὁ γεγραμμένος ἐν νόμῳ Μωυσέως δούλου τοῦ θεοῦ, ὅτι ἡμάρτομεν αὐτῷ.Tout Israël a transgressé ta loi ; il s'est détourné tout entier, pour ne pas entendre ta parole. Et ta malédiction est tombée sur nous, ainsi que l'imprécation écrite dans la loi de Moise, serviteur de Dieu, parce que nous avons péché contre toi.
12καὶ ἔστησεν τοὺς λόγους αὐτοῦ, οὓς ἐλάλησεν ἐφ ἡμᾶς καὶ ἐπὶ τοὺς κριτὰς ἡμῶν, οἳ ἔκρινον ἡμᾶς, ἐπαγαγεῖν ἐφ ἡμᾶς κακὰ μεγάλα, οἷα οὐ γέγονεν ὑποκάτω παντὸς τοῦ οὐρανοῦ κατὰ τὰ γενόμενα ἐν Ιερουσαλημ.Et Dieu a confirmé ses paroles prononcées contre nous et contre les juges qui nous jugeaient, et qui ont amené sur nous de si grands maux, que jamais rien sous le ciel n'advint comme ce qui est advenu à Jérusalem ;
13καθὼς γέγραπται ἐν τῷ νόμῳ Μωυσῆ, πάντα τὰ κακὰ ταῦτα ἦλθεν ἐφ ἡμᾶς, καὶ οὐκ ἐδεήθημεν τοῦ προσώπου κυρίου τοῦ θεοῦ ἡμῶν ἀποστρέψαι ἀπὸ τῶν ἀδικιῶν ἡμῶν καὶ τοῦ συνιέναι ἐν πάσῃ ἀληθείᾳ σου.Comme il est écrit en la loi de Moïse : Tous ces maux sont arrivés sur nous, et nous n'avons point prié devant la face du Seigneur notre Dieu, pour qu'il nous retirât de nos iniquités, et nous fit comprendre toute sa vérité.
14καὶ ἐγρηγόρησεν κύριος καὶ ἐπήγαγεν αὐτὰ ἐφ ἡμᾶς, ὅτι δίκαιος κύριος ὁ θεὸς ἡμῶν ἐπὶ πᾶσαν τὴν ποίησιν αὐτοῦ, ἣν ἐποίησεν, καὶ οὐκ εἰσηκούσαμεν τῆς φωνῆς αὐτοῦ.Mais le Seigneur a veillé sur nous, et il a amené sur nous ces maux, parce que le Seigneur notre Dieu est juste en toutes ses oeuvres, et que nous n'avions point écouté sa voix.
15καὶ νῦν, κύριε ὁ θεὸς ἡμῶν, ὃς ἐξήγαγες τὸν λαόν σου ἐκ γῆς Αἰγύπτου ἐν χειρὶ κραταιᾷ καὶ ἐποίησας σεαυτῷ ὄνομα ὡς ἡ ἡμέρα αὕτη, ἡμάρτομεν, ἠνομήσαμεν.Et maintenant, Seigneur notre Dieu, qui par ta main puissante a délivré ton peuple de la terre d'Égypte, et qui t'es fait alors un nom comme aujourd'hui, nous avons péché, nous avons commis l'iniquité !
16κύριε, ἐν πάσῃ ἐλεημοσύνῃ σου ἀποστραφήτω δὴ ὁ θυμός σου καὶ ἡ ὀργή σου ἀπὸ τῆς πόλεώς σου Ιερουσαλημ ὄρους ἁγίου σου, ὅτι ἡμάρτομεν, καὶ ἐν ταῖς ἀδικίαις ἡμῶν καὶ τῶν πατέρων ἡμῶν Ιερουσαλημ καὶ ὁ λαός σου εἰς ὀνειδισμὸν ἐγένετο ἐν πᾶσιν τοῖς περικύκλῳ ἡμῶν.Seigneur, ta miséricorde est pour tous ; que ton indignation et ta colère se détourne de ta ville de Jérusalem et de ta montagne sainte ; car nous avons péché, et à cause de nos iniquités et de celles de nos pères, Jérusalem et ton peuple sont devenus un sujet d'opprobre pour tous ceux qui nous entourent.
17καὶ νῦν εἰσάκουσον, κύριε ὁ θεὸς ἡμῶν, τῆς προσευχῆς τοῦ δούλου σου καὶ τῶν δεήσεων αὐτοῦ καὶ ἐπίφανον τὸ πρόσωπόν σου ἐπὶ τὸ ἁγίασμά σου τὸ ἔρημον ἕνεκέν σου, κύριε.Et maintenant, Seigneur notre Dieu, écoute la prière de ton serviteur et ses supplications ; fais briller ta face dans ton sanctuaire délaissé ; fais-le pour toi, Seigneur !
18κλῖνον, ὁ θεός μου, τὸ οὖς σου καὶ ἄκουσον· ἄνοιξον τοὺς ὀφθαλμούς σου καὶ ἰδὲ τὸν ἀφανισμὸν ἡμῶν καὶ τῆς πόλεώς σου, ἐφ ἧς ἐπικέκληται τὸ ὄνομά σου ἐπ αὐτῆς· ὅτι οὐκ ἐπὶ ταῖς δικαιοσύναις ἡμῶν ἡμεῖς ῥιπτοῦμεν τὸν οἰκτιρμὸν ἡμῶν ἐνώπιόν σου, ἀλλ ἐπὶ τοὺς οἰκτιρμούς σου τοὺς πολλούς.Incline ton oreille, Seigneur mon Dieu, et exauce-nous ; ouvre les yeux, et vois notre anéantissement et celui de la cité à laquelle était donné ton nom ; car ce n'est point dans l'attente de tes jugements que nous jetons devant toi notre cri de pitié, mais en vue de tes abondantes miséricordes, O Seigneur.
19κύριε, εἰσάκουσον· κύριε, ἱλάσθητι· κύριε, πρόσχες καὶ ποίησον· μὴ χρονίσῃς ἕνεκέν σου, ὁ θεός μου, ὅτι τὸ ὄνομά σου ἐπικέκληται ἐπὶ τὴν πόλιν σου καὶ ἐπὶ τὸν λαόν σου.Exauce-moi, Seigneur ; apaise-nous, Seigneur ; aime-moi, Seigneur : ne diffère pas, ô mon Dieu, pour l'amour de toi-même ; car cette cité et ce peuple sont ceux à qui a été donné ton nom.
20καὶ ἔτι ἐμοῦ λαλοῦντος καὶ προσευχομένου καὶ ἐξαγορεύοντος τὰς ἁμαρτίας μου καὶ τὰς ἁμαρτίας τοῦ λαοῦ μου Ισραηλ καὶ ῥιπτοῦντος τὸν ἔλεόν μου ἐναντίον κυρίου τοῦ θεοῦ μου περὶ τοῦ ὄρους τοῦ ἁγίου τοῦ θεοῦ μουEt comme je parlais encore, comme je priais, et que je confessais mes péchés et les péchés d'Israël, mon peuple ; comme je jetais en face du Seigneur mon Dieu mon cri de pitié pour la montagne sainte ;
21καὶ ἔτι ἐμοῦ λαλοῦντος ἐν τῇ προσευχῇ καὶ ἰδοὺ ὁ ἀνὴρ Γαβριηλ, ὃν εἶδον ἐν τῇ ὁράσει ἐν τῇ ἀρχῇ, πετόμενος καὶ ἥψατό μου ὡσεὶ ὥραν θυσίας ἑσπερινῆς.Tandis que je parlais encore, voilà que l'homme Gabriel, qui m'était apparu au commencement de ma vision, vint en volant, et me toucha vers l'heure du sacrifice du soir.
22καὶ συνέτισέν με καὶ ἐλάλησεν μετ ἐμοῦ καὶ εἶπεν Δανιηλ, νῦν ἐξῆλθον συμβιβάσαι σε σύνεσιν.Et il m'ouvrit l'intelligence, et il me parla et me dit : Daniel, je suis venu pour t'apporter l'intelligence.
23ἐν ἀρχῇ τῆς δεήσεώς σου ἐξῆλθεν λόγος, καὶ ἐγὼ ἦλθον τοῦ ἀναγγεῖλαί σοι, ὅτι ἀνὴρ ἐπιθυμιῶν σὺ εἶ· καὶ ἐννοήθητι ἐν τῷ ῥήματι καὶ σύνες ἐν τῇ ὀπτασίᾳ.Au commencement de ta prière, un ordre m'est venu, et je suis venu pour t'instruire ; car tu es l'homme des désirs, dit-il. Réfléchis donc à ma parole et comprends ta vision.
24ἑβδομήκοντα ἑβδομάδες συνετμήθησαν ἐπὶ τὸν λαόν σου καὶ ἐπὶ τὴν πόλιν τὴν ἁγίαν σου τοῦ συντελεσθῆναι ἁμαρτίαν καὶ τοῦ σφραγίσαι ἁμαρτίας καὶ ἀπαλεῖψαι τὰς ἀνομίας καὶ τοῦ ἐξιλάσασθαι ἀδικίας καὶ τοῦ ἀγαγεῖν δικαιοσύνην αἰώνιον καὶ τοῦ σφραγίσαι ὅρασιν καὶ προφήτην καὶ τοῦ χρῖσαι ἅγιον ἁγίων.Soixante-dix semaines ont été assignées à ton peuple et à la cité sainte, pour que le péché soit à sa fin, que les péchés soient abolis, que les iniquités soient effacées et expiées, que l'éternelle justice soit ramenée, que le sceau soit mis à la vision et au prophète, et que le Saint des saints soit marqué de l'onction.
25καὶ γνώσῃ καὶ συνήσεις· ἀπὸ ἐξόδου λόγου τοῦ ἀποκριθῆναι καὶ τοῦ οἰκοδομῆσαι Ιερουσαλημ ἕως χριστοῦ ἡγουμένου ἑβδομάδες ἑπτὰ καὶ ἑβδομάδες ἑξήκοντα δύο· καὶ ἐπιστρέψει καὶ οἰκοδομηθήσεται πλατεῖα καὶ τεῖχος, καὶ ἐκκενωθήσονται οἱ καιροί.Sache donc et comprends qu'à partir de l'ordre qui sera donné de parler et de rebâtir Jérusalem, jusqu'au roi Christ, il y aura sept semaines et soixante-deux semaines ; et l'ancien temps reviendra, les places et les remparts seront relevés, et les temps accomplis.
26καὶ μετὰ τὰς ἑβδομάδας τὰς ἑξήκοντα δύο ἐξολεθρευθήσεται χρῖσμα, καὶ κρίμα οὐκ ἔστιν ἐν αὐτῷ· καὶ τὴν πόλιν καὶ τὸ ἅγιον διαφθερεῖ σὺν τῷ ἡγουμένῳ τῷ ἐρχομένῳ, καὶ ἐκκοπήσονται ἐν κατακλυσμῷ, καὶ ἕως τέλους πολέμου συντετμημένου τάξει ἀφανισμοῖς.Et après les soixante-deux semaines le Christ sera mis à mort, et il n'y aura pas en lui de sujet de condamnation ; et il détruira la ville et le sanctuaire, à l'aide d'un chef qui surviendra ; et ils disparaîtront dans un cataclysme, et à la fin de la guerre, qui sera abrégée, il livrera la ville aux désolations.
27καὶ δυναμώσει διαθήκην πολλοῖς, ἑβδομὰς μία· καὶ ἐν τῷ ἡμίσει τῆς ἑβδομάδος ἀρθήσεταί μου θυσία καὶ σπονδή, καὶ ἐπὶ τὸ ἱερὸν βδέλυγμα τῶν ἐρημώσεων, καὶ ἕως συντελείας καιροῦ συντέλεια δοθήσεται ἐπὶ τὴν ἐρήμωσιν.Et durant une semaine il confirmera l'alliance avec plusieurs. Et au milieu de la semaine la victime et les libations me seront ôtées, et l'abomination de la désolation sera sur le temple, et la désolation aura sa fin à la consommation des temps.

Chapitre 10

1Ἐν ἔτει τρίτῳ Κύρου βασιλέως Περσῶν λόγος ἀπεκαλύφθη τῷ Δανιηλ, οὗ τὸ ὄνομα ἐπεκλήθη Βαλτασαρ, καὶ ἀληθινὸς ὁ λόγος, καὶ δύναμις μεγάλη καὶ σύνεσις ἐδόθη αὐτῷ ἐν τῇ ὀπτασίᾳ.En la troisième année du règne de Cyrus, roi des Perses, une parole fut révélée à Daniel, que l'on nommait Baltasar. Et cette parole était véritable, et une grande force et une grande intelligence lui furent données en cette vision.
2ἐν ταῖς ἡμέραις ἐκείναις ἐγὼ Δανιηλ ἤμην πενθῶν τρεῖς ἑβδομάδας ἡμερῶν·En ces jours-là, moi, Daniel, je fus pleurant durant trois semaines.
3ἄρτον ἐπιθυμιῶν οὐκ ἔφαγον, καὶ κρέας καὶ οἶνος οὐκ εἰσῆλθεν εἰς τὸ στόμα μου, καὶ ἄλειμμα οὐκ ἠλειψάμην ἕως πληρώσεως τριῶν ἑβδομάδων ἡμερῶν.Je ne mangeai point de pain agréable au goût ; ni chair ni vin n'entrèrent dans ma bouche, et je n'usai d'aucun parfum, jusqu'à ce que les trois semaines fussent accomplies.
4ἐν ἡμέρᾳ εἰκοστῇ καὶ τετάρτῃ τοῦ μηνὸς τοῦ πρώτου, καὶ ἐγὼ ἤμην ἐχόμενα τοῦ ποταμοῦ τοῦ μεγάλου, αὐτός ἐστιν Εδδεκελ,Le vingt-quatrième jour du premier mois, j'étais sur les bords du grand fleuve que l'on appelle le Tigre.
5καὶ ἦρα τοὺς ὀφθαλμούς μου καὶ εἶδον καὶ ἰδοὺ ἀνὴρ εἷς ἐνδεδυμένος βαδδιν, καὶ ἡ ὀσφὺς αὐτοῦ περιεζωσμένη ἐν χρυσίῳ Ωφαζ,Et je levai les yeux, et je regardai ; et voilà qu'il y avait un homme vêtu de lin, et ses reins étaient ceints d'or d'Ophaz ;
6καὶ τὸ σῶμα αὐτοῦ ὡσεὶ θαρσις, καὶ τὸ πρόσωπον αὐτοῦ ὡσεὶ ὅρασις ἀστραπῆς, καὶ οἱ ὀφθαλμοὶ αὐτοῦ ὡσεὶ λαμπάδες πυρός, καὶ οἱ βραχίονες αὐτοῦ καὶ τὰ σκέλη ὡς ὅρασις χαλκοῦ στίλβοντος, καὶ ἡ φωνὴ τῶν λόγων αὐτοῦ ὡς φωνὴ ὄχλου.Et son corps était comme Tharsis, et son front avait l'aspect d'un éclair ; et ses yeux étaient comme des lampes de feu ; ses bras et ses jambes avaient l'aspect de l'airain resplendissant ; et sa voix, quand il parlait, était comme la voix d'une multitude.
7καὶ εἶδον ἐγὼ Δανιηλ μόνος τὴν ὀπτασίαν, καὶ οἱ ἄνδρες οἱ μετ ἐμοῦ οὐκ εἶδον τὴν ὀπτασίαν, ἀλλ ἢ ἔκστασις μεγάλη ἐπέπεσεν ἐπ αὐτούς, καὶ ἔφυγον ἐν φόβῳ·Et moi, Daniel, j'eus seul cette vision, et les hommes qui étaient avec moi ne la virent point ; mais un grand trouble les saisit, et ils s'enfuirent de terreur.
8καὶ ἐγὼ ὑπελείφθην μόνος καὶ εἶδον τὴν ὀπτασίαν τὴν μεγάλην ταύτην, καὶ οὐχ ὑπελείφθη ἐν ἐμοὶ ἰσχύς, καὶ ἡ δόξα μου μετεστράφη εἰς διαφθοράν, καὶ οὐκ ἐκράτησα ἰσχύος.Et moi je restai seul, et j'eus cette grande vision ; et mes forces m'abandonnèrent, et la gloire de mon visage en fut altérée, et je ne pus recouvrer ma force.
9καὶ ἤκουσα τὴν φωνὴν τῶν λόγων αὐτοῦ καὶ ἐν τῷ ἀκοῦσαί με αὐτοῦ ἤμην κατανενυγμένος, καὶ τὸ πρόσωπόν μου ἐπὶ τὴν γῆν.Et j'entendis retentir ces paroles ; et, en les entendant, j'étais plein d'épouvante, et j'avais la face contre terre.
10καὶ ἰδοὺ χεὶρ ἁπτομένη μου καὶ ἤγειρέν με ἐπὶ τὰ γόνατά μου.Et voilà qu'une main me toucha, et me releva sur mes genoux.
11καὶ εἶπεν πρός με Δανιηλ ἀνὴρ ἐπιθυμιῶν, σύνες ἐν τοῖς λόγοις, οἷς ἐγὼ λαλῶ πρὸς σέ, καὶ στῆθι ἐπὶ τῇ στάσει σου, ὅτι νῦν ἀπεστάλην πρὸς σέ. καὶ ἐν τῷ λαλῆσαι αὐτὸν πρός με τὸν λόγον τοῦτον ἀνέστην ἔντρομος.Et il me dit : Daniel, homme des désirs, comprends les paroles que je te dis, et tiens-toi debout ; car je suis envoyé vers toi ; et pendant qu'Il me dit ces mots je me relevai tremblant.
12καὶ εἶπεν πρός με Μὴ φοβοῦ, Δανιηλ· ὅτι ἀπὸ τῆς πρώτης ἡμέρας, ἧς ἔδωκας τὴν καρδίαν σου τοῦ συνιέναι καὶ κακωθῆναι ἐναντίον τοῦ θεοῦ σου, ἠκούσθησαν οἱ λόγοι σου, καὶ ἐγὼ ἦλθον ἐν τοῖς λόγοις σου.Et il me dit : N'aie point peur, Daniel ; car du premier jour où tu as appliqué ton coeur à converser avec le Seigneur ton Dieu, et à t'affliger devant lui, tes prières ont été entendues, et je suis venu à tes prières.
13καὶ ὁ ἄρχων βασιλείας Περσῶν εἱστήκει ἐξ ἐναντίας μου εἴκοσι καὶ μίαν ἡμέραν, καὶ ἰδοὺ Μιχαηλ εἷς τῶν ἀρχόντων τῶν πρώτων ἦλθεν βοηθῆσαί μοι, καὶ αὐτὸν κατέλιπον ἐκεῖ μετὰ τοῦ ἄρχοντος βασιλείας ΠερσῶνOr le prince du royaume des Perses m'a résisté vingt et un jours, et Michel, l'un des archanges, est venu à mon aide, et je l'ai laissé au lieu où j'étais, avec le prince du royaume des Perses.
14καὶ ἦλθον συνετίσαι σε ὅσα ἀπαντήσεται τῷ λαῷ σου ἐπ ἐσχάτων τῶν ἡμερῶν, ὅτι ἔτι ἡ ὅρασις εἰς ἡμέρας.Et je suis venu t'enseigner les choses qui adviendront à ton peuple dans les derniers jours ; car cette vision est pour bien des jours encore.
15καὶ ἐν τῷ λαλῆσαι αὐτὸν μετ ἐμοῦ κατὰ τοὺς λόγους τούτους ἔδωκα τὸ πρόσωπόν μου ἐπὶ τὴν γῆν καὶ κατενύγην.Et pendant qu'il me dit ces paroles, je retombai la face contre terre, et je fus rempli d'épouvante.
16καὶ ἰδοὺ ὡς ὁμοίωσις υἱοῦ ἀνθρώπου ἥψατο τῶν χειλέων μου· καὶ ἤνοιξα τὸ στόμα μου καὶ ἐλάλησα καὶ εἶπα πρὸς τὸν ἑστῶτα ἐναντίον ἐμοῦ Κύριε, ἐν τῇ ὀπτασίᾳ σου ἐστράφη τὰ ἐντός μου ἐν ἐμοί, καὶ οὐκ ἔσχον ἰσχύν·Et voilà qu'une image du fils de l'homme me toucha les lèvres, et j'ouvris la bouche, et je parlai ; et je dis à celui qui se tenait devant moi : Seigneur, à ta vue mes entrailles ont été émues, et j'ai perdu ma force.
17καὶ πῶς δυνήσεται ὁ παῖς σου, κύριε, λαλῆσαι μετὰ τοῦ κυρίου μου τούτου; καὶ ἐγὼ ἀπὸ τοῦ νῦν οὐ στήσεται ἐν ἐμοὶ ἰσχύς, καὶ πνοὴ οὐχ ὑπελείφθη ἐν ἐμοί.Et comment, ô Seigneur, ton serviteur pourra-t-il s'entretenir avec toi, mon seigneur ? Je ne puis plus recouvrer aucune force, et il n'est plus de souffle en moi.
18καὶ προσέθετο καὶ ἥψατό μου ὡς ὅρασις ἀνθρώπου καὶ ἐνίσχυσέν μεEt celui qui avait l'apparence d'un homme s'approcha, me toucha de nouveau et me raffermit.
19καὶ εἶπέν μοι Μὴ φοβοῦ, ἀνὴρ ἐπιθυμιῶν, εἰρήνη σοι· ἀνδρίζου καὶ ἴσχυε. καὶ ἐν τῷ λαλῆσαι αὐτὸν μετ ἐμοῦ ἴσχυσα καὶ εἶπα Λαλείτω ὁ κύριός μου, ὅτι ἐνίσχυσάς με.Et il me dit : N'aie point peur, homme des désirs ; la paix soit avec toi ; sois homme et sois fort. Et pendant qu'il me dit ces mots je me fortifiai, et je dis : Parlez-moi, seigneur, car vous m'avez fortifié.
20καὶ εἶπεν Εἰ οἶδας ἵνα τί ἦλθον πρὸς σέ; καὶ νῦν ἐπιστρέψω τοῦ πολεμῆσαι μετὰ ἄρχοντος Περσῶν· καὶ ἐγὼ ἐξεπορευόμην, καὶ ὁ ἄρχων τῶν Ἑλλήνων ἤρχετο.Et il me dit : Sais-tu pourquoi je suis venu te trouver ? Maintenant je vais retourner combattre le roi des Perses ; car comme j'entrais ici, le roi des Hellènes est venu.
21ἀλλ ἢ ἀναγγελῶ σοι τὸ ἐντεταγμένον ἐν γραφῇ ἀληθείας, καὶ οὐκ ἔστιν εἷς ἀντεχόμενος μετ ἐμοῦ περὶ τούτων ἀλλ ἢ Μιχαηλ ὁ ἄρχων ὑμῶν·Or je te dirai ce qui est prescrit en l'Écriture au livre de vérité : Nul ne m'assiste en toutes ces choses, sinon Michel, votre prince.

Chapitre 11

1καὶ ἐγὼ ἐν ἔτει πρώτῳ Κύρου ἔστην εἰς κράτος καὶ ἰσχύν.Je suis celui qui, en la première année du règne de Cyrus, se tint près de lui pour le fortifier et l'affermir.
2καὶ νῦν ἀλήθειαν ἀναγγελῶ σοι. ἰδοὺ ἔτι τρεῖς βασιλεῖς ἀναστήσονται ἐν τῇ Περσίδι, καὶ ὁ τέταρτος πλουτήσει πλοῦτον μέγαν παρὰ πάντας· καὶ μετὰ τὸ κρατῆσαι αὐτὸν τοῦ πλούτου αὐτοῦ ἐπαναστήσεται πάσαις βασιλείαις Ἑλλήνων.Et maintenant je te ferai connaître la vérité : trois rois règneront encore sur la Perse ; le quatrième prospèrera et les surpassera tous en richesses ; et lorsqu'il sera en possession de ses richesses, il fera la guerre à tous les royaumes des Hellènes.
3καὶ ἀναστήσεται βασιλεὺς δυνατὸς καὶ κυριεύσει κυριείας πολλῆς καὶ ποιήσει κατὰ τὸ θέλημα αὐτοῦ.Et un roi puissant s'élèvera, et il sera maître d'un grand empire, et il fera ce qu'il voudra.
4καὶ ὡς ἂν στῇ, ἡ βασιλεία αὐτοῦ συντριβήσεται καὶ διαιρεθήσεται εἰς τοὺς τέσσαρας ἀνέμους τοῦ οὐρανοῦ καὶ οὐκ εἰς τὰ ἔσχατα αὐτοῦ οὐδὲ κατὰ τὴν κυριείαν αὐτοῦ, ἣν ἐκυρίευσεν, ὅτι ἐκτιλήσεται ἡ βασιλεία αὐτοῦ καὶ ἑτέροις ἐκτὸς τούτων.Et, au moment où son empire sera affermi, il sera brisé et partagé aux quatre vents du ciel ; et il ne passera point à ses descendants, et il ne gardera point sa puissance selon ses désirs ; car sa royauté lui sera arrachée ; puis elle passera à d'autres après lui.
5καὶ ἐνισχύσει ὁ βασιλεὺς τοῦ νότου· καὶ εἷς τῶν ἀρχόντων αὐτοῦ ἐνισχύσει ἐπ αὐτὸν καὶ κυριεύσει κυριείαν πολλὴν ἐπ ἐξουσίας αὐτοῦ.Et le roi du midi se fortifiera ; mais l'un de ces princes prévaudra contre lui, et il dominera sur un grand royaume.
6καὶ μετὰ τὰ ἔτη αὐτοῦ συμμειγήσονται, καὶ θυγάτηρ βασιλέως τοῦ νότου εἰσελεύσεται πρὸς βασιλέα τοῦ βορρᾶ τοῦ ποιῆσαι συνθήκας μετ αὐτοῦ· καὶ οὐ κρατήσει ἰσχύος βραχίονος, καὶ οὐ στήσεται τὸ σπέρμα αὐτοῦ, καὶ παραδοθήσεται αὐτὴ καὶ οἱ φέροντες αὐτὴν καὶ ἡ νεᾶνις καὶ ὁ κατισχύων αὐτὴν ἐν τοῖς καιροῖς.Et quelques années après ils s'uniront ; et la fille du roi du midi ira trouver le roi de l'aquilon pour faire alliance avec lui ; mais elle ne retirera pas de là un bras puissant ; et la race du vainqueur ne se maintiendra pas ; et elle-même sera livrée avec ceux qui la conduisaient, et la jeune fille, et celui qui la fortifiait en ces temps.
7καὶ στήσεται ἐκ τοῦ ἄνθους τῆς ῥίζης αὐτῆς τῆς ἑτοιμασίας αὐτοῦ καὶ ἥξει πρὸς τὴν δύναμιν καὶ εἰσελεύσεται εἰς τὰ ὑποστηρίγματα τοῦ βασιλέως τοῦ βορρᾶ καὶ ποιήσει ἐν αὐτοῖς καὶ κατισχύσει.Mais un rejeton de la fleur de sa racine s'élèvera bientôt après ; et il s'avancera à la tête d'une armée, et il entrera dans les forteresses du roi de l'aquilon ; il combattra contre elles, et il s'en rendra maître.
8καί γε τοὺς θεοὺς αὐτῶν μετὰ τῶν χωνευτῶν αὐτῶν, πᾶν σκεῦος ἐπιθυμητὸν αὐτῶν ἀργυρίου καὶ χρυσίου, μετὰ αἰχμαλωσίας οἴσει εἰς Αἴγυπτον· καὶ αὐτὸς στήσεται ὑπὲρ βασιλέα τοῦ βορρᾶ.Et il transportera en Égypte, avec les captifs, leurs dieux et leurs statues de fonte et leurs objets précieux d'argent et d'or ; et lui-même subsistera plus longtemps que le roi de l'aquilon.
9καὶ εἰσελεύσεται εἰς τὴν βασιλείαν τοῦ βασιλέως τοῦ νότου· καὶ ἀναστρέψει εἰς τὴν γῆν αὐτοῦ.Celui-ci à son tour entrera dans le royaume du roi du midi, puis il retournera en sa propre terre.
10καὶ οἱ υἱοὶ αὐτοῦ συνάξουσιν ὄχλον δυνάμεων πολλῶν, καὶ ἐλεύσεται ἐρχόμενος καὶ κατακλύζων· καὶ παρελεύσεται καὶ καθίεται καὶ συμπροσπλακήσεται ἕως τῆς ἰσχύος αὐτοῦ.Et ses fils parmi maintes nations rassembleront une grande multitude ; et l'un d'eux se mettra en campagne ; et en sa marche il s'avancera comme un torrent débordé ; il passera, il campera et rassemblera, ses forces pour le combat.
11καὶ ἀγριανθήσεται βασιλεὺς τοῦ νότου καὶ ἐξελεύσεται καὶ πολεμήσει μετὰ βασιλέως τοῦ βορρᾶ· καὶ στήσει ὄχλον πολύν, καὶ παραδοθήσεται ὁ ὄχλος ἐν χειρὶ αὐτοῦ·Et le roi du midi s'effarouchera, et il s'avancera pour combattre le roi de l'aquilon ; et il lèvera une grande armée, et une grande multitude d'ennemis lui sera livrée.
12καὶ λήμψεται τὸν ὄχλον, καὶ ὑψωθήσεται ἡ καρδία αὐτοῦ, καὶ καταβαλεῖ μυριάδας καὶ οὐ κατισχύσει.Et il prendra captive cette multitude, et son coeur s'enorgueillira, et il massacrera des myriades d'ennemis ; mais il n'en sera pas plus puissant.
13καὶ ἐπιστρέψει βασιλεὺς τοῦ βορρᾶ καὶ ἄξει ὄχλον πολὺν ὑπὲρ τὸν πρότερον καὶ εἰς τὸ τέλος τῶν καιρῶν ἐνιαυτῶν ἐπελεύσεται εἰσόδια ἐν δυνάμει μεγάλῃ καὶ ἐν ὑπάρξει πολλῇ.Car le roi de l'aquilon reviendra, et il conduira des troupes en plus grand nombre que la première fois ; et à la fin des temps et des années une armée envahissante arrivera avec une grande force et de grands approvisionnements.
14καὶ ἐν τοῖς καιροῖς ἐκείνοις πολλοὶ ἐπαναστήσονται ἐπὶ βασιλέα τοῦ νότου· καὶ οἱ υἱοὶ τῶν λοιμῶν τοῦ λαοῦ σου ἐπαρθήσονται τοῦ στῆσαι ὅρασιν καὶ ἀσθενήσουσιν.Et en ce temps-là plusieurs se soulèveront contre le roi du midi, et des fils de ton peuple s'élèveront comme un fléau pour accomplir une vision ; mais ils manqueront de force.
15καὶ εἰσελεύσεται βασιλεὺς τοῦ βορρᾶ καὶ ἐκχεεῖ πρόσχωμα καὶ συλλήμψεται πόλεις ὀχυράς, καὶ οἱ βραχίονες τοῦ βασιλέως τοῦ νότου οὐ στήσονται, καὶ ἀναστήσονται οἱ ἐκλεκτοὶ αὐτοῦ, καὶ οὐκ ἔσται ἰσχὺς τοῦ στῆναι.Car le roi de l'aquilon s'avancera ; il élèvera des terrasses ; il prendra des villes fortes ; et les bras du roi du midi soutiendront le choc, et ses troupes d'élite se lèveront ; mais ils ne seront pas de force à résister.
16καὶ ποιήσει ὁ εἰσπορευόμενος πρὸς αὐτὸν κατὰ τὸ θέλημα αὐτοῦ, καὶ οὐκ ἔστιν ἑστὼς κατὰ πρόσωπον αὐτοῦ· καὶ στήσεται ἐν γῇ τοῦ σαβι, καὶ συντελεσθήσεται ἐν τῇ χειρὶ αὐτοῦ.Et le roi de l'aquilon, après l'avoir ainsi envahi, fera tout ce qu'il voudra, et nul ne tiendra devant lui. Et il s'arrêtera en la terre de Sabé ; et il la détruira de sa main.
17καὶ τάξει τὸ πρόσωπον αὐτοῦ εἰσελθεῖν ἐν ἰσχύι πάσης τῆς βασιλείας αὐτοῦ καὶ εὐθεῖα πάντα μετ αὐτοῦ ποιήσει· καὶ θυγατέρα τῶν γυναικῶν δώσει αὐτῷ τοῦ διαφθεῖραι αὐτήν, καὶ οὐ μὴ παραμείνῃ καὶ οὐκ αὐτῷ ἔσται.Et il tournera son visage pour entrer en forces dans le royaume du midi, et toutes choses prospèreront devant lui ; il donnera au roi ennemi une fille des femmes pour le perdre ; mais il n'y réussira point, et elle ne sera pas à lui.
18καὶ ἐπιστρέψει τὸ πρόσωπον αὐτοῦ εἰς τὰς νήσους καὶ συλλήμψεται πολλὰς καὶ καταπαύσει ἄρχοντας ὀνειδισμοῦ αὐτῶν, πλὴν ὀνειδισμὸς αὐτοῦ ἐπιστρέψει αὐτῷ.Alors il tournera son visage contre les îles, et il en prendra plusieurs ; et il arrêtera d'abord les princes de son opprobre ; mais son opprobre retombera sur lui.
19καὶ ἐπιστρέψει τὸ πρόσωπον αὐτοῦ εἰς τὴν ἰσχὺν τῆς γῆς αὐτοῦ καὶ ἀσθενήσει καὶ πεσεῖται καὶ οὐχ εὑρεθήσεται.Et il retournera son visage vers la force de sa terre ; mais il sera affaibli, et il tombera, et on ne le retrouvera plus.
20καὶ ἀναστήσεται ἐκ τῆς ῥίζης αὐτοῦ φυτὸν βασιλείας ἐπὶ τὴν ἑτοιμασίαν αὐτοῦ παραβιβάζων πράσσων δόξαν βασιλείας· καὶ ἐν ταῖς ἡμέραις ἐκείναις συντριβήσεται καὶ οὐκ ἐν προσώποις οὐδὲ ἐν πολέμῳ.Et de sa racine s'élèvera un rejeton qui sera comme un plant sur le trône qu'il occupait avec gloire. Et en ces jours-là il sera encore brisé, mais non en face, non dans un combat.
21στήσεται ἐπὶ τὴν ἑτοιμασίαν αὐτοῦ· ἐξουδενώθη, καὶ οὐκ ἔδωκαν ἐπ αὐτὸν δόξαν βασιλείας· καὶ ἥξει ἐν εὐθηνίᾳ καὶ κατισχύσει βασιλείας ἐν ὀλισθρήμασιν.Un autre prendra sa place, qui sera méprisé ; on ne lui aura point accordé les honneurs de la royauté ; mais il viendra avec ruse, et à force d'artifices il se rendra maître du royaume,
22καὶ βραχίονες τοῦ κατακλύζοντος κατακλυσθήσονται ἀπὸ προσώπου αὐτοῦ καὶ συντριβήσονται, καὶ ἡγούμενος διαθήκης·Et les bras de son adversaire seront énervés devant sa face ; ils seront brisés, ainsi que le chef de l'alliance.
23καὶ ἀπὸ τῶν συναναμείξεων πρὸς αὐτὸν ποιήσει δόλον καὶ ἀναβήσεται καὶ ὑπερισχύσει αὐτοῦ ἐν ὀλίγῳ ἔθνει.Et après leur traité, il trompera encore celui-ci ; il s'avancera, et prévaudra sur lui avec un petit nombre de troupes.
24καὶ ἐν εὐθηνίᾳ καὶ ἐν πίοσιν χώραις ἥξει καὶ ποιήσει ἃ οὐκ ἐποίησαν οἱ πατέρες αὐτοῦ καὶ οἱ πατέρες τῶν πατέρων αὐτοῦ· προνομὴν καὶ σκῦλα καὶ ὕπαρξιν αὐτοῖς διασκορπιεῖ καὶ ἐπ Αἴγυπτον λογιεῖται λογισμοὺς αὐτοῦ καὶ ἕως καιροῦ.Il viendra en des régions paisibles et opulentes ; et il fera ce que n'ont fait ni ses pères ni les pères de ses pères ; il emportera leur butin, leurs dépouilles, leurs richesses, et il concevra de mauvais desseins contre l'Égypte ; mais cela n'aura qu'un temps.
25καὶ ἐξεγερθήσεται ἡ ἰσχὺς αὐτοῦ καὶ ἡ καρδία αὐτοῦ ἐπὶ βασιλέα τοῦ νότου ἐν δυνάμει μεγάλῃ, καὶ ὁ βασιλεὺς τοῦ νότου συνάψει πόλεμον ἐν δυνάμει μεγάλῃ καὶ ἰσχυρᾷ σφόδρα· καὶ οὐ στήσεται, ὅτι λογιοῦνται ἐπ αὐτὸν λογισμούς·Et sa force et son coeur s'élèveront avec une grande force contre le roi du midi ; et le roi du midi soutiendra aussi la guerre avec une force très grande et très redoutable ; mais ses armées ne tiendront pas, parce que de mauvais desseins auront été formés contre lui.
26καὶ φάγονται τὰ δέοντα αὐτοῦ καὶ συντρίψουσιν αὐτόν, καὶ δυνάμεις κατακλύσει, καὶ πεσοῦνται τραυματίαι πολλοί.On mangera avec lui ; puis on le brisera, et son ennemi engloutira ses armées, et les morts tomberont en foule.
27καὶ ἀμφότεροι οἱ βασιλεῖς, αἱ καρδίαι αὐτῶν εἰς πονηρίαν, καὶ ἐπὶ τραπέζῃ μιᾷ ψευδῆ λαλήσουσιν, καὶ οὐ κατευθυνεῖ· ὅτι ἔτι πέρας εἰς καιρόν.Et les deux rois, le coeur plein de perversité, assis à la même table, se diront des mensonges ; mais cela ne réussira pas, parce que leur fin arrivera au temps marqué.
28καὶ ἐπιστρέψει εἰς τὴν γῆν αὐτοῦ ἐν ὑπάρξει πολλῇ, καὶ ἡ καρδία αὐτοῦ ἐπὶ διαθήκην ἁγίαν, καὶ ποιήσει καὶ ἐπιστρέψει εἰς τὴν γῆν αὐτοῦ.Et le roi de l'aquilon retournera en sa terre avec de grandes richesses ; et son coeur sera opposé à l'alliance sainte, et il fera de grandes choses, et il rentrera dans son royaume.
29εἰς τὸν καιρὸν ἐπιστρέψει καὶ ἥξει ἐν τῷ νότῳ, καὶ οὐκ ἔσται ὡς ἡ πρώτη καὶ ὡς ἡ ἐσχάτη.Il reviendra au temps marqué, et marchera contre le midi ; mais cette dernière invasion ne sera pas comme la première.
30καὶ εἰσελεύσονται ἐν αὐτῷ οἱ ἐκπορευόμενοι Κίτιοι, καὶ ταπεινωθήσεται· καὶ ἐπιστρέψει καὶ θυμωθήσεται ἐπὶ διαθήκην ἁγίαν· καὶ ποιήσει καὶ ἐπιστρέψει καὶ συνήσει ἐπὶ τοὺς καταλιπόντας διαθήκην ἁγίαν.Les Citians, sortis de leurs pays, marcheront contre lui ; et par eux il sera abaissé, et il battra en retraite ; il s'irritera contre l'alliance sainte, et agira contre elle ; puis il se remettra en campagne, et s'entendra avec ceux qui auront abandonné l'alliance sainte.
31καὶ σπέρματα ἐξ αὐτοῦ ἀναστήσονται καὶ βεβηλώσουσιν τὸ ἁγίασμα τῆς δυναστείας καὶ μεταστήσουσιν τὸν ἐνδελεχισμὸν καὶ δώσουσιν βδέλυγμα ἠφανισμένον.Et des rejetons de lui s'élèveront, et ils profaneront le sanctuaire de la Toute-Puissance, et ils feront cesser le sacrifice perpétuel, et ils le remplaceront par l'abomination de la désolation.
32καὶ οἱ ἀνομοῦντες διαθήκην ἐπάξουσιν ἐν ὀλισθρήμασιν, καὶ λαὸς γινώσκοντες θεὸν αὐτοῦ κατισχύσουσιν καὶ ποιήσουσιν.Et les impies feront alliance entre eux pour faire le mal ; mais un peuple connaissant son Dieu prévaudra et agira vaillamment.
33καὶ οἱ συνετοὶ τοῦ λαοῦ συνήσουσιν εἰς πολλά· καὶ ἀσθενήσουσιν ἐν ῥομφαίᾳ καὶ ἐν φλογὶ καὶ ἐν αἰχμαλωσίᾳ καὶ ἐν διαρπαγῇ ἡμερῶν.Et les sages du peuple comprendront beaucoup de choses ; toutefois ils seront affaiblis par le glaive, par le feu, par la captivité, et par un pillage qui durera bien des jours.
34καὶ ἐν τῷ ἀσθενῆσαι αὐτοὺς βοηθηθήσονται βοήθειαν μικράν, καὶ προστεθήσονται ἐπ αὐτοὺς πολλοὶ ἐν ὀλισθρήμασιν.Et dans leur détresse ils recevront un faible secours ; mais plusieurs se joindront à eux avec des vues perfides,
35καὶ ἀπὸ τῶν συνιέντων ἀσθενήσουσιν τοῦ πυρῶσαι αὐτοὺς καὶ τοῦ ἐκλέξασθαι καὶ τοῦ ἀποκαλυφθῆναι, ἕως καιροῦ πέρας· ὅτι ἔτι εἰς καιρόν.Et parmi les sages quelques-uns auront beaucoup à souffrir pour être purifiés, élus et manifestés aux derniers jours ; car ces choses doivent s'accomplir au temps marqué.
36καὶ ποιήσει κατὰ τὸ θέλημα αὐτοῦ καὶ ὑψωθήσεται ὁ βασιλεὺς καὶ μεγαλυνθήσεται ἐπὶ πάντα θεὸν καὶ λαλήσει ὑπέρογκα καὶ κατευθυνεῖ, μέχρις οὗ συντελεσθῇ ἡ ὀργή· εἰς γὰρ συντέλειαν γίνεται.Et le roi fera selon sa volonté ; il s'élèvera, et il se glorifiera contre toute divinité, et il parlera un langage superbe, et il prospèrera jusqu'à ce que la colère de Dieu s'accomplisse ; car cela doit finir ainsi.
37καὶ ἐπὶ πάντας θεοὺς τῶν πατέρων αὐτοῦ οὐ συνήσει καὶ ἐπὶ ἐπιθυμίαν γυναικῶν καὶ ἐπὶ πᾶν θεὸν οὐ συνήσει, ὅτι ἐπὶ πάντας μεγαλυνθήσεται·Et il ne reconnaîtra aucun des dieux de ses pères ; il sera épris des femmes, et ne reconnaîtra aucun dieu ; car il se croira plus grand qu'eux tous.
38καὶ θεὸν μαωζιν ἐπὶ τόπου αὐτοῦ δοξάσει καὶ θεόν, ὃν οὐκ ἔγνωσαν οἱ πατέρες αὐτοῦ, δοξάσει ἐν χρυσῷ καὶ ἀργύρῳ καὶ λίθῳ τιμίῳ καὶ ἐν ἐπιθυμήμασιν.Et il honorera le dieu Maozim en son temple, et il le glorifiera en lui offrant de l'or, de l'argent, des pierres précieuses et des choses de prix, ce dieu que ses pères ne connaissaient pas.
39καὶ ποιήσει τοῖς ὀχυρώμασιν τῶν καταφυγῶν μετὰ θεοῦ ἀλλοτρίου καὶ πληθυνεῖ δόξαν καὶ ὑποτάξει αὐτοῖς πολλοὺς καὶ γῆν διελεῖ ἐν δώροις.Et il donnera place dans les forteresses de refuge à un dieu étranger ; il multipliera ses honneurs ; il lui assujettira beaucoup d'hommes, et il partagera la terre pour en faire des présents.
40καὶ ἐν καιροῦ πέρατι συγκερατισθήσεται μετὰ τοῦ βασιλέως τοῦ νότου, καὶ συναχθήσεται ἐπ αὐτὸν βασιλεὺς τοῦ βορρᾶ ἐν ἅρμασιν καὶ ἐν ἱππεῦσιν καὶ ἐν ναυσὶν πολλαῖς καὶ εἰσελεύσεται εἰς τὴν γῆν καὶ συντρίψει καὶ παρελεύσεται.Et au temps marqué il sera aux prises avec le roi du midi ; et le roi de l'aquilon conduira contre lui une multitude de chars, de cavaliers, de vaisseaux, et il envahira sa terre, et il la traversera, et il la foulera aux pieds.
41καὶ εἰσελεύσεται εἰς τὴν γῆν τοῦ σαβι, καὶ πολλοὶ ἀσθενήσουσιν· καὶ οὗτοι διασωθήσονται ἐκ χειρὸς αὐτοῦ, Εδωμ καὶ Μωαβ καὶ ἀρχὴ υἱῶν Αμμων.Et il entrera dans la terre de Sébaïm, et beaucoup succomberont. Et voici ceux qui échapperont à sa main : Édom, Moab et la principauté des fils d'Ammon.
42καὶ ἐκτενεῖ τὴν χεῖρα αὐτοῦ ἐπὶ τὴν γῆν, καὶ γῆ Αἰγύπτου οὐκ ἔσται εἰς σωτηρίαν.Et il étendra son bras sur la terre de Palestine, et l'Égypte ne sera pas sauvée.
43καὶ κυριεύσει ἐν τοῖς ἀποκρύφοις τοῦ χρυσοῦ καὶ τοῦ ἀργύρου καὶ ἐν πᾶσιν ἐπιθυμητοῖς Αἰγύπτου καὶ Λιβύων καὶ Αἰθιόπων ἐν τοῖς ὀχυρώμασιν αὐτῶν.Et il se rendra maître des lieux où sont cachés l'or et l'argent et tout ce qu'il y a de précieux en Égypte, en Libye et en Éthiopie, et dans leurs forteresses.
44καὶ ἀκοαὶ καὶ σπουδαὶ ταράξουσιν αὐτὸν ἐξ ἀνατολῶν καὶ ἀπὸ βορρᾶ, καὶ ἥξει ἐν θυμῷ πολλῷ τοῦ ἀφανίσαι καὶ τοῦ ἀναθεματίσαι πολλούς.Puis des rumeurs, des nouvelles pressantes, de l'orient et du nord, le troubleront ; et il viendra plein de colère pour exterminer beaucoup d'ennemis.
45καὶ πήξει τὴν σκηνὴν αὐτοῦ εφαδανω ἀνὰ μέσον τῶν θαλασσῶν εἰς ὄρος σαβι ἅγιον· καὶ ἥξει ἕως μέρους αὐτοῦ, καὶ οὐκ ἔστιν ὁ ῥυόμενος αὐτόν.Et il dressera les tentes de son palais entre les mers, sur la montagne sainte de Sébaïn, et il y viendra jusqu'à sa fin, et nul ne pourra le sauver.

Chapitre 12

1καὶ ἐν τῷ καιρῷ ἐκείνῳ ἀναστήσεται Μιχαηλ ὁ ἄρχων ὁ μέγας ὁ ἑστηκὼς ἐπὶ τοὺς υἱοὺς τοῦ λαοῦ σου· καὶ ἔσται καιρὸς θλίψεως, θλῖψις οἵα οὐ γέγονεν ἀφ οὗ γεγένηται ἔθνος ἐπὶ τῆς γῆς ἕως τοῦ καιροῦ ἐκείνου· καὶ ἐν τῷ καιρῷ ἐκείνῳ σωθήσεται ὁ λαός σου, πᾶς ὁ εὑρεθεὶς γεγραμμένος ἐν τῇ βίβλῳ.En ce temps-là s'élèvera Michel le grand prince, celui qui veille sur les fils de ton peuple. Et ce sera un temps de tribulation, de tribulation telle qu'il n'y en a jamais eu de semblable depuis qu'il y a des nations sur la terre jusqu'à ce jour. En ce temps-là sera sauvé tout homme de ton peuple qui sera inscrit dans le livre.
2καὶ πολλοὶ τῶν καθευδόντων ἐν γῆς χώματι ἐξεγερθήσονται, οὗτοι εἰς ζωὴν αἰώνιον καὶ οὗτοι εἰς ὀνειδισμὸν καὶ εἰς αἰσχύνην αἰώνιον.Et nombre de ceux qui dorment sous des amas de terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte et la confusion éternelle.
3καὶ οἱ συνιέντες ἐκλάμψουσιν ὡς ἡ λαμπρότης τοῦ στερεώματος καὶ ἀπὸ τῶν δικαίων τῶν πολλῶν ὡς οἱ ἀστέρες εἰς τοὺς αἰῶνας καὶ ἔτι.Et les sages brilleront comme les luminaires du firmament, et nombre de justes comme les étoiles, dans les siècles et au delà.
4καὶ σύ, Δανιηλ, ἔμφραξον τοὺς λόγους καὶ σφράγισον τὸ βιβλίον ἕως καιροῦ συντελείας, ἕως διδαχθῶσιν πολλοὶ καὶ πληθυνθῇ ἡ γνῶσις.Pour toi, Daniel, renferme ces paroles, scelle le livre jusqu'au temps de l'accomplissement de ces choses ; car beaucoup viendront y apprendre, et par lui la science se multipliera.
5καὶ εἶδον ἐγὼ Δανιηλ καὶ ἰδοὺ δύο ἕτεροι εἱστήκεισαν, εἷς ἐντεῦθεν τοῦ χείλους τοῦ ποταμοῦ καὶ εἷς ἐντεῦθεν τοῦ χείλους τοῦ ποταμοῦ.Et moi, Daniel, je regardai, et voilà qu'il y avait comme deux autres hommes se tenant l'un sur une rive du fleuve, l'autre sur l'autre rive.
6καὶ εἶπεν τῷ ἀνδρὶ τῷ ἐνδεδυμένῳ τὰ βαδδιν, ὃς ἦν ἐπάνω τοῦ ὕδατος τοῦ ποταμοῦ Ἕως πότε τὸ πέρας ὧν εἴρηκας τῶν θαυμασίων;Et l'un d'eux dit à l'homme vêtu de lin, qui était au-dessus de l'eau du fleuve : Quand s'accompliront ces prodiges dont tu as parlé ?
7καὶ ἤκουσα τοῦ ἀνδρὸς τοῦ ἐνδεδυμένου τὰ βαδδιν, ὃς ἦν ἐπάνω τοῦ ὕδατος τοῦ ποταμοῦ, καὶ ὕψωσεν τὴν δεξιὰν αὐτοῦ καὶ τὴν ἀριστερὰν αὐτοῦ εἰς τὸν οὐρανὸν καὶ ὤμοσεν ἐν τῷ ζῶντι τὸν αἰῶνα ὅτι Εἰς καιρὸν καιρῶν καὶ ἥμισυ καιροῦ· ἐν τῷ συντελεσθῆναι διασκορπισμὸν χειρὸς λαοῦ ἡγιασμένου γνώσονται πάντα ταῦτα.Et j'entendis l'homme vêtu de lin, qui était au dessus de l'eau du fleuve ; il leva les deux mains vers le ciel, et il jura par Celui qui vit éternellement qu'après un temps, deux temps et la moitié d'un temps à la fin de la dispersion, toutes ces choses seraient connues.
8καὶ ἐγὼ ἤκουσα καὶ οὐ συνῆκα καὶ εἶπα Κύριε, τί τὰ ἔσχατα τούτων;Et j'entendis, mais je ne compris pas, et je dis : Seigneur, quelle sera la fin de ces choses ?
9καὶ εἶπεν Δεῦρο, Δανιηλ, ὅτι ἐμπεφραγμένοι καὶ ἐσφραγισμένοι οἱ λόγοι, ἕως καιροῦ πέρας·Et il dit : Va, Daniel ; car ces paroles seront renfermées et scellées, jusqu'à ce que les temps soient venus.
10ἐκλεγῶσιν καὶ ἐκλευκανθῶσιν καὶ πυρωθῶσιν πολλοί, καὶ ἀνομήσωσιν ἄνομοι· καὶ οὐ συνήσουσιν πάντες ἄνομοι, καὶ οἱ νοήμονες συνήσουσιν.Plusieurs seront élus, blanchis, éprouvés comme par le feu et sanctifiés ; et les pécheurs pècheront, et nul des pécheurs ne comprendra, mais les sages comprendront.
11καὶ ἀπὸ καιροῦ παραλλάξεως τοῦ ἐνδελεχισμοῦ καὶ τοῦ δοθῆναι βδέλυγμα ἐρημώσεως ἡμέραι χίλιαι διακόσιαι ἐνενήκοντα.Et à partir du temps où a été supprimé le sacrifice perpétuel, l'abomination de la désolation durera douze cent quatre-vingt-dix jours.
12μακάριος ὁ ὑπομένων καὶ φθάσας εἰς ἡμέρας χιλίας τριακοσίας τριάκοντα πέντε.Heureux celui qui attendra et parviendra jusqu'à mille trois cent trente-cinq jours !
13καὶ σὺ δεῦρο καὶ ἀναπαύου· ἔτι γὰρ ἡμέραι εἰς ἀναπλήρωσιν συντελείας, καὶ ἀναστήσῃ εἰς τὸν κλῆρόν σου εἰς συντέλειαν ἡμερῶν.Pour toi, va, et sois en repos ; car bien des jours et des heures s'écouleront encore avant que les temps s'accomplissent, et à la fin des temps tu ressusciteras pour recueillir ton partage.

Chapitre 13

1Καὶ ἦν ἀνὴρ οἰκῶν ἐν Βαβυλῶνι, καὶ ὄνομα αὐτῷ Ιωακιμ.Il y avait un homme qui habitait à Babylone ; son nom était Joakim.
2καὶ ἔλαβεν γυναῖκα, ᾗ ὄνομα Σουσαννα θυγάτηρ Χελκιου, καλὴ σφόδρα καὶ φοβουμένη τὸν κύριον·Il prit une femme nommée Suzanne, fille de Helkias, très belle et craignant le Seigneur.
3καὶ οἱ γονεῖς αὐτῆς δίκαιοι καὶ ἐδίδαξαν τὴν θυγατέρα αὐτῶν κατὰ τὸν νόμον Μωυσῆ.Ses parents étaient justes, et ils avaient instruit leur fille selon la Loi de Moïse.
4καὶ ἦν Ιωακιμ πλούσιος σφόδρα, καὶ ἦν αὐτῷ παράδεισος γειτνιῶν τῷ οἴκῳ αὐτοῦ· καὶ πρὸς αὐτὸν προσήγοντο οἱ Ιουδαῖοι διὰ τὸ εἶναι αὐτὸν ἐνδοξότερον πάντων.Joakim était très riche, et il avait un parc attenant à sa maison. Les juifs affluaient chez lui, parce qu'il était le plus illustre de tous.
5καὶ ἀπεδείχθησαν δύο πρεσβύτεροι ἐκ τοῦ λαοῦ κριταὶ ἐν τῷ ἐνιαυτῷ ἐκείνῳ, περὶ ὧν ἐλάλησεν ὁ δεσπότης ὅτι Ἐξῆλθεν ἀνομία ἐκ Βαβυλῶνος ἐκ πρεσβυτέρων κριτῶν, οἳ ἐδόκουν κυβερνᾶν τὸν λαόν.On avait désigné comme juges, cette année-là, deux anciens pris parmi le peuple, de ceux dont le Maître a dit : « L'iniquité est venue de Babylone, d'anciens, de juges, qui passaient pour gouverner le peuple. »
6οὗτοι προσεκαρτέρουν ἐν τῇ οἰκίᾳ Ιωακιμ, καὶ ἤρχοντο πρὸς αὐτοὺς πάντες οἱ κρινόμενοι.Ils fréquentaient eux-mêmes la maison de Joakim, et tous les gens à juger venaient à eux.
7καὶ ἐγένετο ἡνίκα ἀπέτρεχεν ὁ λαὸς μέσον ἡμέρας, εἰσεπορεύετο Σουσαννα καὶ περιεπάτει ἐν τῷ παραδείσῳ τοῦ ἀνδρὸς αὐτῆς.Or, lorsque le peuple s'était retiré, au milieu du jour, Suzanne entrait et se promenait dans le parc de son mari.
8καὶ ἐθεώρουν αὐτὴν οἱ δύο πρεσβύτεροι καθ ἡμέραν εἰσπορευομένην καὶ περιπατοῦσαν καὶ ἐγένοντο ἐν ἐπιθυμίᾳ αὐτῆς.Les deux anciens la voyaient chaque jour entrer et se promener, et ils furent pris de désir pour elle :
9καὶ διέστρεψαν τὸν ἑαυτῶν νοῦν καὶ ἐξέκλιναν τοὺς ὀφθαλμοὺς αὐτῶν τοῦ μὴ βλέπειν εἰς τὸν οὐρανὸν μηδὲ μνημονεύειν κριμάτων δικαίων.ils pervertirent leur pensée et détournèrent leurs yeux, pour ne pas regarder vers le Ciel ni se souvenir des justes jugements.
10καὶ ἦσαν ἀμφότεροι κατανενυγμένοι περὶ αὐτῆς καὶ οὐκ ἀνήγγειλαν ἀλλήλοις τὴν ὀδύνην αὐτῶν,Tous deux brûlaient de convoitise à cause d'elle ; mais ils ne s'étaient pas exposé mutuellement leur tourment,
11ὅτι ᾐσχύνοντο ἀναγγεῖλαι τὴν ἐπιθυμίαν αὐτῶν ὅτι ἤθελον συγγενέσθαι αὐτῇ.parce qu'ils avaient honte d'exposer leur désir, car ils voulaient avoir des rapports avec elle ;
12καὶ παρετηροῦσαν φιλοτίμως καθ ἡμέραν ὁρᾶν αὐτήν.et chaque jour ils guettaient avidement pour la voir.
13καὶ εἶπαν ἕτερος τῷ ἑτέρῳ Πορευθῶμεν δὴ εἰς οἶκον, ὅτι ἀρίστου ὥρα ἐστίν· καὶ ἐξελθόντες διεχωρίσθησαν ἀπ ἀλλήλων·Ils se dirent l'un à l'autre : « Allons à la maison, car c'est l'heure du déjeuner » ; puis, en sortant, ils se séparèrent.
14καὶ ἀνακάμψαντες ἦλθον ἐπὶ τὸ αὐτὸ καὶ ἀνετάζοντες ἀλλήλους τὴν αἰτίαν ὡμολόγησαν τὴν ἐπιθυμίαν αὐτῶν· καὶ τότε κοινῇ συνετάξαντο καιρὸν ὅτε αὐτὴν δυνήσονται εὑρεῖν μόνην.Puis, ayant fait demi-tour, ils se retrouvèrent au même endroit. S'étant interrogés l'un l'autre sur la raison, ils s'avouèrent leur désir. Alors ils fixèrent d'un commun accord un moment où ils pourraient la trouver seule.
15καὶ ἐγένετο ἐν τῷ παρατηρεῖν αὐτοὺς ἡμέραν εὔθετον εἰσῆλθέν ποτε καθὼς ἐχθὲς καὶ τρίτης ἡμέρας μετὰ δύο μόνων κορασίων καὶ ἐπεθύμησε λούσασθαι ἐν τῷ παραδείσῳ, ὅτι καῦμα ἦν·Or, tandis qu'ils guettaient un jour favorable, elle entra une fois comme la veille et l'avant-veille, avec seulement deux jeunes filles, et elle eut le désir de se baigner dans le parc, car il faisait chaud.
16καὶ οὐκ ἦν οὐδεὶς ἐκεῖ πλὴν οἱ δύο πρεσβύτεροι κεκρυμμένοι καὶ παρατηροῦντες αὐτήν.Il n'y avait là personne, excepté les deux anciens qui étaient cachés et la guettaient.
17καὶ εἶπεν τοῖς κορασίοις Ἐνέγκατε δή μοι ἔλαιον καὶ σμῆγμα καὶ τὰς θύρας τοῦ παραδείσου κλείσατε, ὅπως λούσωμαι.Elle dit aux jeunes filles : « Apportez-moi de l'huile et des parfums, puis fermez les portes du parc, pour que je me baigne. »
18καὶ ἐποίησαν καθὼς εἶπεν καὶ ἀπέκλεισαν τὰς θύρας τοῦ παραδείσου καὶ ἐξῆλθαν κατὰ τὰς πλαγίας θύρας ἐνέγκαι τὰ προστεταγμένα αὐταῖς καὶ οὐκ εἴδοσαν τοὺς πρεσβυτέρους, ὅτι ἦσαν κεκρυμμένοι.Elles firent comme elle avait dit : elles fermèrent les portes du parc et sortirent par une porte latérale pour apporter ce qui leur était commandé ; elles ne virent pas les anciens, car ils s'étaient cachés.
19καὶ ἐγένετο ὡς ἐξήλθοσαν τὰ κοράσια, καὶ ἀνέστησαν οἱ δύο πρεσβῦται καὶ ἐπέδραμον αὐτῇOr, dès que les jeunes filles furent sorties, les deux anciens se dressèrent, coururent vers elle
20καὶ εἶπον Ἰδοὺ αἱ θύραι τοῦ παραδείσου κέκλεινται, καὶ οὐδεὶς θεωρεῖ ἡμᾶς, καὶ ἐν ἐπιθυμίᾳ σού ἐσμεν· διὸ συγκατάθου ἡμῖν καὶ γενοῦ μεθ ἡμῶν·et dirent : « Voici que les portes du parc sont fermées, et personne ne nous voit. Nous sommes pris de désir pour toi ; consens donc à avoir des rapports avec nous.
21εἰ δὲ μή, καταμαρτυρήσομέν σου ὅτι ἦν μετὰ σοῦ νεανίσκος καὶ διὰ τοῦτο ἐξαπέστειλας τὰ κοράσια ἀπὸ σοῦ.Sinon, nous témoignerons contre toi qu'un jeune homme était avec toi et que c'est pour cela que tu as congédié les jeunes filles. »
22καὶ ἀνεστέναξεν Σουσαννα καὶ εἶπεν Στενά μοι πάντοθεν· ἐάν τε γὰρ τοῦτο πράξω, θάνατός μοί ἐστιν, ἐάν τε μὴ πράξω, οὐκ ἐκφεύξομαι τὰς χεῖρας ὑμῶν·Suzanne alors gémit et dit : « Je suis cernée de tous côtés. Si en effet je fais cela, c'est pour moi la mort ; et si je ne le fais pas, je n'échapperai pas à vos mains.
23αἱρετόν μοί ἐστιν μὴ πράξασαν ἐμπεσεῖν εἰς τὰς χεῖρας ὑμῶν ἢ ἁμαρτεῖν ἐνώπιον κυρίου.Mieux vaut pour moi tomber entre vos mains sans l'avoir fait, que de pécher en présence du Seigneur. »
24καὶ ἀνεβόησεν φωνῇ μεγάλῃ Σουσαννα, ἐβόησαν δὲ καὶ οἱ δύο πρεσβῦται κατέναντι αὐτῆς.Et Suzanne cria d'une voix forte, tandis que les deux anciens criaient aussi contre elle.
25καὶ δραμὼν ὁ εἷς ἤνοιξεν τὰς θύρας τοῦ παραδείσου.L'un d'eux courut ouvrir les portes du parc.
26ὡς δὲ ἤκουσαν τὴν κραυγὴν ἐν τῷ παραδείσῳ οἱ ἐκ τῆς οἰκίας, εἰσεπήδησαν διὰ τῆς πλαγίας θύρας ἰδεῖν τὸ συμβεβηκὸς αὐτῇ.Dès que les gens de la maison eurent entendu ces clameurs dans le parc, ils se précipitèrent par la porte latérale, pour voir ce qui lui était arrivé.
27ἡνίκα δὲ εἶπαν οἱ πρεσβῦται τοὺς λόγους αὐτῶν, κατῃσχύνθησαν οἱ δοῦλοι σφόδρα, ὅτι πώποτε οὐκ ἐρρέθη λόγος τοιοῦτος περὶ Σουσαννης.Lorsque les anciens eurent dit leur histoire, les serviteurs furent tout honteux, car jamais pareille chose n'avait été dite de Suzanne.
28Καὶ ἐγένετο τῇ ἐπαύριον ὡς συνῆλθεν ὁ λαὸς πρὸς τὸν ἄνδρα αὐτῆς Ιωακιμ, ἦλθον οἱ δύο πρεσβῦται πλήρεις τῆς ἀνόμου ἐννοίας κατὰ Σουσαννης τοῦ θανατῶσαι αὐτὴνOr le lendemain dès que le peuple se fut rassemblé chez son mari Joakim, les deux anciens arrivèrent, pleins d'une pensée criminelle contre Suzanne, afin de la faire mourir. Et ils dirent en présence du peuple :
29καὶ εἶπαν ἔμπροσθεν τοῦ λαοῦ Ἀποστείλατε ἐπὶ Σουσανναν θυγατέρα Χελκιου, ἥ ἐστιν γυνὴ Ιωακιμ· οἱ δὲ ἀπέστειλαν.« Envoyez chercher Suzanne, fille de Helkias, femme de Joakim ! » On l'envoya chercher.
30καὶ ἦλθεν αὐτὴ καὶ οἱ γονεῖς αὐτῆς καὶ τὰ τέκνα αὐτῆς καὶ πάντες οἱ συγγενεῖς αὐτῆς·Elle vint, ainsi que ses parents, ses enfants et tous ses proches.
31ἡ δὲ Σουσαννα ἦν τρυφερὰ σφόδρα καὶ καλὴ τῷ εἴδει.Suzanne était très délicate et belle à voir.
32οἱ δὲ παράνομοι ἐκέλευσαν ἀποκαλυφθῆναι αὐτήν, ἦν γὰρ κατακεκαλυμμένη, ὅπως ἐμπλησθῶσιν τοῦ κάλλους αὐτῆς·Ces criminels ordonnèrent qu'on la dévoile – car elle était voilée – afin de se rassasier de sa beauté.
33ἔκλαιον δὲ οἱ παρ αὐτῆς καὶ πάντες οἱ ἰδόντες αὐτήν.Tous les siens pleuraient, ainsi que tous ceux qui la voyaient.
34ἀναστάντες δὲ οἱ δύο πρεσβῦται ἐν μέσῳ τῷ λαῷ ἔθηκαν τὰς χεῖρας ἐπὶ τὴν κεφαλὴν αὐτῆς·Les deux anciens, se levant au milieu du peuple, mirent leurs mains sur sa tête.
35ἡ δὲ κλαίουσα ἀνέβλεψεν εἰς τὸν οὐρανόν, ὅτι ἦν ἡ καρδία αὐτῆς πεποιθυῖα ἐπὶ τῷ κυρίῳ.Quant à elle, en pleurant, elle leva les yeux au ciel, car son coeur avait confiance dans le Seigneur.
36εἶπαν δὲ οἱ πρεσβῦται Περιπατούντων ἡμῶν ἐν τῷ παραδείσῳ μόνων εἰσῆλθεν αὕτη μετὰ δύο παιδισκῶν καὶ ἀπέκλεισεν τὰς θύρας τοῦ παραδείσου καὶ ἀπέλυσεν τὰς παιδίσκας·Les anciens dirent : « Nous nous promenions seuls dans le parc, lorsqu'elle est entrée avec deux servantes ; elle a fermé les portes du parc et congédié les servantes.
37καὶ ἦλθεν πρὸς αὐτὴν νεανίσκος, ὃς ἦν κεκρυμμένος, καὶ ἀνέπεσε μετ αὐτῆς.Alors est venu vers elle un jeune homme qui s'était caché, et il a couché avec elle.
38ἡμεῖς δὲ ὄντες ἐν τῇ γωνίᾳ τοῦ παραδείσου ἰδόντες τὴν ἀνομίαν ἐδράμομεν ἐπ αὐτούς·En voyant cette iniquité, du coin du parc où nous étions, nous sommes accourus vers eux,
39καὶ ἰδόντες συγγινομένους αὐτοὺς ἐκείνου μὲν οὐκ ἠδυνήθημεν ἐγκρατεῖς γενέσθαι διὰ τὸ ἰσχύειν αὐτὸν ὑπὲρ ἡμᾶς καὶ ἀνοίξαντα τὰς θύρας ἐκπεπηδηκέναι,et nous les avons vus avoir des rapports. Pour lui, nous n'avons pas pu nous en rendre maîtres, parce qu'il était plus fort que nous et qu'ayant ouvert les portes il s'était élancé dehors.
40ταύτης δὲ ἐπιλαβόμενοι ἐπηρωτῶμεν, τίς ἦν ὁ νεανίσκος,Mais elle nous l'avons saisie et nous lui avons demandé quel était ce jeune homme ;
41καὶ οὐκ ἠθέλησεν ἀναγγεῖλαι ἡμῖν. ταῦτα μαρτυροῦμεν. καὶ ἐπίστευσεν αὐτοῖς ἡ συναγωγὴ ὡς πρεσβυτέροις τοῦ λαοῦ καὶ κριταῖς καὶ κατέκριναν αὐτὴν ἀποθανεῖν.et elle n'a pas voulu nous le déclarer. De cela, nous sommes témoins. » L'assemblée les crut, en tant qu'anciens du peuple et juges, et ils la condamnèrent à mort.
42ἀνεβόησεν δὲ φωνῇ μεγάλῃ Σουσαννα καὶ εἶπεν Ὁ θεὸς ὁ αἰώνιος ὁ τῶν κρυπτῶν γνώστης ὁ εἰδὼς τὰ πάντα πρὶν γενέσεως αὐτῶν,Suzanne alors cria d'une voix forte et dit : « O Dieu éternel ! Toi qui connais les secrets et sais toutes choses avant leur origine !
43σὺ ἐπίστασαι ὅτι ψευδῆ μου κατεμαρτύρησαν· καὶ ἰδοὺ ἀποθνῄσκω μὴ ποιήσασα μηδὲν ὧν οὗτοι ἐπονηρεύσαντο κατ ἐμοῦ.Tu sais bien qu'ils ont porté un faux témoignage contre moi ; et voici que je meurs sans avoir rien fait de ce qu'ils ont méchamment inventé contre moi. »
44Καὶ εἰσήκουσεν κύριος τῆς φωνῆς αὐτῆς.Le Seigneur entendit sa voix.
45καὶ ἀπαγομένης αὐτῆς ἀπολέσθαι ἐξήγειρεν ὁ θεὸς τὸ πνεῦμα τὸ ἅγιον παιδαρίου νεωτέρου, ᾧ ὄνομα Δανιηλ,Tandis qu'on l'emmenait pour la faire périr, Dieu suscita l'esprit saint d'un tout jeune garçon nommé Daniel.
46καὶ ἐβόησεν φωνῇ μεγάλῃ Καθαρὸς ἐγὼ ἀπὸ τοῦ αἵματος ταύτης.Il cria d'une voix forte : « Je suis innocent du sang de celle-ci ! »
47ἐπέστρεψεν δὲ πᾶς ὁ λαὸς πρὸς αὐτὸν καὶ εἶπαν Τίς ὁ λόγος οὗτος, ὃν σὺ λελάληκας;Tout le peuple se tourna vers lui, et ils dirent : « Qu'est-ce que cette parole que tu as dite ? »
48ὁ δὲ στὰς ἐν μέσῳ αὐτῶν εἶπεν Οὕτως μωροί, οἱ υἱοὶ Ισραηλ; οὐκ ἀνακρίναντες οὐδὲ τὸ σαφὲς ἐπιγνόντες κατεκρίνατε θυγατέρα Ισραηλ;Mais lui, debout au milieu d'eux, dit : « Etes-vous insensés à ce point, fils d'Israël ? Sans avoir fait d'enquête ni savoir ce qui est sûr, vous avez condamné une fille d'Israël.
49ἀναστρέψατε εἰς τὸ κριτήριον· ψευδῆ γὰρ οὗτοι κατεμαρτύρησαν αὐτῆς.Retournez au tribunal, car ceux-ci ont porté un faux témoignage contre elle. »
50καὶ ἀνέστρεψεν πᾶς ὁ λαὸς μετὰ σπουδῆς. καὶ εἶπαν αὐτῷ οἱ πρεσβύτεροι Δεῦρο κάθισον ἐν μέσῳ ἡμῶν καὶ ἀνάγγειλον ἡμῖν· ὅτι σοὶ δέδωκεν ὁ θεὸς τὸ πρεσβεῖον.Tout le peuple s'en retourna en hâte, et les anciens dirent à Daniel : « Viens siéger au milieu de nous et expose-nous ta pensée, car Dieu t'a donné le privilège des anciens. »
51καὶ εἶπεν πρὸς αὐτοὺς Δανιηλ Διαχωρίσατε αὐτοὺς ἀπ ἀλλήλων μακράν, καὶ ἀνακρινῶ αὐτούς.Daniel leur dit : « Séparez-les bien loin l'un de l'autre, et je vais les juger. »
52ὡς δὲ διεχωρίσθησαν εἷς ἀπὸ τοῦ ἑνός, ἐκάλεσεν τὸν ἕνα αὐτῶν καὶ εἶπεν πρὸς αὐτόν Πεπαλαιωμένε ἡμερῶν κακῶν, νῦν ἥκασιν αἱ ἁμαρτίαι σου, ἃς ἐποίεις τὸ πρότερονDès qu'ils eurent été séparés l'un de l'autre, il appela l'un d'eux et lui dit : « O toi qui as vieilli dans le mal ! Ils sont là maintenant, les péchés que tu as commis précédemment :
53κρίνων κρίσεις ἀδίκους καὶ τοὺς μὲν ἀθῴους κατακρίνων ἀπολύων δὲ τοὺς αἰτίους, λέγοντος τοῦ κυρίου Ἀθῷον καὶ δίκαιον οὐκ ἀποκτενεῖς·tu rendais des jugements injustes, condamnant les innocents et absolvant les coupables, alors que le Seigneur a dit : “Tu ne feras pas mourir l'innocent et le juste.”
54νῦν οὖν ταύτην εἴπερ εἶδες, εἰπόν Ὑπὸ τί δένδρον εἶδες αὐτοὺς ὁμιλοῦντας ἀλλήλοις; ὁ δὲ εἶπεν Ὑπὸ σχῖνον.Maintenant donc, si réellement tu as vu cette femme, dis sous quel arbre tu les as vus avoir commerce ensemble. » Il dit : « Sous un lentisque. »
55εἶπεν δὲ Δανιηλ Ὀρθῶς ἔψευσαι εἰς τὴν σεαυτοῦ κεφαλήν· ἤδη γὰρ ἄγγελος τοῦ θεοῦ λαβὼν φάσιν παρὰ τοῦ θεοῦ σχίσει σε μέσον.Daniel dit : « Vraiment tu as menti contre ta propre tête ! Car l'Ange de Dieu, qui en a déjà reçu l'ordre de Dieu, te fendra par le milieu. »
56καὶ μεταστήσας αὐτὸν ἐκέλευσεν προσαγαγεῖν τὸν ἕτερον· καὶ εἶπεν αὐτῷ Σπέρμα Χανααν καὶ οὐκ Ιουδα, τὸ κάλλος ἐξηπάτησέν σε, καὶ ἡ ἐπιθυμία διέστρεψεν τὴν καρδίαν σου·L'ayant renvoyé, il ordonna d'amener l'autre, et il lui dit : « Race de Canaan et non de Juda ! La beauté t'a dupé et le désir a perverti ton coeur.
57οὕτως ἐποιεῖτε θυγατράσιν Ισραηλ, καὶ ἐκεῖναι φοβούμεναι ὡμίλουν ὑμῖν, ἀλλ οὐ θυγάτηρ Ιουδα ὑπέμεινεν τὴν ἀνομίαν ὑμῶν·Ainsi agissiez-vous avec les filles d'Israël, et celles-ci, effrayées, avaient commerce avec vous ; mais une fille de Juda n'a pas enduré votre iniquité.
58νῦν οὖν λέγε μοι Ὑπὸ τί δένδρον κατέλαβες αὐτοὺς ὁμιλοῦντας ἀλλήλοις; ὁ δὲ εἶπεν Ὑπὸ πρῖνον.Maintenant donc, dis-moi : sous quel arbre les as-tu surpris ayant commerce ensemble ? » Il dit : « Sous un chêne vert. »
59εἶπεν δὲ αὐτῷ Δανιηλ Ὀρθῶς ἔψευσαι καὶ σὺ εἰς τὴν σεαυτοῦ κεφαλήν· μένει γὰρ ὁ ἄγγελος τοῦ θεοῦ τὴν ῥομφαίαν ἔχων πρίσαι σε μέσον, ὅπως ἐξολεθρεύσῃ ὑμᾶς.Daniel lui dit : « Vraiment tu as menti contre ta propre tête ! Car l'Ange de Dieu attend, sabre en main, pour te couper par le milieu, afin de vous exterminer. »
60καὶ ἀνεβόησεν πᾶσα ἡ συναγωγὴ φωνῇ μεγάλῃ καὶ εὐλόγησαν τῷ θεῷ τῷ σῴζοντι τοὺς ἐλπίζοντας ἐπ αὐτόν.Toute l'assemblée d'Israël cria d'une voix forte, et ils bénirent Dieu qui sauve ceux qui espèrent en lui.
61καὶ ἀνέστησαν ἐπὶ τοὺς δύο πρεσβύτας, ὅτι συνέστησεν αὐτοὺς Δανιηλ ἐκ τοῦ στόματος αὐτῶν ψευδομαρτυρήσαντας, καὶ ἐποίησαν αὐτοῖς ὃν τρόπον ἐπονηρεύσαντο τῷ πλησίον,Puis ils se tournèrent contre les deux anciens, car Daniel, de leur propre bouche, les avait convaincus d'être de faux témoins. Ils agirent envers eux de la façon qu'ils avaient méchamment imaginée contre leur prochain,
62ποιῆσαι κατὰ τὸν νόμον Μωυσῆ, καὶ ἀπέκτειναν αὐτούς· καὶ ἐσώθη αἷμα ἀναίτιον ἐν τῇ ἡμέρᾳ ἐκείνῃ.afin d'agir selon la Loi de Moïse ; ils les tuèrent, et le sang innocent fut sauvé ce jour-là.
63Χελκιας δὲ καὶ ἡ γυνὴ αὐτοῦ ᾔνεσαν τὸν θεὸν περὶ τῆς θυγατρὸς αὐτῶν Σουσαννας μετὰ Ιωακιμ τοῦ ἀνδρὸς αὐτῆς καὶ τῶν συγγενῶν πάντων, ὅτι οὐχ εὑρέθη ἐν αὐτῇ ἄσχημον πρᾶγμα.Quant à Helkias et sa femme, ils louèrent Dieu au sujet de leur fille Suzanne, avec Joakim son mari et tous leurs proches, de ce qu'il ne s'était rien trouvé en elle d'inconvenant.
64καὶ Δανιηλ ἐγένετο μέγας ἐνώπιον τοῦ λαοῦ ἀπὸ τῆς ἡμέρας ἐκείνης καὶ ἐπέκεινα.Et Daniel devint grand devant le peuple, à partir de ce jour-là et dans la suite.

Chapitre 14

1Καὶ ὁ βασιλεὺς Ἀστυάγης προσετέθη πρὸς τοὺς πατέρας αὐτοῦ, καὶ παρέλαβεν Κῦρος ὁ Πέρσης τὴν βασιλείαν αὐτοῦ.Le roi Astyage fut réuni à ses pères, et Cyrus le Perse reçut sa royauté.
2καὶ ἦν Δανιηλ συμβιωτὴς τοῦ βασιλέως καὶ ἔνδοξος ὑπὲρ πάντας τοὺς φίλους αὐτοῦ.Daniel était compagnon du roi et plus illustre que tous ses amis.
3καὶ ἦν εἴδωλον τοῖς Βαβυλωνίοις, ᾧ ὄνομα Βηλ, καὶ ἐδαπανῶντο εἰς αὐτὸν ἑκάστης ἡμέρας σεμιδάλεως ἀρτάβαι δώδεκα καὶ πρόβατα τεσσαράκοντα καὶ οἴνου μετρηταὶ ἕξ.Or les Babyloniens avaient une idole, du nom de Bel, et ils dépensaient pour elle chaque jour douze artabes de farine, quarante brebis et six métrètes de vin.
4καὶ ὁ βασιλεὺς ἐσέβετο αὐτὸν καὶ ἐπορεύετο καθ ἑκάστην ἡμέραν προσκυνεῖν αὐτῷ· Δανιηλ δὲ προσεκύνει τῷ θεῷ αὐτοῦ.Le roi la vénérait, et il venait chaque jour l'adorer. Daniel, lui, adorait son Dieu. Le roi lui dit : « Pourquoi n'adores-tu pas Bel ? »
5καὶ εἶπεν αὐτῷ ὁ βασιλεύς Διὰ τί οὐ προσκυνεῖς τῷ Βηλ; ὁ δὲ εἶπεν Ὅτι οὐ σέβομαι εἴδωλα χειροποίητα, ἀλλὰ τὸν ζῶντα θεὸν τὸν κτίσαντα τὸν οὐρανὸν καὶ τὴν γῆν καὶ ἔχοντα πάσης σαρκὸς κυριείαν.Il dit : « Parce que je ne vénère pas les idoles faites de main d'homme, mais le Dieu vivant, qui a créé le ciel et la terre et qui a la maîtrise de toute chair. »
6καὶ εἶπεν αὐτῷ ὁ βασιλεύς Οὐ δοκεῖ σοι Βηλ εἶναι ζῶν θεός; ἦ οὐχ ὁρᾷς ὅσα ἐσθίει καὶ πίνει καθ ἑκάστην ἡμέραν;Le roi lui dit : « Estimes-tu que Bel ne soit pas un dieu vivant ? Ne vois-tu pas tout ce qu'il mange et boit chaque jour ? »
7καὶ εἶπεν Δανιηλ γελάσας Μὴ πλανῶ, βασιλεῦ· οὗτος γὰρ ἔσωθεν μέν ἐστι πηλὸς ἔξωθεν δὲ χαλκὸς καὶ οὐ βέβρωκεν οὐδὲ πέπωκεν πώποτε.Daniel dit en riant : « Ne t'y trompe pas, ô roi ! Il est d'argile au-dedans, de bronze au-dehors, et il n'a jamais rien mangé ni bu. »
8καὶ θυμωθεὶς ὁ βασιλεὺς ἐκάλεσεν τοὺς ἱερεῖς αὐτοῦ καὶ εἶπεν αὐτοῖς Ἐὰν μὴ εἴπητέ μοι τίς ὁ κατέσθων τὴν δαπάνην ταύτην, ἀποθανεῖσθε· ἐὰν δὲ δείξητε ὅτι Βηλ κατεσθίει αὐτά, ἀποθανεῖται Δανιηλ, ὅτι ἐβλασφήμησεν εἰς τὸν Βηλ.Le roi, irrité, appela ses prêtres et leur dit : « Si vous ne me dites pas qui mange ces provisions, vous mourrez.
9καὶ εἶπεν Δανιηλ τῷ βασιλεῖ Γινέσθω κατὰ τὸ ῥῆμά σου. καὶ ἦσαν ἱερεῖς τοῦ Βηλ ἑβδομήκοντα ἐκτὸς γυναικῶν καὶ τέκνων.Mais si vous montrez que c'est Bel qui les mange, Daniel mourra, car il a blasphémé contre Bel. » Daniel dit au roi : « Qu'il soit fait selon ta parole ! »
10καὶ ἦλθεν ὁ βασιλεὺς μετὰ Δανιηλ εἰς τὸν οἶκον τοῦ Βηλ.Les prêtres de Bel étaient au nombre de soixante-dix, outre les femmes et les enfants. Le roi vint donc avec Daniel à la maison de Bel.
11καὶ εἶπαν οἱ ἱερεῖς τοῦ Βηλ Ἰδοὺ ἡμεῖς ἀποτρέχομεν ἔξω, σὺ δέ, βασιλεῦ, παράθες τὰ βρώματα καὶ τὸν οἶνον κεράσας θὲς καὶ ἀπόκλεισον τὴν θύραν καὶ σφράγισον τῷ δακτυλίῳ σου· καὶ ἐλθὼν πρωὶ ἐὰν μὴ εὕρῃς πάντα βεβρωμένα ὑπὸ τοῦ Βηλ, ἀποθανούμεθα ἢ Δανιηλ ὁ ψευδόμενος καθ ἡμῶν.Les prêtres de Bel dirent : « Voici que nous allons sortir. Quant à toi, ô roi, présente les aliments et mets le vin coupé, puis ferme la porte et scelle-la de ton anneau.
12αὐτοὶ δὲ κατεφρόνουν, ὅτι πεποιήκεισαν ὑπὸ τὴν τράπεζαν κεκρυμμένην εἴσοδον καὶ δι αὐτῆς εἰσεπορεύοντο διόλου καὶ ἀνήλουν αὐτά.Si, en venant au matin, tu ne trouves pas le tout mangé par Bel, nous mourrons, ou bien c'est Daniel qui mourra, lui qui a menti contre nous. »
13καὶ ἐγένετο ὡς ἐξήλθοσαν ἐκεῖνοι, καὶ ὁ βασιλεὺς παρέθηκεν τὰ βρώματα τῷ Βηλ.Ils affichaient leur mépris, car ils avaient fait sous la table une entrée dérobée, par laquelle ils s'introduisaient toujours et enlevaient les provisions.
14καὶ ἐπέταξεν Δανιηλ τοῖς παιδαρίοις αὐτοῦ καὶ ἤνεγκαν τέφραν καὶ κατέσησαν ὅλον τὸν ναὸν ἐνώπιον τοῦ βασιλέως μόνου· καὶ ἐξελθόντες ἔκλεισαν τὴν θύραν καὶ ἐσφραγίσαντο ἐν τῷ δακτυλίῳ τοῦ βασιλέως, καὶ ἀπῆλθον.Or, dès qu'ils furent sortis et que le roi eut présenté les aliments à Bel, Daniel donna des ordres à ses serviteurs qui apportèrent de la cendre et en saupoudrèrent tout le sanctuaire, en présence du roi seul. En sortant, ils fermèrent la porte et la scellèrent de l'anneau du roi, puis ils s'en allèrent.
15οἱ δὲ ἱερεῖς ἦλθον τὴν νύκτα κατὰ τὸ ἔθος αὐτῶν καὶ αἱ γυναῖκες καὶ τὰ τέκνα αὐτῶν καὶ κατέφαγον πάντα καὶ ἐξέπιον.Les prêtres vinrent durant la nuit, selon leur habitude, ainsi que leurs femmes et leurs enfants ; ils mangèrent et burent tout.
16καὶ ὤρθρισεν ὁ βασιλεὺς τὸ πρωὶ καὶ Δανιηλ μετ αὐτοῦ.Le roi se leva de bon matin, et Daniel avec lui.
17καὶ εἶπεν ὁ βασιλεύς Σῷοι αἱ σφραγῖδες, Δανιηλ; ὁ δὲ εἶπεν Σῷοι, βασιλεῦ.Il dit : « Les sceaux sont-ils intacts, Daniel ? » Celui-ci dit : « Intacts, ô roi ! »
18καὶ ἐγένετο ἅμα τῷ ἀνοῖξαι τὰς θύρας ἐπιβλέψας ὁ βασιλεὺς ἐπὶ τὴν τράπεζαν ἐβόησεν φωνῇ μεγάλῃ Μέγας εἶ, Βηλ, καὶ οὐκ ἔστιν παρὰ σοὶ δόλος οὐδὲ εἷς.Or, quand on eut ouvert les portes, le roi regarda la table, et il cria d'une voix forte : « Tu es grand, ô Bel ! et il n'y a en toi aucune fourberie ! »
19καὶ ἐγέλασεν Δανιηλ καὶ ἐκράτησεν τὸν βασιλέα τοῦ μὴ εἰσελθεῖν αὐτὸν ἔσω καὶ εἶπεν Ἰδὲ δὴ τὸ ἔδαφος καὶ γνῶθι τίνος τὰ ἴχνη ταῦτα.Daniel rit ; il empêcha le roi d'entrer à l'intérieur et il dit : « Vois donc le sol, et reconnais de qui sont ces traces. »
20καὶ εἶπεν ὁ βασιλεύς Ὁρῶ τὰ ἴχνη ἀνδρῶν καὶ γυναικῶν καὶ παιδίων.Le roi dit : « Je vois des traces d'hommes, de femmes et d'enfants. »
21καὶ ὀργισθεὶς ὁ βασιλεὺς τότε συνέλαβεν τοὺς ἱερεῖς καὶ τὰς γυναῖκας καὶ τὰ τέκνα αὐτῶν, καὶ ἔδειξαν αὐτῷ τὰς κρυπτὰς θύρας, δι ὧν εἰσεπορεύοντο καὶ ἐδαπάνων τὰ ἐπὶ τῇ τραπέζῃ.Le roi, en colère, fit alors appréhender les prêtres, leurs femmes et leurs enfants. Ils lui montrèrent les portes dérobées par lesquelles ils entraient pour consommer ce qu'il y avait sur la table.
22καὶ ἀπέκτεινεν αὐτοὺς ὁ βασιλεὺς καὶ ἔδωκεν τὸν Βηλ ἔκδοτον τῷ Δανιηλ, καὶ κατέστρεψεν αὐτὸν καὶ τὸ ἱερὸν αὐτοῦ.Le roi les fit tuer, et il livra Bel à la discrétion de Daniel, qui le renversa ainsi que son temple.
23Καὶ ἦν δράκων μέγας, καὶ ἐσέβοντο αὐτὸν οἱ Βαβυλώνιοι.Il y avait aussi un grand Dragon, et les Babyloniens le vénéraient.
24καὶ εἶπεν ὁ βασιλεὺς τῷ Δανιηλ Οὐ δύνασαι εἰπεῖν ὅτι οὐκ ἔστιν οὗτος θεὸς ζῶν· καὶ προσκύνησον αὐτῷ.Le roi dit à Daniel : « Tu ne peux pas me dire qu'il n'est pas un dieu vivant. Adore-le donc ! »
25καὶ εἶπεν Δανιηλ Κυρίῳ τῷ θεῷ μου προσκυνήσω, ὅτι οὗτός ἐστιν θεὸς ζῶν· σὺ δέ, βασιλεῦ, δός μοι ἐξουσίαν, καὶ ἀποκτενῶ τὸν δράκοντα ἄνευ μαχαίρας καὶ ῥάβδου.Daniel dit : « C'est le Seigneur mon Dieu que j'adorerai, car lui seul est vivant.
26καὶ εἶπεν ὁ βασιλεύς Δίδωμί σοι.Mais toi, ô roi ! accorde-moi la permission, et je tuerai le Dragon sans épée ni bâton. » Le roi dit : « Je te l'accorde. »
27καὶ ἔλαβεν Δανιηλ πίσσαν καὶ στῆρ καὶ τρίχας καὶ ἥψησεν ἐπὶ τὸ αὐτὸ καὶ ἐποίησεν μάζας καὶ ἔδωκεν εἰς τὸ στόμα τοῦ δράκοντος, καὶ φαγὼν διερράγη ὁ δράκων. καὶ εἶπεν Ἴδετε τὰ σεβάσματα ὑμῶν.Daniel prit de la poix, de la graisse et des poils ; il fit tout bouillir ensemble, confectionna des boulettes et les mit dans la gueule du Dragon. Le Dragon mangea et creva. Et Daniel dit : « Voyez donc l'objet de votre vénération ! »
28καὶ ἐγένετο ὡς ἤκουσαν οἱ Βαβυλώνιοι, ἠγανάκτησαν λίαν καὶ συνεστράφησαν ἐπὶ τὸν βασιλέα καὶ εἶπαν Ιουδαῖος γέγονεν ὁ βασιλεύς· τὸν Βηλ κατέσπασεν καὶ τὸν δράκοντα ἀπέκτεινεν καὶ τοὺς ἱερεῖς κατέσφαξεν.Or, quand les Babyloniens l'eurent appris, ils furent violemment indignés. Ils s'attroupèrent contre le roi et dirent : « Le roi est devenu juif : il a abattu Bel, tué le Dragon et massacré les prêtres. »
29καὶ εἶπαν ἐλθόντες πρὸς τὸν βασιλέα Παράδος ἡμῖν τὸν Δανιηλ· εἰ δὲ μή, ἀποκτενοῦμέν σε καὶ τὸν οἶκόν σου.Puis ils allèrent auprès du roi et dirent : « Livre-nous Daniel, sinon nous te tuerons, toi et ta maison. »
30καὶ εἶδεν ὁ βασιλεὺς ὅτι ἐπείγουσιν αὐτὸν σφόδρα, καὶ ἀναγκασθεὶς παρέδωκεν αὐτοῖς τὸν Δανιηλ.Le roi vit qu'ils le pressaient vivement ; cédant à la nécessité, il leur livra Daniel.
31οἱ δὲ ἐνέβαλον αὐτὸν εἰς τὸν λάκκον τῶν λεόντων, καὶ ἦν ἐκεῖ ἡμέρας ἕξ.Eux jetèrent Daniel dans la fosse aux lions, et il y fut six jours.
32ἦσαν δὲ ἐν τῷ λάκκῳ ἑπτὰ λέοντες, καὶ ἐδίδετο αὐτοῖς τὴν ἡμέραν δύο σώματα καὶ δύο πρόβατα· τότε δὲ οὐκ ἐδόθη αὐτοῖς, ἵνα καταφάγωσιν τὸν Δανιηλ.Il y avait dans la fosse sept lions. On leur donnait chaque jour deux corps et deux brebis ; mais alors on ne leur donna rien, afin qu'ils mangent Daniel.
33καὶ ἦν Αμβακουμ ὁ προφήτης ἐν τῇ Ιουδαίᾳ, καὶ αὐτὸς ἥψησεν ἕψεμα καὶ ἐνέθρυψεν ἄρτους εἰς σκάφην καὶ ἐπορεύετο εἰς τὸ πεδίον ἀπενέγκαι τοῖς θερισταῖς.Le prophète Habaquq se trouvait en Judée. Il avait fait cuire une bouillie et émietté des pains dans un vase, et il partait dans la campagne pour porter cela aux moissonneurs.
34καὶ εἶπεν ἄγγελος κυρίου τῷ Αμβακουμ Ἀπένεγκε τὸ ἄριστον, ὃ ἔχεις, εἰς Βαβυλῶνα τῷ Δανιηλ εἰς τὸν λάκκον τῶν λεόντων.L'Ange du Seigneur dit à Habaquq : « Porte le repas que tu tiens à Babylone, à Daniel dans la fosse aux lions. »
35καὶ εἶπεν Αμβακουμ Κύριε, Βαβυλῶνα οὐχ ἑώρακα καὶ τὸν λάκκον οὐ γινώσκω.Habaquq dit : « Seigneur ! Je n'ai jamais vu Babylone, et je ne connais pas la fosse. »
36καὶ ἐπελάβετο ὁ ἄγγελος κυρίου τῆς κορυφῆς αὐτοῦ καὶ βαστάσας τῆς κόμης τῆς κεφαλῆς αὐτοῦ ἔθηκεν αὐτὸν εἰς Βαβυλῶνα ἐπάνω τοῦ λάκκου ἐν τῷ ῥοίζῳ τοῦ πνεύματος αὐτοῦ.L'Ange du Seigneur le saisit par le sommet du crâne et, le portant par les cheveux de sa tête, il le déposa à Babylone au-dessus de la fosse, dans l'impétuosité de son souffle.
37καὶ ἐβόησεν Αμβακουμ λέγων Δανιηλ Δανιηλ, λαβὲ τὸ ἄριστον, ὃ ἀπέστειλέν σοι ὁ θεός.Habaquq cria en disant : « Daniel ! Daniel ! Prends le repas que Dieu t'a envoyé ! »
38καὶ εἶπεν Δανιηλ Ἐμνήσθης γάρ μου, ὁ θεός, καὶ οὐκ ἐγκατέλιπες τοὺς ἀγαπῶντάς σε.Daniel dit : « Tu t'es souvenu de moi, ô Dieu ! et tu n'as pas abandonné ceux qui t'aiment. »
39καὶ ἀναστὰς Δανιηλ ἔφαγεν· ὁ δὲ ἄγγελος τοῦ θεοῦ ἀπεκατέστησεν τὸν Αμβακουμ παραχρῆμα εἰς τὸν τόπον αὐτοῦ.Daniel se leva et mangea. L'Ange du Seigneur réinstalla aussitôt Habaquq chez lui.
40ὁ δὲ βασιλεὺς ἦλθεν τῇ ἡμέρᾳ τῇ ἑβδόμῃ πενθῆσαι τὸν Δανιηλ· καὶ ἦλθεν ἐπὶ τὸν λάκκον καὶ ἐνέβλεψεν, καὶ ἰδοὺ Δανιηλ καθήμενος.Le septième jour, le roi vint pleurer Daniel. Il vint à la fosse et regarda, et voici que Daniel était assis.
41καὶ ἀναβοήσας φωνῇ μεγάλῃ εἶπεν Μέγας εἶ, κύριε ὁ θεὸς τοῦ Δανιηλ, καὶ οὐκ ἔστιν πλὴν σοῦ ἄλλος.Criant d'une voix forte, il dit : « Tu es grand, Seigneur, Dieu de Daniel ! et il n'y en a pas d'autre que toi. »
42καὶ ἐξήγαγεν ὁ βασιλεὺς τὸν Δανιηλ ἐκ τοῦ λάκκου· καὶ τοὺς αἰτίους τῆς ἀπωλείας αὐτοῦ ἐνέβαλεν εἰς τὸν λάκκον ἐνώπιον τοῦ Δανιηλ, καὶ κατεβρώθησαν. Il le retira de là. Quant aux responsables de sa perte, il les fit jeter dans la fosse, et ils furent aussitôt dévorés en sa présence.


Appendice

Suzanne

Note :

  • Nous présentons en parallèle le texte grec de la Septante et celui de Théodotion.
  • Nous avons souligné les mots identiques dans les deux versions
  • Les crochets [] indiquent les versets que nous avons dû déplacer pour fin de comparaison
  • Le texte des deux versions est celui de A. Rahlfs, Septuaginta. Stuttgart : Deutsche Bibelstiftung, 1935)
  • Le début du texte de la Septante est perdu
  • Dans la traduction française plus bas, les mots soulignés reflètent les mots identiques de l'original grec
Texte grec de la SeptanteTexte grec de Théodotion
1 Και ἦν ἀνὴρ οἰκῶν ἐν Βαβυλῶνι, καὶ ὄνομα αὐτῷ ᾿Ιωακείμ. 2 καὶ ἔλαβε γυναῖκα, ᾗ ὄνομα Σωσάννα, θυγάτηρ Χελκίου, καλὴ σφόδρα καὶ φοβουμένη τὸν Κύριον· 3 καὶ οἱ γονεῖς αὐτῆς δίκαιοι καὶ ἐδίδαξαν τὴν θυγατέρα αὐτῶν κατὰ τὸν νόμον Μωυσῆ. 4 καὶ ἦν ᾿Ιωακεὶμ πλούσιος σφόδρα, καὶ ἦν αὐτῷ παράδεισος γειτνιῶν τῷ οἴκῳ αὐτοῦ· καὶ πρὸς αὐτὸν προσήγοντο οἱ ᾿Ιουδαῖοι διὰ τὸ εἶναι αὐτὸν ἐνδοξότερον πάντων. 5 καὶ ἀπεδείχθησαν δύο πρεσβύτεροι ἐκ τοῦ λαοῦ κριταὶ ἐν τῷ ἐνιαυτῷ ἐκείνῳ, περὶ ὧν ἐλάλησεν ὁ δεσπότης, ὅτι ἐξῆλθεν ἀνομία ἐκ Βαβυλῶνος ἐκ πρεσβυτέρων κριτῶν, οἳ ἐδόκουν κυβερνᾶν τὸν λαόν.
6 καὶ ἤρχοντο κρίσεις ἐξ ἄλλων πόλεων πρὸς αὐτούς6 οὗτοι προσεκαρτέρουν ἐν τῇ οἰκίᾳ ᾿Ιωκείμ, καὶ ἤρχοντο πρὸς αὐτοὺς πάντες οἱ κρινόμενοι.
7 οὗτοι ἰδόντες γυναῖκα ἀστείαν τῷ εἴδει γυναῖκα ἀδελφοῦ αὐτῶν ἐκ τῶν υἱῶν Ισραηλ ὄνομα Σουσανναν θυγατέρα Χελκιου γυναῖκα Ιωακιμ περιπατοῦσαν ἐν τῷ παραδείσῳ τοῦ ἀνδρὸς αὐτῆς τὸ δειλινὸν καὶ ἐπιθυμήσαντες αὐτῆς7 καὶ ἐγένετο ἡνίκα ἀπέτρεχεν ὁ λαὸς μέσον ἡμέρας, εἰσεπορεύετο Σωσάννα καὶ περιεπάτει ἐν τῷ παραδείσῳ τοῦ ἀνδρὸς αὐτῆς. 8 καὶ ἐθεώρουν αὐτὴν οἱ δύο πρεσβύτεροι καθ᾿ ἡμέραν εἰσπορευομένην καὶ περιπατοῦσαν καὶ ἐγένοντο ἐν ἐπιθυμίᾳ αὐτῆς.
9 διέστρεψαν τὸν νοῦν αὐτῶν καὶ ἐξέκλιναν τοὺς ὀφθαλμοὺς αὐτῶν τοῦ μὴ βλέπειν εἰς τὸν οὐρανὸν μηδὲ μνημονεύειν κριμάτων δικαίων9 καὶ διέστρεψαν τὸν ἑαυτῶν νοῦν καὶ ἐξέκλιναν τοὺς ὀφθαλμοὺς αὐτῶν τοῦ μὴ βλέπειν εἰς τὸν οὐρανόν, μηδὲ μνημονεύειν κριμάτων δικαίων.
10 καὶ ἀμφότεροι ἦσαν κατανενυγμένοι περὶ αὐτῆς καὶ ἕτερος τῷ ἑτέρῳ οὐ προσεποιεῖτο τὸ κακὸν τὸ ἔχον αὐτοὺς περὶ αὐτῆς οὐδὲ ἡ γυνὴ ἔγνω τὸ πρᾶγμα τοῦτο10 καὶ ἦσαν ἀμφότεροι κατανενυγμένοι περὶ αὐτῆς καὶ οὐκ ἀνήγγειλαν ἀλλήλοις τὴν ὀδύνην αὐτῶν, 11 ὅτι ᾐσχύνοντο ἀναγγεῖλαι τὴν ἐπιθυμίαν αὐτῶν ὅτι ἤθελον συγγενέσθαι αὐτῇ.
12 καὶ ὡς ἐγίνετο ὄρθρος ἐρχόμενοι ἔκλεπτον ἀλλήλους σπεύδοντες τίς φανήσεται αὐτῇ πρότερος καὶ λαλήσει πρὸς αὐτήν12 καὶ παρετηροῦσαν φιλοτίμως καθ’ ἡμέραν ὁρᾶν αὐτήν.
13 καὶ ἰδοὺ αὕτη κατὰ τὸ εἰωθὸς περιεπάτει καὶ ὁ εἷς τῶν πρεσβυτέρων ἐληλύθει καὶ ἰδοὺ ὁ ἕτερος παρεγένετο καὶ εἷς τὸν ἕτερον ἀνέκρινε λέγων τί σὺ οὕτως ὄρθρου ἐξῆλθες οὐ παραλαβών με καὶ ἐξωμολογήσαντο πρὸς ἀλλήλους ἑκάτερος τὴν ὀδύνην αὐτοῦ13 καὶ εἶπαν ἕτερος τῷ ἑτέρῳ· πορευθῶμεν δὴ εἰς οἶκον, ὅτι ἀρίστου ὥρα ἐστί. καὶ ἐξελθόντες διεχωρίσθησαν ἀπ’ ἀλλήλων, 14 καὶ ἀνακάμψαντες ἦλθον ἐπὶ τὸ αὐτὸ καὶ ἀνετάζοντες ἀλλήλους τὴν αἰτίαν, ὡμολόγησαν τὴν ἐπιθυμίαν αὐτῶν· καὶ τότε κοινῇ συνετάξαντο καιρὸν ὅτε αὐτὴν δυνήσονται εὑρεῖν μόνην.
15 καὶ ἐγένετο ἐν τῷ παρατηρεῖν αὐτοὺς ἡμέραν εὔθετον εἰσῆλθέ ποτε καθὼς ἐχθὲς καὶ τρίτης ἡμέρας μετὰ δύο μόνων κορασίων καὶ ἐπεθύμησε λούσασθαι ἐν τῷ παραδείσῳ, ὅτι καῦμα ἦν. 16 καὶ οὐκ ἦν οὐδεὶς ἐκεῖ πλὴν οἱ δύο πρεσβύτεροι κεκρυμμένοι καὶ παρατηροῦντες αὐτήν. 17 καὶ εἶπε τοῖς κορασίοις· ἐνέγκατε δή μοι ἔλαιον καὶ σμήγματα καὶ τὰς θύρας τοῦ παραδείσου κλείσατε, ὅπως λούσωμαι. 18 καὶ ἐποίησαν καθὼς εἶπε καὶ ἀπέκλεισαν τὰς θύρας τοῦ παραδείσου καὶ ἐξῆλθαν κατὰ τὰς πλαγίας θύρας ἐνέγκαι τὰ προστεταγμένα αὐταῖς καὶ οὐκ εἴδοσαν τοὺς πρεσβυτέρους, ὅτι ἦσαν κεκρυμμένοι.
19 καὶ εἶπεν εἷς τῷ ἑτέρῳ πορευθῶμεν πρὸς αὐτήν καὶ συνθέμενοι προσήλθοσαν αὐτῇ καὶ ἐξεβιάζοντο αὐτήν19 καὶ ἐγένετο ὡς ἐξήλθοσαν τὰ κοράσια, καὶ ἀνέστησαν οἱ δύο πρεσβῦται καὶ ἐπέδραμον αὐτῇ 20 καὶ εἶπον· ἰδοὺ αἱ θύραι τοῦ παραδείσου κέκλεινται, καὶ οὐδεὶς θεωρεῖ ἡμᾶς, καὶ ἐν ἐπιθυμίᾳ σού ἐσμεν· διὸ συγκατάθου ἡμῖν καὶ γενοῦ μεθ’ ἡμῶν· 21 εἰ δὲ μή, καταμαρτυρήσομέν σου ὅτι ἦν μετὰ σοῦ νεανίσκος καὶ διὰ τοῦτο ἐξαπέστειλας τὰ κοράσια ἀπὸ σοῦ.
22 καὶ εἶπεν αὐτοῖς ἡ Ιουδαία οἶδα ὅτι ἐὰν πράξω τοῦτο θάνατός μοί ἐστι καὶ ἐὰν μὴ πράξω οὐκ ἐκφεύξομαι τὰς χεῖρας ὑμῶν22 καὶ ἀνεστέναξε Σωσάννα καὶ εἶπε· στενά μοι πάντοθεν· ἐάν τε γὰρ τοῦτο πράξω, θάνατός μοί ἐστιν, ἐάν τε μὴ πράξω, οὐκ ἐκφεύξομαι τὰς χεῖρας ὑμῶν.
23 κάλλιον δέ με μὴ πράξασαν ἐμπεσεῖν εἰς τὰς χεῖρας ὑμῶν ἢ ἁμαρτεῖν ἐνώπιον κυρίου23 αἱρετώτερόν μοί ἐστι μὴ πράξασαν ἐμπεσεῖν εἰς χεῖρας ὑμῶν ἢ ἁμαρτεῖν ἐνώπιον Κυρίου. 24 καὶ ἀνεβόησε φωνῇ μεγάλῃ Σωσάννα, ἐβόησαν δὲ καὶ οἱ δύο πρεσβῦται κατέναντι αὐτῆς. 25 καὶ δραμὼν ὁ εἷς ἤνοιξε τὰς θύρας τοῦ παραδείσου. 26 ὡς δὲ ἤκουσαν τὴν κραυγὴν ἐν τῷ παραδείσῳ οἱ ἐκ τῆς οἰκίας, εἰσεπήδησαν διὰ τῆς πλαγίας θύρας ἰδεῖν τὸ συμβεβηκὸς αὐτῇ. 27 ἡνίκα δὲ εἶπαν οἱ πρεσβῦται τοὺς λόγους αὐτῶν, κατῃσχύνθησαν οἱ δοῦλοι σφόδρα, ὅτι πώποτε οὐκ ἐρρήθη λόγος τοιοῦτος περὶ Σωσάννης.
28 οἱ δὲ παράνομοι ἄνδρες ἀπέστρεψαν ἀπειλοῦντες ἐν ἑαυτοῖς καὶ ἐνεδρεύοντες ἵνα θανατώσουσιν αὐτήν καὶ ἐλθόντες ἐπὶ τὴν συναγωγὴν τῆς πόλεως οὗ παρῳκοῦσαν καὶ συνήδρευσαν οἱ ὄντες ἐκεῖ πάντες οἱ υἱοὶ Ισραηλ28 Καὶ ἐγένετο τῇ ἐπαύριον ὡς συνῆλθεν ὁ λαὸς πρὸς τὸν ἄνδρα αὐτῆς ᾿Ιωακείμ, ἦλθον οἱ δύο πρεσβῦται πλήρεις τῆς ἀνόμου ἐννοίας κατὰ Σωσάννης τοῦ θανατῶσαι αὐτὴν καὶ εἶπαν ἔμπροσθεν τοῦ λαοῦ·
29 καὶ ἀναστάντες οἱ δύο πρεσβύτεροι καὶ κριταὶ εἶπαν ἀποστείλατε ἐπὶ Σουσανναν θυγατέρα Χελκιου ἥτις ἐστὶ γυνὴ Ιωακιμ οἱ δὲ εὐθέως ἐκάλεσαν αὐτήν 30 ὡς δὲ παρεγενήθη ἡ γυνὴ σὺν τῷ πατρὶ ἑαυτῆς καὶ τῇ μητρί καὶ οἱ παῖδες καὶ αἱ παιδίσκαι αὐτῆς ὄντες τὸν ἀριθμὸν πεντακόσιοι παρεγένοντο καὶ τὰ παιδία Σουσαννας τέσσαρα29 ἀποστείλατε ἐπὶ Σωσάνναν θυγατέρα Χελκίου, ἥ ἐστι γυνὴ ᾿Ιωακείμ· οἱ δὲ ἀπέστειλαν. 30 καὶ ἦλθεν αὐτὴ καὶ οἱ γονεῖς αὐτῆς καὶ τὰ τέκνα αὐτῆς καὶ πάντες οἱ συγγενεῖς αὐτῆς·
31 ἦν δὲ ἡ γυνὴ τρυφερὰ σφόδρα31 ἡ δὲ Σωσάννα ἦν τρυφερὰ σφόδρα καὶ καλὴ τῷ εἴδει.
32 καὶ προσέταξαν οἱ παράνομοι ἀποκαλύψαι αὐτήν ἵνα ἐμπλησθῶσι κάλλους ἐπιθυμίας αὐτῆς32 οἱ δὲ παράνομοι ἐκέλευσαν ἀποκαλυφθῆναι αὐτήν, ἦν γὰρ κατακεκαλυμμένη, ὅπως ἐμπλησθῶσι τοῦ κάλλους αὐτῆς·
33 καὶ ἐκλαίοσαν οἱ παρ’ αὐτῆς πάντες καὶ ὅσοι αὐτὴν ᾔδεισαν πάντες33 ἔκλαιον δὲ οἱ παρ’ αὐτῆς καὶ πάντες οἱ ἰδόντες αὐτήν.
34 ἀναστάντες δὲ οἱ πρεσβύτεροι καὶ κριταὶ ἐπέθηκαν τὰς χεῖρας αὐτῶν ἐπὶ τῆς κεφαλῆς αὐτῆς34 ἀναστάντες δὲ οἱ δύο πρεσβῦται ἐν μέσῳ τῷ λαῷ ἔθηκαν τὰς χεῖρας ἐπὶ τὴν κεφαλὴν αὐτῆς·
35 δὲ καρδία αὐτῆςπεποίθει ἐπὶ κυρίῳ τῷ θεῷ αὐτῆς καὶ ἀνακύψασα ἔκλαυσεν ἐν ἑαυτῇ λέγουσα35 ἡ δὲ κλαίουσα ἀνέβλεψεν εἰς τὸν οὐρανόν, ὅτι ἦν ἡ καρδία αὐτῆς πεποιθυῖα ἐπὶ τῷ Κυρίῳ.
35a κύριε ὁ θεὸς ὁ αἰώνιος ὁ εἰδὼς τὰ πάντα πρὶν γενέσεως αὐτῶν σὺ οἶδας ὅτι οὐκ ἐποίησαπονηρεύονται οἱ ἄνομοι οὗτοι ἐπ’ ἐμοκαὶ εἰσήκουσε κύριος τῆς δεήσεως αὐτῆς[42 ἀνεβόησε δὲ φωνῇ μεγάλῃ Σωσάννα καὶ εἶπεν· ὁ Θεὸς ὁ αἰώνιος ὁ τῶν κρυπτῶν γνώστης, ὁ εἰδὼς τὰ πάντα πρὶν γενέσεως αὐτῶν, 43 σὺ ἐπίστασαι ὅτι ψευδῆ μου κατεμαρτύρησαν· καὶ ἰδοὺ ἀποθνήσκω μὴ ποιήσασα μηδὲν ὧν οὗτοι ἐπονηρεύσαντο κατ’ ἐμοῦ. 44 Καὶ εἰσήκουσε Κύριος τῆς φωνῆς αὐτῆς.]
36 οἱ δὲ δύο πρεσβύτεροι εἶπαν ἡμεῖς περιεπατοῦμεν ἐν τῷ παραδείσῳ τοῦ ἀνδρὸς αὐτῆς36 εἶπον δὲ οἱ πρεσβῦται· περιπατούντων ἡμῶν ἐν τῷ παραδείσῳ μόνων, εἰσῆλθεν αὕτη μετὰ δύο παιδισκῶν καὶ ἀπέκλεισε τὰς θύρας τοῦ παραδείσου καὶ ἀπέλυσε τὰς παιδίσκας·
37 καὶ κυκλοῦντες τὸ στάδιον εἴδομεν ταύτην ἀναπαυομένην μετὰ ἀνδρὸς καὶ στάντες ἐθεωροῦμεν αὐτοὺς ὁμιλοῦντας ἀλλήλοις 38 καὶ αὐτοὶ οὐκ ᾔδεισαν ὅτι εἱστήκειμεν τότε συνειπάμεθα ἀλλήλοις λέγοντες μάθωμεν τίνες εἰσὶν οὗτοι 39 καὶ προσελθόντες ἐπέγνωμεν αὐτήν ὁ δὲ νεανίσκος ἔφυγε συγκεκαλυμμένος37 καὶ ἦλθε πρὸς αὐτὴν νεανίσκος, ὃς ἦν κεκρυμμένος, καὶ ἀνέπεσε μετ’ αὐτῆς. 38 ἡμεῖς δὲ ὄντες ἐν τῇ γωνίᾳ τοῦ παραδείσου, ἰδόντες τὴν ἀνομίαν ἐδράμομεν ἐπ’ αὐτούς· καὶ ἰδόντες συγγινομένους αὐτούς, 39 ἐκείνου μὲν οὐκ ἠδυνήθημεν ἐγκρατεῖς γενέσθαι διὰ τὸ ἰσχύειν αὐτὸν ὑπὲρ ἡμᾶς καὶ ἀνοίξαντα τὰς θύρας ἐκπεπηδηκέναι,
40 ταύτης δὲ ἐπιλαβόμενοι ἐπηρωτῶμεν αὐτήν τίς ὁ ἄνθρωπος40 ταύτης δὲ ἐπιλαβόμενοι ἐπηρωτῶμεν τίς ἦν ὁ νεανίσκος,
41 καὶ οὐκ ἀπήγγειλεν ἡμῖν τίς ἦν ταῦτα μαρτυροῦμεν καὶ ἐπίστευσεν αὐτοῖς ἡ συναγωγὴ πᾶσα ὡς πρεσβυτέρων ὄντων καὶ κριτῶν τοῦ λαοῦ41 καὶ οὐκ ἠθέλησεν ἀγγεῖλαι ἡμῖν. ταῦτα μαρτυροῦμεν. καὶ ἐπίστευσεν αὐτοῖς ἡ συναγωγὴ ὡς πρεσβυτέροις τοῦ λαοῦ καὶ κριταῖς καὶ κατέκριναν αὐτὴν ἀποθανεῖν.
[35a κύριε ὁ θεὸς ὁ αἰώνιος ὁ εἰδὼς τὰ πάντα πρὶν γενέσεως αὐτῶν σὺ οἶδας ὅτι οὐκ ἐποίησαπονηρεύονται οἱ ἄνομοι οὗτοι ἐπ’ ἐμοκαὶ εἰσήκουσε κύριος τῆς δεήσεως αὐτῆς]42 ἀνεβόησε δὲ φωνῇ μεγάλῃ Σωσάννα καὶ εἶπεν· ὁ Θεὸς ὁ αἰώνιος ὁ τῶν κρυπτῶν γνώστης, ὁ εἰδὼς τὰ πάντα πρὶν γενέσεως αὐτῶν, 43 σὺ ἐπίστασαι ὅτι ψευδῆ μου κατεμαρτύρησαν· καὶ ἰδοὺ ἀποθνήσκω μὴ ποιήσασα μηδὲν ὧν οὗτοι ἐπονηρεύσαντο κατ’ ἐμοῦ. 44 Καὶ εἰσήκουσε Κύριος τῆς φωνῆς αὐτῆς.
45 καὶ ἰδοὺ ἄγγελος κυρίου ἐκείνης ἐξαγομένης ἀπολέσθαι καὶ ἔδωκεν ὁ ἄγγελος καθὼς προσετάγη πνεῦμα συνέσεως νεωτέρῳ ὄντι Δανιηλ45 καὶ ἀπαγομένης αὐτῆς ἀπολέσθαι, ὁ Θεὸς ἐξήγειρε τὸ πνεῦμα τὸ ἅγιον παιδαρίου νεωτέρου, ᾧ ὄνομα Δανιήλ, 46 καὶ ἐβόησε φωνῇ μεγάλῃ· ἀθῷος ἐγὼ ἀπὸ τοῦ αἵματος ταύτης. 47 ἐπέστρεψε δὲ πᾶς ὁ λαὸς πρὸς αὐτὸν καὶ εἶπαν· τίς ὁ λόγος οὗτος, ὃν σὺ λελάληκας;
48 διαστείλας δὲ Δανιηλ τὸν ὄχλον καὶ στὰς ἐν μέσῳ αὐτῶν εἶπεν οὕτως μωροί υἱοὶ Ισραηλ οὐκ ἀνακρίναντες οὐδὲ τὸ σαφὲς ἐπιγνόντες ἀπεκρίνατε θυγατέρα Ισραηλ48 ὁ δὲ στὰς ἐν μέσῳ αὐτῶν εἶπεν· οὕτως μωροὶ οἱ υἱοὶ ᾿Ισραήλ; οὐκ ἀνακρίναντες οὐδὲ τὸ σαφὲς ἐπιγνόντες κατεκρίνατε θυγατέρα ᾿Ισραήλ; 49 ἀναστρέψατε εἰς τὸ κριτήριον· ψευδῆ γὰρ οὗτοι κατεμαρτύρησαν αὐτῆς. 50 καὶ ἀνέστρεψε πᾶς ὁ λαὸς μετὰ σπουδῆς. καὶ εἶπαν αὐτῷ οἱ πρεσβύτεροι· δεῦρο κάθισον ἐν μέσῳ ἡμῶν καὶ ἀνάγγειλον ἡμῖν, ὅτι σοὶ δέδωκεν ὁ Θεὸς τὸ πρεσβεῖον.
51 καὶ νῦν διαχωρίσατέ μοι αὐτοὺς ἀπ’ ἀλλήλων μακράν ἵνα ἐτάσω αὐτούς51 καὶ εἶπε πρὸς αὐτοὺς Δανιήλ· διαχωρίσατε αὐτοὺς ἀπ’ ἀλλήλων μακράν, καὶ ἀνακρινῶ αὐτούς.
52 ὡς δὲ διεχωρίσθησαν εἶπεν Δανιηλ τῇ συναγωγῇ νῦν μὴ βλέψητε ὅτι οὗτοί εἰσι πρεσβύτεροι λέγοντες οὐ μὴ ψεύσωνται ἀλλὰ ἀνακρινῶ αὐτοὺς κατὰ τὰ ὑποπίπτοντά μοι. και έκάλεσε τὸν ἕνα αὐτῶν, και προσήγαγον τὸν πρεσβύτερον τω νεωτέρῷ, καὶ εἶπεν αύτῶ Δανιηλ Ἄκουε ἄκουε, πεπαλαιωμένε ἡμερῶν κακῶν • νῦν ἥκασί σου αί άμαρτίαι, ἃς ἐποίεις τὸ πρότερον 52 ὡς δὲ διεχωρίσθησαν εἷς ἀπὸ τοῦ ἑνός, ἐκάλεσε τὸν ἕνα αὐτῶν καὶ εἶπε πρὸς αὐτόν· πεπαλαιωμένε ἡμερῶν κακῶν, νῦν ἥκασιν αἱ ἁμαρτίαι σου, ἃς ἐποίεις τὸ πρότερον
53 πιστευθεὶς ἀκούειν καὶ κρίνειν κρίσεις θάνατον ἐπιφερούσας καὶ τὸν μὲν ἀθῷον κατέκρινας τοὺς δὲ ἐνόχους ἠφίεις τοῦ κυρίου λέγοντος ἀθῷον καὶ δίκαιον οὐκ ἀποκτενεῖς53 κρίνων κρίσεις ἀδίκους καὶ τοὺς μὲν ἀθῴους κατακρίνων, ἀπολύων δὲ τοὺς αἰτίους, λέγοντος τοῦ Κυρίου· ἀθῷον καὶ δίκαιον οὐκ ἀποκτενεῖς·
54 νῦν οὖν ὑπὸ τί δένδρον καὶ ποταπῷ τοῦ παραδείσου τόπῳ ἑώρακας αὐτοὺς ὄντας σὺν ἑαυτοῖς καὶ εἶπεν ὁ ἀσεβής ὑπὸ σχῖνον54 νῦν οὖν ταύτην εἴπερ εἶδες, εἰπόν· ὑπὸ τί δένδρον εἶδες αὐτοὺς ὁμιλοῦντας ἀλλήλοις; ὁ δὲ εἶπεν· ὑπὸ σχῖνον.
55 εἶπεν δὲ ὁ νεώτερος ὀρθῶς ἔψευσαι εἰς τὴν σεαυτοῦ ψυχήν ὁ γὰρ ἄγγελος κυρίου σχίσει σου τὴν ψυχὴν σήμερον55 εἶπε δὲ Δανιήλ· ὀρθῶς ἔψευσαι εἰς τὴν σεαυτοῦ κεφαλήν· ἤδη γὰρ ἄγγελος Θεοῦ λαβὼν φάσιν παρὰ τοῦ Θεοῦ σχίσει σε μέσον.
56 καὶ τοῦτον μεταστήσας εἶπε προσαγαγεῖν αὐτῷ τὸν ἕτερον καὶ τούτῳ δὲ εἶπεν διὰ τί διεστραμμένον τὸ σπέρμα σου ὡς Σιδῶνος καὶ οὐχ ὡς Ιουδα τὸ κάλλος σεπάτησεν ἡ μιαρὰ ἐπιθυμία56 καὶ μεταστήσας αὐτὸν ἐκέλευσε προσαγαγεῖν τὸν ἕτερον· καὶ εἶπεν αὐτῷ· σπέρμα Χαναὰν καὶ οὐκ ᾿Ιούδα, τὸ κάλλος ἐξηπάτησσε, καὶ ἐπιθυμία διέστρεψε τὴν καρδίαν σου·
57 καὶ οὕτως ἐποιεῖτε θυγατράσιν Ισραηλ καὶ ἐκεῖναι φοβούμεναι ὡμιλοῦσαν ὑμῖν ἀλλ’ οὐ θυγάτηρ Ιουδα ὑπέμεινε τὴν νόσον ὑμῶν ἐν ἀνομίᾳ ὑπενεγκεῖν57 οὕτως ἐποιεῖτε θυγατράσιν ᾿Ισραήλ, καὶ ἐκεῖναι φοβούμεναι ὡμίλουν ὑμῖν, ἀλλ’ οὐ θυγάτηρ ᾿Ιούδα ὑπέμεινε τὴν ἀνομίαν ὑμῶν.
58 νῦν οὖν λέγε μοι ὑπὸ τί δένδρον καὶ ἐν ποίῳ τοῦ κήπου τόπῳ κατέλαβες αὐτοὺς ὁμιλοῦντας ἀλλήλοις ὁ δὲ εἶπεν ὑπὸ πρῖνον58 νῦν οὖν λέγε μοι· ὑπὸ τί δένδρον κατέλαβες αὐτοὺς ὁμιλοῦντας ἀλλήλοις; ὁ δὲ εἶπεν· ὑπὸ πρῖνον.
59 καὶ εἶπεν Δανιηλ ἁμαρτωλέ νῦν ὁ ἄγγελος κυρίου τὴν ῥομφαίαν ἕστηκεν ἔχων ἕως ὁ λαὸς ἐξολεθρεύσει ὑμᾶς ἵνα καταπρίσῃ σε59 εἶπε δὲ αὐτῷ Δανιήλ· ὀρθῶς ἔψευσαι καὶ σὺ εἰς τὴν σεαυτοῦ κεφαλήν· μένει γὰρ ὁ ἄγγελος τοῦ Θεοῦ τὴν ῥομφαίαν ἔχων πρίσαι σε μέσον, ὅπως ἐξολοθρεύσὑμᾶς.
60-62 καὶ πᾶσα ἡ συναγωγὴ ἀνεβόησεν ἐπὶ τῷ νεωτέρῳ ὡς ἐκ τοῦ ἰδίου στόματος ὁμολόγους αὐτοὺς κατέστησεν ἀμφοτέρους ψευδομάρτυρας καὶ ὡς ὁ νόμος διαγορεύει ἐποίησαν αὐτοῖς καθὼς ἐπονηρεύσαντο κατὰ τῆς ἀδελφῆς καὶ ἐφίμωσαν αὐτοὺς καὶ ἐξαγαγόντες ἔρριψαν εἰς φάραγγα τότε ὁ ἄγγελος κυρίου ἔρριψε πῦρ διὰ μέσου αὐτῶν καὶ ἐσώθη αἷμα ἀναίτιον ἐν τῇ ἡμέρᾳ ἐκείνῃ60 καὶ ἀνεβόησε πᾶσα ἡ συναγωγὴ φωνῇ μεγάλῃ καὶ εὐλόγησαν τῷ Θεῷ τῷ σώζοντι τοὺς ἐλπίζοντας ἐπ’ αὐτόν. 61 καὶ ἀνέστησαν ἐπὶ τοὺς δύο πρεσβύτας, ὅτι συνέστησεν αὐτοὺς Δανιὴλ ἐκ τοῦ στόματος αὐτῶν ψευδομαρτυρήσαντας, καὶ ἐποίησαν αὐτοῖς ὃν τρόπον ἐπονηρεύσαντο τῷ πλησίον, 62 ποιῆσαι κατὰ τὸν νόμον Μωυσῆ, καὶ ἀπέκτειναν αὐτούς· καὶ ἐσώθη αἷμα ἀναίτιον ἐν τῇ ἡμέρᾳ ἐκείνῃ.
63 διὰ τοῦτο οἱ νεώτεροι ἀγαπητοὶ Ιακωβ ἐν τῇ ἁπλότητι αὐτῶν καὶ ἡμεῖς φυλασσώμεθα εἰς υἱοὺς δυνατοὺς νεωτέρους εὐσεβήσουσι γὰρ νεώτεροι καὶ ἔσται ἐν αὐτοῖς πνεῦμα ἐπιστήμης καὶ συνέσεως εἰς αἰῶνα αἰῶνος63 Χελκίας δὲ καὶ ἡ γυνὴ αὐτοῦ ᾔνεσαν τὸν Θεὸν περὶ τῆς θυγατρὸς αὐτῶν μετὰ ᾿Ιωακεὶμ τοῦ ἀνδρὸς αὐτῆς καὶ τῶν συγγενῶν πάντων, ὅτι οὐχ εὑρέθη ἐν αὐτῇ ἄσχημον πρᾶγμα. 64 καὶ Δανιὴλ ἐγένετο μέγας ἐνώπιον τοῦ λαοῦ ἀπὸ τῆς ἡμέρας ἐκείνης καὶ ἐπέκεινα.

Traduction du texte de la SeptanteTraduction du texte de Théodotion
1 Il y avait un homme qui habitait à Babylone ; son nom était Joakim. 2 Il prit une femme nommée Suzanne, fille de Helkias, très belle et craignant le Seigneur. 3 Ses parents étaient justes, et ils avaient instruit leur fille selon la Loi de Moïse. 4 Joakim était très riche, et il avait un parc attenant à sa maison. Les juifs affluaient chez lui, parce qu'il était le plus illustre de tous. 5 On avait désigné comme juges, cette année-là, deux anciens pris parmi le peuple, de ceux dont le Maître a dit : « L'iniquité est venue de Babylone, d'anciens, de juges, qui passaient pour gouverner le peuple. »
6 Et des causes d'autres villes leur viendraient.6 Ils fréquentaient eux-mêmes la maison de Joakim, et tous les gens à juger venaient à eux.
7 Ces hommes, lorsqu'ils virent une femme élégante en apparence, épouse de leur frère, l'un des fils d'Israël, appelée Suzanne fille de Chelkias, épouse de Ioakim, se promenant dans le parc de son mari,7 Or, lorsque le peuple s'était retiré, au milieu du jour, Suzanne entrait et se promenait dans le parc de son mari.
8 et parce qu'ils la convoitaient,8 Les deux anciens la voyaient chaque jour entrer et se promener, et ils furent pris de désir pour elle :
9 ils pervertirent leur pensée et détournèrent leurs yeux, pour ne pas regarder vers le Ciel ni se souvenir des justes jugements.9 ils pervertirent leur pensée et détournèrent leurs yeux, pour ne pas regarder vers le Ciel ni se souvenir des justes jugements.
10 Et tous deux brûlaient de convoitise à cause d'elle, mais l'un à l'autre, ils prétendirent le contraire du mal qui les possédait à cause d'elle (et la femme n'était pas au courant de cela).10 Et tous deux brûlaient de convoitise à cause d'elle, mais ils ne s'étaient pas exposé mutuellement leur tourment, 11 parce qu'ils avaient honte d'exposer leur désir, car ils voulaient avoir des rapports avec elle ;
12 Et dès que l'aube se levait, ils venaient et se mentaient mutuellement, cherchant à savoir qui se présenterait le premier devant elle pour lui parler. 13 Et voici que, selon qu'elle en avait l'habitude, elle se promenait. Et l'un des anciens était déjà là, et voici que l'autre arrive et interroge le premier en lui disant: "Pourquoi es-tu sorti si tôt le matin sans m'emmener?"12 et chaque jour ils guettaient avidement pour la voir. 13 Ils se dirent l'un à l'autre : « Allons à la maison, car c'est l'heure du déjeuner » ; puis, en sortant, ils se séparèrent.
14 Et ils s'avouèrent leur désarroi.14 Puis, ayant fait demi-tour, ils se retrouvèrent au même endroit. S'étant interrogés l'un l'autre sur la raison, ils s'avouèrent leur désir. Alors ils fixèrent d'un commun accord un moment où ils pourraient la trouver seule. 15 Or, tandis qu'ils guettaient un jour favorable, elle entra une fois comme la veille et l'avant-veille, avec seulement deux jeunes filles, et elle eut le désir de se baigner dans le parc, car il faisait chaud. 16 Il n'y avait là personne, excepté les deux anciens qui étaient cachés et la guettaient. 17 Elle dit aux jeunes filles : « Apportez-moi de l'huile et des parfums, puis fermez les portes du parc, pour que je me baigne. » 18 Elles firent comme elle avait dit : elles fermèrent les portes du parc et sortirent par une porte latérale pour apporter ce qui leur était commandé ; elles ne virent pas les anciens, car ils s'étaient cachés.
19 Or, l'un d'eux dit à l'autre: "Allons à elle!" Alors, ayant accepté, ils s'approchèrent et tentèrent de la forcer.19 Or, dès que les jeunes filles furent sorties, les deux anciens se dressèrent, coururent vers elle 20 et dirent : « Voici que les portes du parc sont fermées, et personne ne nous voit. Nous sommes pris de désir pour toi ; consens donc à avoir des rapports avec nous. 21 Sinon, nous témoignerons contre toi qu'un jeune homme était avec toi et que c'est pour cela que tu as congédié les jeunes filles. »
22 Et la Judéenne leur dit: « Je sais que je fais cela, c'est pour moi la mort ; et si je ne le fais pas, je n'échapperai pas à vos mains22 Suzanne alors gémit et dit : « Je suis cernée de tous côtés. Si en effet je fais cela, c'est pour moi la mort ; et si je ne le fais pas, je n'échapperai pas à vos mains.
23 Mais il m'est meilleur de tomber entre vos mains sans l'avoir fait, que de pécher en présence du Seigneur. »23 Mieux vaut pour moi tomber entre vos mains sans l'avoir fait, que de pécher en présence du Seigneur. » 24 Et Suzanne cria d'une voix forte, tandis que les deux anciens criaient aussi contre elle. 25 L'un d'eux courut ouvrir les portes du parc. 26 Dès que les gens de la maison eurent entendu ces clameurs dans le parc, ils se précipitèrent par la porte latérale, pour voir ce qui lui était arrivé. 27 Lorsque les anciens eurent dit leur histoire, les serviteurs furent tout honteux, car jamais pareille chose n'avait été dite de Suzanne.
28 Les scélérats rebroussèrent chemin, proférant des menaces entre eux, et tendirent une embuscade pour la faire mettre à mort. Et quand ils arrivèrent à l'assemblée de la ville, où ils séjournèrent, tous les fils d'Israël qui étaient là délibérèrent.28 Or le lendemain dès que le peuple se fut rassemblé chez son mari Joakim, les deux anciens arrivèrent, pleins d'une pensée criminelle contre Suzanne, afin de la faire mourir. Et ils dirent en présence du peuple :
29 Quand les deux anciens et les juges se levèrent, ils dirent: Faites venir Suzanne, fille de Chelkias, femme de Ioakim. Alors ils l'ont immédiatement appelée.29 « Envoyez chercher Suzanne, fille de Helkias, femme de Joakim ! » On l'envoya chercher.
30 Maintenant, lorsque la femme fut arrivée avec son père et sa mère, même ses domestiques et ses servantes, qui étaient au nombre de cinq cents, vinrent avec les quatre enfants de Suzanne.30 Elle vint, ainsi que ses parents, ses enfants et tous ses proches.
31 Puis, la femme était très délicate.31 Puis, Suzanne était très délicate et belle à voir.
32 Et ces criminels ordonnèrent de la dévoiler pour pouvoir être rassasiés de convoitise pour sa beauté.32 Ces criminels demandèrent qu'on la dévoile – car elle était voilée – afin de se rassasier de sa beauté.
33 Tous les siens pleuraient, ainsi que tous ceux qui la voyaient.33 Tous les siens pleuraient, ainsi que tous ceux qui la voyaient.
34 Puis, les anciens et les juges, se levant, ils mirent leurs mains sur sa tête.34 Puis, les deux vieillards, se levant au milieu du peuple, ils mirent les mains sur sa tête.
35 Mais son coeur faisait confiance au Seigneur, son Dieu, et quand elle releva la tête, elle pleura en se disant:35 Quant à elle, en pleurant, elle leva les yeux au ciel, car son coeur avait confiance dans le Seigneur.
35a « O Seigneur, Dieu éternel, Toi qui connais les secrets et sais toutes choses avant leur origine, tu sais que je ne l'ai pas fait ce que ces criminels soutiennent méchamment contre moi. » Et le Seigneur entendit sa supplication.[42 Suzanne alors cria d'une voix forte et dit : « O Dieu éternel ! Toi qui connais les secrets et sais toutes choses avant leur origine. 43 Tu sais bien qu'ils ont porté un faux témoignage contre moi ; et voici que je meurs sans avoir rien fait de ce qu'ils soutiennent méchamment contre moi. » 44 Et le Seigneur entendit sa voix.]
36 Puis, les deux vieux dirent: « Nous nous promenions dans le parc de son mari,36 Puis, les vieillards dirent : « Nous nous promenions seuls dans le parc, lorsqu'elle est entrée avec deux servantes ; elle a fermé les portes du parc et congédié les servantes.
37 et, passant par là pour faire une marche, nous avons vu cette femme étendu avec un homme. Ils ne savaient pas que nous étions là. Nous nous sommes mis d'accord ensemble en disant: « Découvrons qui ils sont. »37 Et est venu vers elle un jeune homme qui s'était caché, et il a couché avec elle. 38 En voyant cette iniquité, du coin du parc où nous étions, nous sommes accourus vers eux,
39 Et en nous approchant, nous l'avons reconnue, mais le jeune homme a pris la fuite, la tête couverte.39 et nous les avons vus avoir des rapports. Pour lui, nous n'avons pas pu nous en rendre maîtres, parce qu'il était plus fort que nous et qu'ayant ouvert les portes il s'était élancé dehors.
40. Mais elle nous l'avons saisie et nous lui avons demandé quel était cet homme? "40 Mais elle nous l'avons saisie et nous lui avons demandé quel était ce jeune ;
41 et elle ne voulait pas nous dire qui il était. De cela, nous sommes témoins. » Toute l'assemblée les crut, en tant qu'étant anciens du peuple et juges du peuple.41 et elle n'a pas voulu nous le déclarer. De cela, nous sommes témoins. » L'assemblée les crut, en tant qu'anciens du peuple et juges, et ils la condamnèrent à mort.
[35a « O Seigneur, Dieu éternel, Toi qui connais les secrets et sais toutes choses avant leur origine, tu sais que je ne l'ai pas fait ce que ces criminels soutiennent méchamment contre moi. » Et le Seigneur entendit sa supplication. ]42 Suzanne alors cria d'une voix forte et dit : « O Dieu éternel ! Toi qui connais les secrets et sais toutes choses avant leur origine ! 43 Tu sais bien qu'ils ont porté un faux témoignage contre moi ; et voici que je meurs sans avoir rien fait de ce qu'ils ont méchamment inventé contre moi. » 44 Et le Seigneur entendit sa voix.
45 Et voici, il y avait un ange du Seigneur alors qu'on l'emmenait pour la faire périr. Et l'ange, juste comme on lui avait ordonné, donna un esprit de compréhension à un jeune garçon, qui était Daniel.45 et tandis qu'on l'emmenait pour la faire périr, Dieu suscita l'esprit saint d'un tout jeune garçon nommé Daniel. 46 Il cria d'une voix forte : « Je suis innocent du sang de celle-ci ! »
47 Tout le peuple se tourna vers lui, et ils dirent : « Qu'est-ce que cette parole que tu as dite ? »
48 Alors Daniel se sépara de la foule, et debout au milieu d'eux, dit : « Etes-vous insensés à ce point, fils d'Israël ? Sans avoir fait d'enquête ni savoir ce qui est sûr, vous avez condamné une fille d'Israël.48 Mais lui, debout au milieu d'eux, dit : « Etes-vous insensés à ce point, fils d'Israël ? Sans avoir fait d'enquête ni savoir ce qui est sûr, vous avez condamné une fille d'Israël. 49 Retournez au tribunal, car ceux-ci ont porté un faux témoignage contre elle. » 50 Tout le peuple s'en retourna en hâte, et les anciens dirent à Daniel : « Viens siéger au milieu de nous et expose-nous ta pensée, car Dieu t'a donné le privilège des anciens. »
51 Et maintenant, séparez-les bien loin l'un de l'autre pour que je puisse les interroger. »51 Et Daniel leur dit : « Séparez-les bien loin l'un de l'autre, et je vais les juger. »
52 Dès qu'ils eurent été séparés, Daniel dit à l'assemblée: « Maintenant, ne tenez pas compte qu'ils soient anciens et ne dites pas: 'Ils ne mentiraient jamais!' Je vais les juger selon ce qui m'apparaît bon. » Et il appela l'un d'eux, et on amena l'ancien vers le jeune et Daniel vers lui: « Écoute! Écoute! O toi qui as vieilli dans le mal ! Ils sont là maintenant, les péchés que tu as commis précédemment;52 Dès qu'ils eurent été séparés l'un de l'autre, il appela l'un d'eux et lui dit : « O toi qui as vieilli dans le mal ! Ils sont là maintenant, les péchés que tu as commis précédemment :
53 quand on t'a confié la responsabilité de rendre des jugements qui comportent une sentence de mort, tu as condamné l'innocent alors que tu acquittais les coupables, alors que le Seigneur a dit : “Tu ne feras pas mourir l'innocent et le juste.”53 tu rendais des jugements injustes, condamnant les innocents et absolvant les coupables, alors que le Seigneur a dit : “Tu ne feras pas mourir l'innocent et le juste.”
54 Maintenant donc, sous quel arbre et à quel endroit du verger les avez-vous surpris l'un l'autre? » Et l'impie dit: « Sous un lentisque. »54 Maintenant donc, si réellement tu as vu cette femme, dis : sous quel arbre tu les as vus avoir commerce ensemble. » Il dit : « Sous un lentisque. »
55 Puis, le jeune homme dit: Vraiment tu as menti contre ta propre âme, car aujourd'hui même, l'ange du Seigneur te fendra l'âme. »55 Puis, Daniel dit : « Vraiment tu as menti contre ta propre tête ! Car l'Ange de Dieu, qui en a déjà reçu l'ordre de Dieu, te fendra par le milieu. »
56 Et ayant renvoyé celui-ci, il leur dit de lui amener l'autre. Puis il dit aussi à celui-ci: « Pourquoi ta race est-elle tordue, comme celle de Sidon, et non comme celle de Juda? La beauté t'a embobiné ou le désir répugnant.56 Et l'ayant renvoyé, il ordonna d'amener l'autre, et il lui dit : « Race de Canaan et non de Juda ! La beauté t'a embobeliner et le désir a perverti ton coeur.
57 Et ainsi agissiez-vous avec les filles d'Israël, et celles-ci, effrayées, avaient commerce avec vous ; mais une fille de Juda n'a pas enduré votre maladie pour endurer l'iniquité.57 Ainsi agissiez-vous avec les filles d'Israël, et celles-ci, effrayées, avaient commerce avec vous ; mais une fille de Juda n'a pas enduré votre iniquité.
58 Maintenant donc, dis-moi : sous quel arbre et dans quel endroit du jardin les as-tu surpris ayant commerce ensemble ? » Il dit : « Sous un chêne vert. »58 Maintenant donc, dis-moi : sous quel arbre les as-tu surpris ayant commerce ensemble ? » Il dit : « Sous un chêne vert. »
59 Et Daniel dit : « Pécheur! Maintenant, l'ange du Seigneur se tient ayant le sabre jusqu'à ce que les gens vous exterminent afin de pouvoir de scier en morceaux. »59 Puis, Daniel lui dit : « Vraiment tu as menti contre ta propre tête ! Car l'Ange de Dieu attend, ayant le sabre, pour te couper par le milieu, afin de vous exterminer. »
60-62 Et toute l'assemblée d'Israël pour le jeune homme : (reconnaissant) comment il avait réussi à faire admettre tous les deux comme faux témoins de leur propre bouche. Et comme le stipule explicitement la Loi, ils agirent envers eux comme qu'ils avaient méchamment imaginée contre leur soeur. On les réduisit au silence et on les emmena pour les jeter dans un ravin. Alors l'ange du Seigneur lança le feu au milieu d'eux. Et le sang innocent fut sauvé ce jour-là.60 Et toute l'assemblée d'Israël cria d'une voix forte, et ils bénirent Dieu qui sauve ceux qui espèrent en lui. 61 Puis ils se tournèrent contre les deux anciens, car Daniel, de leur bouche, les avait convaincus d'être de faux témoins. Ils agirent envers eux de la façon qu'ils avaient méchamment imaginée contre leur prochain, 62 afin d'agir selon la Loi de Moïse ; ils les tuèrent, et le sang innocent fut sauvé ce jour-là.
63 C'est pour cette raison que les jeunes sont chers à Jacob, à cause de leur simplicité. Et pour nous, soyons à la recherche des jeunes fils capables. Car les jeunes seront pieux et un esprit de connaissance et de compréhension les accompagnera pour toujours.63 Quant à Helkias et sa femme, ils louèrent Dieu au sujet de leur fille Suzanne, avec Joakim son mari et tous leurs proches, de ce qu'il ne s'était rien trouvé en elle d'inconvenant. 64 Et Daniel devint grand devant le peuple, à partir de ce jour-là et dans la suite.

empire babylonien au 6e s. av. J.C.

Empire Babylonien (-605 à -538) à son apogée

empire perseau 6e s. av. J.C.

Empire perse (- 550 à 330) à son apogée

(cliquer sur les cartes pour les agrandir)